cigogne67

Membres
  • Content count

    46
  • Joined

  • Last visited

About cigogne67

  • Rank
    courriel non valide
  • Birthday 04/16/1973

Profile Information

  • Gender Homme
  • Statut maudit français notoire
  • Profession Responsable d'équipe IT dans le secteur bancaire
  • Préoccupation Aider ceux qui ont le courage de partir.
  • Pays d'origine France
  • Pays de résidence France

Recent Profile Visitors

702 profile views
  1. Laissons passer la querelle entre Humaniste et Caroline77 ... ( svp régler vos comptes en MP ) Et recentrons le débat sur le post initial de marionnette1979 ! Donc @marionnette1979, c'est un choix diificile mais l'essentiel c'est de franchir le pas et d'être motivé. Les amis tu peux t'en faire n'importe où. Bien sûr je parle ici plus de copain que de véritables amis, mais au final est-ce que ces amis dont tu parles ne vont pas également partir ? Ensuite sur ton choix du Luxemburg, la région est relativement chère puisque le Luxembourg porté par son milieu bancaire fait office de paradis fiscal pour les fortunes d'europe au même titre que la suisse. Certains de mes collègues qui ont travaillé au Luxembourg ne m'en disent pas que du bien, puisque la majorité des travailleurs sont français (l'autoroute Metz - Luxembourg le matin est un enfer !!!) et que le français n'est pas trés bien vu. Il s'agit pour les luxembourgeois d'une main d'oeuvre bon marché. Attention, il ne s'agit pas de me mettre à dos toute la population luxembourgeoise, mais j'essaye d'être factuel et de "colporter" les rhumeurs (souvent basées sur une part de réalité). Donc pour revenir au Luxembourg ton chum n'aura effectivement aucun problème pour trouver du boulot, car au lux (comme en France d'ailleurs l'informaticien MOTIVE est une denrée rare). Aprés reste à se loger et là ça devient difficile. Mais bon si ton choix s'est arrêté sur le lux c'est que tu as déjà pensé à tout cela. Donc à bientôt en France et bravo pour cette décision.
  2. Faut-il fuir le Québec ?

    Bonjour à tous, Dans la recherche du parfait pays il est difficile de concilier tous les aspects le la vie. Pour nous français on a l'impression que le Québec est mieux lotis que la France, pour les Québecois c'est l'inverse. Je pense que c'est dans la nature humaine de penser que l'herbe est plus verte ailleurs. Aprés une chose est sur c'est que la période est au départ et que l'immobilisme n'est pas une solution. Mais que faire ... Il y a bien les pays issu du BRIC, mais quand on voit le salaire moyen dans ces pays et dans certains les aspects de la vie courante (écducation, pollution, sécurité) on se dit que l'on est bien chez soit (France ou Québec) et qu'il ne nous reste plus qu'à serrer les dents et attendre que la crise ne passe. J'avais appris que la durée des cycles de Keynes était de l'ordre d'une dizaine d'années, mais je ne sais pas si nosu nous réléverons de la crise actuelle ! Quelque part je rejoins un peu le pessimisme ambiant ...
  3. 4 ans ici et un petit coup de blues...

    Et au final, pourquoi ne pas juste rentrer en Europe à proximité de ta famille et de tes amis (finalement on est parfois plus proche dans un pays limitrophe qu'à l'autre bout de la France) et en même temps ça serait un retour au source progressif (ou pas) puisque tu "retrouverais" une culuture européenne sans pour autant avoir le blues de la France si jamais tu dois repartir au Québec. Si en plus ton copain et toi n'êtes pas fixés et qu'il s'agit essentiellement de "bouger" pourquoi la France ???
  4. bonjour à tous les amoureux du canada

    Slt, bonne chance mais si j'ai un conseil à te donner ne tarde pas trop car à 43 ans les critères au niveau de l'age réduisent tout de suite le nombre de points. Oui, je sais à 43 ans nous ne sommes pas vieux, mais la grille étant ce qu'elle est, chaque année aprés les 40 ans fait vite perdre quelques précieux points !
  5. 4 ans ici et un petit coup de blues...

    Bonjour Miss Cerise, J'ai travaillé avec des Canadiens et Canadiennes en France et en Afrique. Je pense qu'il est aussi simple (ou difficile) de s'adapter pour un Canadien en France que pour un Français au Canada. Tout est une question d'ouverture, de mentalité, et de motivation. D'autant que nos niveaux de vie ne sont au final pas si éloignés ! Aprés sur l'idée de revenir quelques semaines en France, franchement comment se rendre compte d'un pays si l'on n'y vit pas. Sur ce point je suis sceptique ... C'est comme quand vous allez dans un pays en tant que touriste avec les poches pleines de billets, et que vous y retourner pour vous y installer. Bizarrement les avis changent. Enfin, à 19 ans avec ton copain (et si en plus il est partant pour bouger) que RISQUES TU ??? Ce n'est pas quand tu seras installée avec des enfants que tu seras plus décidées, non ? Mais tout cela est encore une question de feeling (comme le dit Automne).
  6. Ofre de poste à Montréal, oui mais voilà ...

    Certes, les opporunités de poste sont nombreuses dans le secteur des TI, mais l'age des enfants, celui de ma femme et le mien, me faisaient croire que c'était le moment idéal. Les petits obstacles que nous avons aujourd'hui seront des murs infranchissables dans quelques années. Bref, nous allons encore nous laisser quelques jours pour prendre notre décision définitive pesant le pour et le contre. Mais il faut que nous gardions à l'esprit que chaque grain de sable risque de se transformer en caillou inextricable, si dès le départ nous avons des doutes. Je pense que l'expérience de l'immigration doit être vécue à 100% (voire même 150%) optimiste, sinon elle est vouée à l'échec.
  7. Ofre de poste à Montréal, oui mais voilà ...

    @Canadadry, je suis tout à fait conscient de cela, pour cela je vais certainement différer mon départ. Mais comme on n'a rarement des 2ième chance. De différer, ce serait plutôt un abandon pur et simple. Désolé Hei. C'est comme quand une femme veut avorter alors que d'autres femmes ne peuvent pas tomber enceinte. Chacun voit midi à sa porte, et fait son choix en toute connaissance de cause.
  8. Ofre de poste à Montréal, oui mais voilà ...

    Ce dernier commentaire me fait réfléchir. Je pensais la décision de ma femme murement réfléchie, mais peut-être le problème est-il ailleurs. Pour ma part ayant déjà vécu à l'étranger plusieurs fois, je suis convaincu que la richesse des cultures étrangères qui nécessite de s'ouvrir au monde, est un réel atout aussi bien pour nous mais également (et surtout) pour nos enfants. Je suis de plus en plus convaincu que son choix était pour me faire plaisir (grave erreur ...) plus que pour se faire plaisir à elle. Cependant, je vais tenter de nous laisser encore quelques jours de plus, en espérant qu'en regardant du coté de mon employeur, et demander une disponibilité d'un an, nous permettrait de partir plus sereins. Enfin effectivement, ce n'est pas parce que nous partons au Canada que nous voulons (à priori) nous y installer pour le reste de notre vie. Merci pour votre avis éclairé. Et oh ! Désolé pour la grosse faute d'orthographe dans le titre (où bien sûr Offre prend 2 F / L'émotion certainement).
  9. Ofre de poste à Montréal, oui mais voilà ...

    C'est mon avis puisque dans ce genre de cas une fois la décision prise, il ne faut pas reculer. Par contre, il faut avoir le tempérament pour cela. En plus, si ça ne fonctionne pas on pourra toujours rentrer en France puisque nous nous demandons si nous n'allons finalement pas mettre notre maison en location. Mais n'est-ce pas justement "trop" garder d'attache ! Ma femme n'a quasiment pas fermé l'oeil de la nuit se posant plein (peut-être trop) de question. Au départ, c'était une décision qui venait d'elle, puisqu'en quelques mois, certaines de nos connaissances (amis et familles) ont quitté la France. Elle a alors pensé que c'était une bonne idée. D'un autre coté, si à Montréal rien ne lui plait, je n'ai pas envie que cela devienne une cause de divorce ... Les sujets de discorde seront déjà certainement assez nombeux comme cela, sans en avoir avant même de partir. Enfin, on continue à réfléchir, et merci pour ton avis.
  10. visite de mon appartement

    Fallait oser, mais l'idée est excellente ! Je comprends l'embarras du proprio, même si ça aurait pu être l'inverse et tomber dans le harcèlement.
  11. Bonjour à tous, hier une entreprise québécoise m'a proposé un poste via un Permis Temporaire. Si il y a quelques mois, le Canada n'était encore qu'un espoir, et même si nous avions effectivement démarré les démarches, maintenant c'est du concret et l'euphorie des débuts laisse doucement place aux doutes. Le déménagement, la vente de notre maison, des voitures, et l'inscription des enfants à l'école sur place. Nous ne sommes désormais plus certains de pouvoir tout mener à son terme et dans de bonnes conditions avant le mois d'Août ! Bref, avons-nous eu raison de vouloir partir ? Les enfants vont-ils retrouver un cadre de vie identique à celui que l'on quitte vont-ils ne pas nous repprocher d'avoir voulu partir ? Montréal étant une grande ville nous ne savons par où commencer ... Je crois que tous les immigrants sont passés par cette phase de doutes qui est natruelle, si l'on est un peu conscient des "risques". Pouvez-vous nous rassurer ? Le plus jeune de nos 2 fils ayant 4 ans 1/2, savez-vous quelle propotion des écoles propose, sur Montréal, une préscolaire ? Je vais me jeter sur les FAQ, mais un soutien psychologique serait le bienvenu. Merci à tous.
  12. Attestations de travail pour les experiences professionnelles obtenues

    Pour moi cette histoire est réglée. Ca m'inquiétait depuis quelques semaines de n'avoir pas annoncé à mon employeur notre volonté de partir. Finalement je lui en ai parlé récemment et il l'a plutôt bien pris. Forcément j'ai insisité sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'une fuite professionnnelle et que je partais pour des raisons personnelles. C'est également le discours que j'ai tenu auprès de ma DRH. Autre chose, il ne faut pas oublier qu'au Québec il semble que pour trouver un job il faille donner des références alors autant rester en bons termes avec son ex-employeur, d'autant que ne sachant pas comment les choses vont évoluer au Canada, autant garder une "porte de sortie" si un éventuel retour en France est nécessaire. Et puis, il faut également se mettre à la place de l'employeur et lui offrir toutes les chances de te remplacer dans de bonnes conditions. Ca aussi ça milite en la faveur d'un bon employé !
  13. Récit d'un permis de travail temporaire

    Ouf, je pensais être le seul à m'y perdre dans les pages et les contrindications présentes ici ou là ... Ce que je retiens c'est que si l'on fait partie des 44 professions indiquées l'entreprise n'a plus à fournir de preuves de son effort de recrutement.
  14. De Strasbourg à Montréal

    Slt, je ne travaille pas dans le cinéma, ai quelques années de plus que toi, ai démarré les démarches pour immigrer mais surtout suis également de Strasbourg ... Bref, ça fait du bien de voir des Alsacos intéressés par ce projet car tu le verras sur le site ils ne sont pas nombreux. Je ne pense pas t'être d'une grande aide, puisque nos profils sont trés différents, mais bon si tu as des questions tu peux toujours poser. J'essayerai d'y répondre le mieux du monde. A bientôt en MP, peut-être, pour ne pas embêter la communauté avec nos histoires de futurs ex-alsaciens. Cigogne67.
  15. Avis sur CV Informatique

    Merci pour le conseil Argentino2003.