Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Kevinho

Immigrer aux USA, où, quand, comment.. ?

10 posts in this topic

Bonjour à tous et toutes. Voilà je me présente rapidement, je suis inscris sur le forum d'Immigrer.com depuis maintenant 5 ou 6 mois, je suis un jeune français (17 ans) vivant dans le sud de la France, et cela fait maintenant 2 ans que je rêve (comme pas mal de jeunes français à cet âge là) de pouvoir voyager (ou passer des vacances) en Amérique du Nord.

Mais mon rêve prend depuis quelques temps une autre ampleur, puisque je me renseigne quotidiennement sur le Canada et les Etats-Unis, dans le but de pouvoir y travailler et donc y vivre dans le futur. Dernièrement, j'ai recueilli beaucoup d'informations sur l'immigration au Canada, ou j'envisage d'aller passer un an en Pvt après la fin du lycée en France.

J'aimerai néanmoins pouvoir recueillir des informations sur "comment immigrer aux Etats-Unis".

Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête, et j'espère que vous pourrez m'aider dans ma quête d'informations.

Pour les personnes en cours d'immigration aux USA, ou si certains sont déjà de l'autre côté de l'atlantique, j'aimerai pouvoir lire vos témoignages. Comment s'est déroulée votre immigration, pourquoi être vous partis, que faites-vous actuellement aux Etats-Unis ?

Je vous remercie d'avance, en espérant que certains d'entre vous me répondent.

:thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous et toutes. Voilà je me présente rapidement, je suis inscris sur le forum d'Immigrer.com depuis maintenant 5 ou 6 mois, je suis un jeune français (17 ans) vivant dans le sud de la France, et cela fait maintenant 2 ans que je rêve (comme pas mal de jeunes français à cet âge là) de pouvoir voyager (ou passer des vacances) en Amérique du Nord.

Mais mon rêve prend depuis quelques temps une autre ampleur, puisque je me renseigne quotidiennement sur le Canada et les Etats-Unis, dans le but de pouvoir y travailler et donc y vivre dans le futur. Dernièrement, j'ai recueilli beaucoup d'informations sur l'immigration au Canada, ou j'envisage d'aller passer un an en Pvt après la fin du lycée en France.

J'aimerai néanmoins pouvoir recueillir des informations sur "comment immigrer aux Etats-Unis".

Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête, et j'espère que vous pourrez m'aider dans ma quête d'informations.

Pour les personnes en cours d'immigration aux USA, ou si certains sont déjà de l'autre côté de l'atlantique, j'aimerai pouvoir lire vos témoignages. Comment s'est déroulée votre immigration, pourquoi être vous partis, que faites-vous actuellement aux Etats-Unis ?

Je vous remercie d'avance, en espérant que certains d'entre vous me répondent.

:thumbsup:

Hello Kevinho,

J'ai déja expliqué sur un autre post comment ça se passait mais je te remets la liste des visas ici http://www.amerique-immigration.com/html/usavisa.html

Comme tu peux le constater, tu n'as aucune chance de pouvoir immigrer sans travail sur place ou pour suivre des études universitaires puisque les USA n'ont pas de programme d'immigration choisie.

Comme tu as bientôt 18 ans et le bac en poche ? Il y a une autre option qui peut t'intéresser, celle de participer à la loterie de la carte verte.

Tu peux suivre les aventures de Jérome, http://www.jerome-usa.com/usa-introduction.php, heureux gagnant d'une GC qui vit à présent aux Etats-Unis.

Sinon pour ton info, il y a excessivement peu de gens immigrés aux USA sur ce forum. Immigrer.com étant surtout réservé au Canada.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Puda !

Première, merci pour les deux liens que tu as donné ci-dessus (le blog de ce Jérôme, et la liste des visas), ils sont à présent dans mes favoris pour que je puisse regarder tout ça !

J'aurai 18 ans dans un an, et le Bac également l'année prochaine (normalement, sauf (grosse) mauvaise surprise), et je connaissais déjà cette GC, mais je me pose une question. Quelles sont les réelles chances d'être l'heureux gagnant d'une GC ? Il doit y avoir de nombreuses personnes qui participent au tirage au sort, pour un nombre de places limitées. Le tirage se fait-il chaque année ?

J'ai en effet remarqué que peu de personnes ayant immigrées aux USA étaient présentes sur ce site, ce qui est assez dommage puisqu'une partie du forum est réservée à l'immigration aux Etats-Unis, mais j'ai publié quand même à tout hasard, dans l'espoir que quelqu'un puisse répondre à mes questions. :smile:

Encore merci d'avoir répondu à mon message et d'avoir la gentillesse de répondre aux questions que je me pose :wink:

PS > Je suis en train de lire ton blog, puisque j'ai vu le lien dans ta signature, j'ai commencé depuis le début, la page 30, vraiment très intéressant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui le tirage se fait chaque année depuis une décennie au moins. C'est leur façon à eux d'avoir une immigration choisie.

Tu t'inscris sur Internet entre octobre et novembre et tu as le résultat en mai. Ensuite tu reçois un dossier par la poste que tu remplis et puis si c'est bon, tu dois passer visite médicale + entretien.

Voici un tableau récapitulatif pays par pays pour la DV-2012, soit le tirage effectué l'an dernier pour une immigration aux USA cette année : http://immigrationroad.com/green-card/green-card-lottery-dv-2012-results-and-data.php

Comme tu peux le constater, les chances sont extrêmement minces mais plus importantes qu'au loto. (C'est déjà ça :) )

Je ne comprends pas ce qu'ils veulent dire par « derivatives » mais de toute façon le chiffre important est celui des 1,41 %. Parfois tu verras 0 %, en fait ça s'explique par le fait qu'il y a eu de nombreuses tricheries à la GC et le pays a donc été éliminé.

En France sur ces 6 dernières années, les pourcentages de chances de gagner étaient compris entre 1,25 et 1,94 %.

Je connais des gens qui ont gagné des Green Card et j'y ai moi-même participé l'an dernier. Donc rien n'est impossible. Il faut juste être patient. J'ai quelqu'un qui lisait mon blog justement et m'a dit que cela faisait 14 ans qu'elle participait à la loterie sans avoir jamais gagné !

On verra si je suis chanceuse de mon côté. (Car contrairement à ce qu'indique immigrer.com, je ne vis pas aux USA mais au Canada :) )

Je te conseillerai tout de même d'étudier d'abord en France et de tenter la GC ensuite. Car sans rien aux USA, tu aurais vraiment du mal !

PS : Merci :) Cela te donnera peut-être d'autres idées :) (Moi aussi je rêve d'USA depuis toujours mais le chemin est semé d'embuches...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bon moyen de mettre un pied aux Etats-Unis et de les découvrir autrement que par le biais romantique d'une certaine idée de l'Amérique, ce sont les jobs d'été. Il existe de nombreuses associations le permettant (payantes ou non) telle que Camp America ou Interexchange

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Melaym Issa
      Bonjour à tous,
       
      J'aurai une question : est-ce possible d'avoir déjà eu son 1er visa et permis de travail avec un IUC, après 4 ans j'ai refais une demande de permis de travail ouvert (ma femme à son statut de résidente temporaire, elle est étudiante). J'utilise ce même IUC, pas de soucis il est pris en compte. Il m'envoie une lettre de refus avec ce même IUC car ils nous demandent de justifier l'authenticité de notre mariage. Nous envoyons donc une 2e demande avec photos, mails, lettre sur l'honneur de famille et amis, etc.. un dossier vraiment lourd. Une semaine plus tard, je reçois une 2e lettre de refus avec un IUC DIFFERENT !!! De plus ils me disent que je n'ai fournie AUCUNES preuves de fond (nous avons fournie les mêmes documents (nos relevés de compte) que pour la demande de ma femme et sans problème elle a obtenue son CAQ et ensuite permis d'études). Nous avons pris contact avec l'ambassade, ils nous ont répondu qu'il n'y a eu aucune erreur et de repayer les frais pour déposer une nouvelle demande.. Nous sommes complètements perdus. Quelqu'un est passé par un soudain changement d'IUC de la part de l'ambassade ? Merci d'avance!
    • By brisco
      Comment avez-vous échelonné les frais de la demande officielle et les frais gouvernementaux pour le Québec et le fédéral.Merci
    • By Graeme Villeret
      Je suis arrivé au Canada en juin 2001. Avec pour seul bagage un sac à dos et des désirs immenses d'aventures dans cette grande Amérique. J'y vis toujours, et considère le Québec et Montréal comme ma maison. C'est chez moi, ici, désormais. Ce fut un long chemin, douloureux parfois, heureux souvent. Ce fut une aventure, une grande aventure, celle de toute une vie.
       
      J'ai écrit un roman sur cette aventure, sur cette décennie au Canada : Une Décennie Canadienne.

       
      Disponible sur Amazon

      Pour toutes celles et ceux qui veulent en savoir plus, découvrir, apprendre, comprendre l'immigration dans un pays comme le Canada, ceci est mon humble témoignage
    • By princessedepat
      j'aimerais savoir qu'elle est la procédure pour faire venir quelqu'un (vivant en Afrique ) comme étudiant au canada.
      merci
    • By PaulineQ
      Bonjour à toutes et à tous ! 
       
      Petite présentation rapide, je débute actuellementma troisième et dernière année de formation en école d'infirmiere en France. Je souhaite depuis aussi longtemps que je me souvienne venir m'installer au Quebec pour de nombreuses raisons. J'ai quand même fais mes études en France, choisis un métier qui me plaît, sans avoir vraiment fais attention aux conditions d'immigrations liées à mon diplôme. Puis en 2013, l'arrangement France-Quebec, etc, la suite on la connait
       
      Depuis le début de ma formation, je me renseigne régulièrement sur l'évolution des démarches à effectuer et des conditions à respecter pour demander l'immigration. L'année dernière j'ai entendu parlé du Salon Recrutement Santé Quebec, avec tous les témoignages de personnes satisfaites qui en découlaient. Seulement aujourd'hui, plus mon diplôme approche, plus je suis perdue dans les informations. 
       
      Alors faisons comme si je ne connais rien au sujet et reprenons par les bases. 
       
      - Quelles sont les conditions pour immigrer au Quebec lorsque on sera, comme moi en Juillet 2017, jeune diplômée Infirmière ?
      - Combien de temps prennent les démarches ?
      - Quels sont les organismes à contacter ?
      - Combien coute environ la totalité des démarches d'immigration ?
      - Dans quel sens faire : trouver un travail puis poser une candidature d'immigration (et dans ces cas là, par quels biais trouver cet emploi) ou alors déposer une candidature puis chercher du travail ?
       
      Toutes les informations sont bonnes à prendre, et des récits d'expériences tout autant 
       
      C'est vraiment un projet qui me tiens à coeur depuis longtemps pour de nombreuses raisons, dont personnelles et professionnelles, je souhaite profondément le réaliser et toute l'entraide qu'il y a autour de ce rêve partagé est vraiment un moteur pour moi mais aussi pour beaucoup d'autres je pense.
       
      Je remercie ceux qui prendront le temps de me lire, de me répondre ou d'apporter leur petite pierre à l'édifice  Je suis certaine que vous n'aiderez pas que moi héhé
       
      Pauline.
    • By Sousoueline
      Bonjour, je suis une femme mariée ,j ai une petite fille de 4 ans et enceinte. je souhaite avoir des informations sur le droit de sol  au Canada. je suis vraiment tenter d aller et accoucher la bas, et si on accouchant la bas peut nous aider à être en situation régulière merci .
    • By Thibault Lhllr
      Bonjour,
       
      je suis en plein processus de demande de résidence permanente dans le programme des travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec. 
      J'ai reçu aujourd'hui un courrier me demandant des documents supplémentaires, dont un casier judiciaire pour les USA. 
       
      Première question: je ne comprends pas pourquoi je dois fournir ça car j'y ai vécu moins de 6 mois (5 mois et 25 jours exactement)? Est-ce que j'ai des solutions pour éviter de faire ça?
       
      Deuxième question: les délais de traitement pour ce document sont de 14 semaines. C'est donc trop long par rapport au délai qui m'est donné (60 jours). Comment est-ce que je peux faire pour régler ceci? Est-ce que je peux obtenir du temps supplémentaire? Concrètement, qu'est-ce que ça va faire si je donne mes documents en retard? On va annuler ma demande ou ça va juste la retarder?
       
      Merci beaucoup!
    • By ynalb
      Bonjour à tous,    Je me pose une question cruciale concernant mes démarches de renouvellement anticipé de mes titres de séjour pour études. Mon CAQ et mon permis d'études actuels m'ont tous deux été accordés en janvier 2016 afin de suivre un programme d'études (premier cycle) de 3 ans à l'Université Laval.  Cependant, bien qu'ils m'aient été accordés en même temps, leurs dates d'expiration respectives diffèrent : mars 2019 pour le CAQ, juin 2017 pour le PE qui calque la date d'expiration de mon ancien passeport.    J'ai profité de cet été et de mon retour en France pour renouveler mon passeport en anticipant le fait qu'une prorogation de mon PE allait être à l'ordre du jour très prochainement.  Entre temps, j'ai effectué une demande d'admission pour un autre programme d'études, toujours de premier cycle, envisageant ainsi une réorientation à la session d'automne.  Ma demande d'admission ayant été approuvée et mon offre d'admission acceptée, je me retrouve dans un programme d'études de 4 ans, incluant une scolarité préparatoire.    Par conséquent et après réflexion, je me suis dit qu'il me serait préférable de renouveler préalablement mon CAQ de sorte à bénéficier de dates d'expiration identiques et justes pour les deux titres de séjour et de ne pas payer deux fois inutilement la prorogation du PE. Cette décision se base sur des recherches quant aux restrictions affectant l'attribution de la date d'expiration du PE, cette dernière ne semblant pas pouvoir excéder celle du CAQ. Il s'agit là de recherches, une confirmation de votre part serait la bienvenue.    À supposer que tout cela soit exact, il me faudrait donc effectuer dès maintenant une demande de prolongation du CAQ, afin de m'occuper par la suite du PE et ce, avant la fin de l'année, afin de ne pas être dans le rush avec l'expiration de ce dernier.   
      Et c'est là que je vous annonce ma problématique : il s'avère que durant mon premier semestre (hiver 2016), je me suis inscrit initialement à 5 cours et que j'en ai annulé un au cours de la période d'abandon avec remboursement car je m'étais laissé une marge d'erreur de 1 cours (jusque là tout va bien). Cependant, j'ai également annulé un cours durant la période d'abandon sans remboursement et sans mention d'échec, à savoir juste avant le 21 mars. Les choses se compliquent donc, car à compter de cet abandon, je suis passé en "temps partiel" ne répondant ainsi plus aux conditions relatives à mon CAQ actuel.    Cet abandon, je l'admets, n'a aucun facteur justifiant, pas même les résultats, si ce n'est que ce cours ne m'intéressait pas et que j'avais déjà la volonté de me réorienter en "administration des affaires" en Septembre. J'ai donc fait le choix de quitter ce cours de politique qui n'avait pas grand lien avec mon futur programme d'études au profit de mes autres cours (eco x2 et maths) en lien direct avec ce dernier.    Après réflexion, mon choix n'était pas forcément le bon, d'autant plus que lors de ma décision, j'ai en partie fait abstraction des conditions liées à mes autorisations de séjour : bien que le CIC m'ait confirmé que le temps partiel ne posait pas de problèmes pour le PE, j'ai assimilé cette réponse favorable comme générale en ne prenant pas le temps de m'informer auprès du MIDI pour le CAQ, et j'aurais dû..    Je me retrouve donc avec une demande de prolongation de CAQ à soumettre, alors que je n'ai pas respecter les conditions relatives à la délivrance de ce dernier.    Cependant, pour nuancer, mes résultats ne sont pas mauvais : 3,34 au semestre et en cumulative vu que c'est mon premier. De plus, je me suis bien inscrit à la session en "temps complet" et j'ai perdu ce statut seulement un mois avant la fin du semestre (je ne sais pas s'il y a une différence pour eux..)    Que me conseillez-vous de faire ? À savoir que dans ce genre de cas, j'ai cru comprendre qu'il était bon d'avoir un facteur justifiant (décès d'un proche, raison médicale, problèmes familiaux...)   D'avance, merci de votre aide. 
    • By florianelim
      Bonjour, 

      Je lance une nouvelle conversation car je n'ai trouvé aucun topic faisant référence à mon problème.
      Voilà, je pars étudier à l'université de Laval à Québec à partir du 5 septembre pour l'année. 
      J'ai fait un dossier de CAQ en ligne, puis une fois mon dossier ouvert j'ai envoyé les document par la poste en recommandé international le 7 juillet (je sais je m'y suis pris tard, mais eu du mal à obtenir un papier de ma banque...).

      Tout d'abord, sur le site de la poste française j'ai pu voir que mon courrier était parti de France le 9 juillet. Je me suis donc ensuite rendu sur a poste canadienne pour voir le suivi de mon courrier, mais là, on me dit : " Il n'y a pas de données disponibles pour cet article international.  " ... Je trouve cela très étrange mais d'après certaines personnes sur les forums il n'est pas rare que cela arrive sans pour autant que le courrier ne soit pas arrivé au Canada.

      Mais le VRAI problème vient de là : ce matin je reçois dans une enveloppe (déjà ce détail est bizarre...) l'accusé de réception de mon dossier CAQ, mais là surprise: SANS aucune signature, ni date, ni tampon, bref sans aucun signe qui prouverait qu'ils ont bien reçu mon courrier ...

      J'ai bien entendu appelé le service de l'immigration, mais ils me disent qu'ils sont incapable de me dire si mon courrier leur est bien arrivé ..

      Je suis donc à la recherche de témoignage de personnes où cela leur est déjà arrivés, ou même de réponse qui pourrait m'aider....!!!!

      Merci, merci, merci d'avance car je panique un peu ... 
    • By titpaul
      Le 27 Juillet 2013, ma femme et moi récupérions nos valises à l’aéroport Pearson et nous apprêtions, un peu hésitant, à démarrer une nouvelle page de nos vies à Toronto. Les choses ont pris depuis un sérieux coup d’accélérateur mais reprenons depuis le début !
      Poussés par notre passion commune de voyager, l’envie de vivre une expérience à l’étranger nous démangeait depuis plusieurs années. Nous travaillions tous deux sur Paris dans des grosses boites multinationales mais les perspectives d’expatriation nous semblaient compliquées : villes reculées de pays en développement, quasi-impossibilité pour le conjoint « suiveur » de trouver un emploi, etc.
      Nous sommes tombés un peu par hasard (merci le numéro spécial de l’Express) sur le Canada et son service d’immigration aguicheur. Un pays moderne, une économie en plein boom, des langues anglaises et françaises, le continent nord-américain : le pays remplissait tous nos critères, au moins sur le papier. Ni une, ni deux, nous allons nous installer au Canda et notre choix se porte vite sur Montréal comme la plupart de nos compatriotes.
      Nous démarrons les démarches pour obtenir les visas et deux ans plus tard (!) nous pouvons enfin immigrer légalement. Nous planifions notre départ sur l’année suivante mais décidons de passer nos vacances d’été 2012 au Canada. Madame connait déjà un peu Montréal mais pour ma part, je n’ai jamais mis les pieds dans le pays ou je m’apprête à habiter ! Nous voilà donc parti pour un voyage de découverte de Toronto et Montréal. Montréal m’a plu, à la croisée des cultures françaises et anglo-saxonnes, mais Toronto m’a fasciné ! La plus américaine des villes canadiennes dégage une énergie sans pareil avec son skyline fait autant de gratte-ciels que de grues de chantier, son lac Ontario qui est en fait une vraie mer d’eau douce et ses dizaines de « neighborhoods » faits  de rues bordées d’arbres et de maisons victoriennes. Changement de programme à quelque mois du départ : nous tenterons notre chance à Toronto et, si le gap culturel/linguistique et trop dur, nous essaierons Montréal.
      Nous voici donc à l’aéroport Pearson ce samedi 27 Juillet 2013. Nous passons la douane et toutes les formalités liées à l’immigration sans encombre puis nous embarquons dans un taxi à destination du downtown. Nous passons les premiers jours dans une auberge jeunesse de Chinatown puis le premier mois dans un grand appartement du bord de lac (Harbourfront comme on l’appelle ici) sous-loué à des français rentrés au pays pour les vacances d’été. Nous profitons de cette période pour nous trouver un logement durable (à Church & Wellesley, le quartier gay) et faire toutes les démarches administratives.
      Un mois et demi après notre arrivée, je passe mon premier entretien et obtiens un poste d’acheteur dans l’industrie aéronautique. Trois semaines plus tard, ma femme obtient également un poste d’acheteur dans une chaine hôtelière. En moins de trois mois, nous avons tous deux trouvés un job dans nos domaines respectifs : c’est inespéré !...
      Apres 5 mois de vie Torontoise, nous décidons ne ramener nos économies françaises au Canada et commençons à regarder le marché de l’immobilier (plus par curiosité qu’autre chose). Nous nous rendons vite à l’évidence : le boom de l’immobilier est tel à Toronto que, soit nous achetons une petite maison tout de suite, soit nous achèterons un appartement plus tard. A 15% d’augmentation annuelle, aucune maison ne sera financièrement accessible pour nous d’ici 12 mois. Nous décidons de foncer et nous voici propriétaires d’une « semi-detached » (entendez par là une maison mitoyenne) dans le quartier de Greektown à l’est du downtown après 8 mois de vie à Toronto. On nous avait promis une première année mouvementée et pleine de surprises : on n’a pas été déçu !...
      Nous passons l’année suivante et faire retaper et à retaper notre maison. Nous avons aussi appris à découvrir et apprivoiser cette ville au fil des saisons. Non, Toronto n’est pas une ville charmante qu’il est facile d’apprécier en tant que touriste (tous les migrants connaissent la difficulté de faire découvrir la ville à leurs familles/amis qui viennent leur rendre visite) mais Toronto est très agréable à vivre. C’est une ville suffisamment grande pour être une mégalopole internationale et bénéficier des avantages qui vont avec (les seuls équipes de basket et baseball du Canada, une équipe de hockey, toutes les concerts/tournées internationales) même si la vie culturelle (expos, musées) laisse encore à désirer. Mais c’est également une ville encore à taille humaine avec beaucoup d’espaces verts, des plages, ou il est possible d’habiter au centre-ville sans gagner $300,000 par an (en comparaison de New York, Paris, Londres, etc.).
      L’année qui vient de s’écouler a été plus paisible et on a profité d’un hiver particulièrement doux et d’un été exceptionnel  pour profiter de tous les atouts de la ville : ski et patin l’hiver, plage et terrasse l’été. Je viens même de réaliser un vieux rêve en m’offre un petit voilier pour naviguer le long du skyline et des Toronto Islands ! Une vie que je n’osais même pas imaginer il y a encore 4 ans.
      Inutile de vous dire que cette immigration a pour nous été un vrai succès ! Nous n’en espérions pas tant et nous sommes absolument ravis de notre vie ici. Notre histoire ne doit pas servir de standard type d’immigration mais nous connaissons beaucoup de compatriote ici qui ont très bien réussi leur installation pour peu qu’ils se soient bien préparés.  Nous étions venu ici pour une période minimum de trois ans, nous n’avons aujourd’hui aucune intention de repartir et il est fort probable que nous puissions faire notre demande de citoyenneté d’ici Noel prochain !
      A tout ceux qui vivent à Montréal et pensent que Toronto est une ville monotone et dédiée au business, je ne peux que vous encourager à venir vous faire une idée par vous-même en venant visiter. Je sais que c’est l’image que renvoie la ville au Québec et c’était probablement le cas il y a encore 10 ans mais la ville subit une véritable renaissance !
      Je terminerai ce bilan avec un petit pro/cons de la ville.
      Pro :
      Megalopole super dynamique avec une économie florissante
      Lac Ontario et ses plages, ses iles, ses voiliers
      L’ouverture d’esprit des torontois (60% de la population n’est pas née au Canada !)
      La verdure a proximité des gratte-ciels
      Les dizaines de quartiers qui sont autant d’invitation au voyage
      L’hiver plus doux qu’au Québec
       
      Cons :
      Les transtransports en commun chers et défectueux
      Le prix des assurances voiture
      Le prix de l’immobilier qui commence à être cher (même si rien à voir avec Paris, NY, Londres)
      Une vie culturelle encore pauvre (expos, musées)
      L’hiver trop long
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.