Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Lulumigix

RDV avec "Recrutement Santé Québec" au salon infirmier [IDE]

883 posts in this topic

Bonjour :smile: ,

Le mois prochain j'ai pris rdv avec "le recrutement santé Quebec" au salon IDE à Paris.

Est ce que quelqu'un y est déjà allé? comment ça se passe, combien de temps dure l'entretien?

Certains disent avoir signé un contrat à la fin de l'entretien...On signe sans avoir un délai de réflexion??

Merci de faire partager votre experience.

:thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour :smile: ,

Le mois prochain j'ai pris rdv avec " le recrutement santé Quebec" au salon IDE à Paris.

Est ce que quelqu'un y est déjà allé? comment ça se passe, combien de temps dure l'entretien?

Certains disent avoir signé un contrat à la fin de l'entretien...On signe sans avoir un délai de réflexion??

Merci de faire partager votre experience.

:thumbsup:

Non, je n'y suis pas allé, mais je m'y rend également ;)

Tu as encoyé un email pour prendre RDV ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les questions tournent quasi toujours sur la prise en charge du diabète (ne me demandez pas pourquoi), et éventuellement d'autres questions pas difficiles notamment si vous travaillez dans un service x ou y. Exemple vous travaillez en cardio : vous aurez en plus des questions sur la cardio. Vous travaillez en pédiatrie, un recruteur d'hôpital pédiatrique se glissera parmi le comité qui vous recevra en entretien.

Sinon oui, on te propose directement un ou des hôpitaux sur place. Après vous pouvez tout à fait ne pas vous décider tout de suite mais réfléchir. Sauf que c'est plus simple de tout faire sur place, car ça lance la procédure, le dossier qui est rempli, c'est plus simple que de devoir refaire tout ça par courrier ensuite.

Sinon vous avez bien compris comment ça fonctionne. Quelque soit l'hôpital c'est :

- pool obligatoire généralement pendant 2 ans minimum

- de nuit obligatoirement

- on tourne aussi sur les horaires (16 h - minuit ou minuit - 8 h, aussi parfois en journée mais plus rare) mais pas partout apparemment, ce sera la surprise sur place car on n'est pas prévenu au salon

- pas de congés pendant la première année

- reprise de l'ancienneté salariale de la France, ça c'est cool

3 blogs infirmiers

http://lesdrolinsauquebec.over-blog.com/

http://notrerevequebecois.over-blog.com

http://gregoquebec.skyrock.com/ (celui là un peu daté)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, j'avais RDV en mai dernier, à l'entretien j'ai déjà rencontré une 1ère personne qui vérifiait les différents papiers qu'ils m'avaient demandé d'amener (diplome etc) puis suivait un entretien avec 2 personnes. Elles te proposent des cas pratiques, c'est vrai que j'ai eu aussi quelques questions sur le diabète (signes d'hypo et d'hyper) et sur la réa cardio (que faire face à un arrêt) etc. Puis des questions + en rapport avec ma propre expérience. Elles ne sont pas là pour te mettre en difficulté et sont très sympas. J'avais reçu de leur part avant l'entretien la liste des hopitaux disponibles et j'ai fait mon choix et leur ai dit après l'entretien, dnc j'ai pu signer le contrat immédiatement. J'avais le choix entre signer pour 1 an ou pour 2 ans. Ils te disent aussi que l'employeur a 60 jours pour confirmer le contrat (ce qui a été fait pour moi par téléphone et mail).

Voilà. Bon courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, j'avais aussi rdv en mai dernier même déroulement que le témoignage précédent....aussi eu des questions sur le diabète, surveillance post-op chirurgie thoracique et conduite à tenir devant un arrêt cardio respi. Mais elles sont très sympathiques, l'entretien c très bien passé elles mettent tout de suite très à l'aise. Contrat signé en mai, confirmé en juillet pour une prise de poste prévue en automne 2013.....bon courage pour la suite

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By UnPeuPlusLoin
      Bonjour à tous!!
       
      Voilà, pour faire court, nous sommes un jeune couple de français installés à Montréal depuis bientôt 3 ans, très heureux mais peut-être en manque d'aventure...
       
      Tout d'abord PVT, puis PTT; nous sommes maintenant résidents permanents depuis plus d'un an. On a vraiment galéré pour en arriver là et encore heureusement que madame est infirmière, son diplôme était donc reconnu et son emploi recherché...
      On s'est d'abord dit : "ouf! fini les papiers et les démarches, on file droit vers la citoyenneté et notre petite vie tranquille au Québec". Mais depuis qu'on est ici on a beaucoup voyagé et pris goût au dépaysement, et là on se dit que nous ne sommes plus liés à un employeur, un lieu depuis que nous sommes RP.
      On est dans le 2ème plus vaste pays du monde et après tous ces efforts on resterait juste à Montréal? Bien trop dommage...
       
      Nous avons donc établi une liste de quatre possibilités :
      - la plus folle c'est la DV Lottery et sa précieuse green card, c'est aussi celle à laquelle on ne peut se fier qu'à la chance,
      - l'Alberta, 
      - le Grand Nord Québécois,
      - notre préférée, la Colombie-Britannique!
       
      Nous nous sommes mis aux recherches mais ce qu'il nous manque ce sont des témoignages de francophones vivant là-bas, et d'avis sur les différents coins où il y a du boulot et une vie agréable.
       
      Pour commencer, nous voudrions vraiment éviter Vancouver ou Victoria, nous songeons plus à Kelowna ou au Sud / Sud Est près de la frontière Albertaine.
       
      Elle aimerait un travail dans son domaine (elle est au courant de toutes les démarches) mais dans un secteur ou elle pourrait prendre le temps de parfaire son anglais, donc pas tout de suite un service lourd.
       
      Moi je suis prêt à à peu près tout comme je l'ai fait ici (manutention dans le froid de nuit, vendeur de gauffres, manut à homme dépôt...) mais j'aimerais faire fructifier mon français. Pas travailler uniquement en français car notre objectif principal reste d'apprendre l'anglais le mieux possible, mais que ce soit une force qui puisse profiter aux personnes là-bas.
       
      Enfin bon on a pas mal de questions sur la vie en général là-bas, on peut aussi vous partager pleins de trucs sur Montréal (qu'on adore au passage, rien ne nous manque ici on veut vraiment bouger pour bouger!)...
       
      Merci de nous lire, au plaisir
    • By Lulumigix
      Bonjour, 
      Je suis au Quebec depuis 2 ans et  je travaille comme infirmière. J'ai ma RP.
      Je souhaite m'inscrire dans une agence intérimaire ( ici on dit agence de placement) . En parcourant les sites internet, je ne sais pas à quelle agence me fier car je ne les connait pas du tout ! 
      Pouvez vous m'en indiquer de fiable sur Montréal et la rive sud?
      Merci 
    • By tangusta
      je m'adresse au infirmières et infirmier(e)s marocain(e)s, tunisien(e)s et algérien(e)s qui sont en cours du processus d'immigration au Quebec ....
      donnez nous vos statistiques ...partagez avec nous vos expérience ...
      manifestez vous .. il faut qu'on s'entre aide ...
      je sais très bien qu'il y a beaucoup parmi vous qui ont pas mal de question ....
      allez ...
    • By cindilou31
      Bonjour
       
      J'aimerais savoir si il y a des infirmièr(e)s ici diplômées en 2012 et venu au Québec par la suite ? Combien d'expériences aviez vous et à quels échelons vous à t'on reconnu ?
    • By immigrer.com
      Notre blogueuse de Montréal a fait un billet pour les infimières et infirmiers intéressés par le Québec.
       
      À lire cette semaine sur la page d'accueil ou sur http://www.immigrer.com/blog/beatricemontreal/5840-pistes-pour-les-infirmieres-voulant-s-installer-au-quebec
       
      Bonne lecture !
    • By Laurent
      Laurence Nadeau vient de réaliser une entrevue avec Aline, infirmière française installée au Québec, à Sherbrooke depuis janvier 2010. Elle nous relate son expérience professionnelle et aussi nous raconte sa vie dans cette ville du Québec.

      Pour l'écouter :

      https://api.soundcloud.com/tracks/188336307
    • By titi799
      Les membres du comité organisateur du RAMIE, ont le plaisir de vous inviter à une rencontre sur le thème de L'Infirmier(ère) en CLSC (Centre Local de Services Communautaires), le mercredi 12 novembre à 18h.

      Si vous avez des questions concernant le rôle de l'Infirmier(ère) en CLSC, des professionnelles seront présentes pour vous faire part de leur expérience.

      De plus, en fin de rencontre, un temps sera dédié pour échanger sur vos interrogations.
      Nous vous accueillerons avec plaisir.

      Plus d'info sur la page
      https://www.facebook.com/ramiequebec
    • By L et L
      Bonjour à tous,

      Déjà un mois passé à Montréal et comme j'ai bénéficié des retours des forumistes, il est bien normal que je fasse de même. Avant d'éviter toutes interprétations malencontreuses sur mon ressenti de notre premier mois à Montréal, je tiens à préciser qu'il s'agit de notre expérience personnelle, je ne cherche pas à remettre en cause les témoignages de chacun en postant le notre. Pour information, nous sommes arrivés le 03 Septembre avec un PTT. Laura est infirmière à Ste Justine et je suis le "conjoint de fait" qui travaillait en France comme recruteur dans les agences de travail temporaire. Nous sommes du Mans, en Sarthe et nous avons 26 et 31 ans, sans enfants.

      Arrivée à l'aéroport, douanes et immigration:
      Sortis de l'avion, nous sommes arrivés dans un grand hall où sont aiguillés les passagers entre ceux qui ont déjà une résidence permanente/nationalité canadienne et les autres (touristes, permis de travail ou d'études en tous genres ou première résidence permanente). Autant vous dire que nous avons attendu une bonne demi-heure dans la deuxième file alors que l'autre côté, il suffit juste de scanner ou de montrer votre document. Ensuite, nous arrivons à un guichet où une gentille dame nous tamponne et nous dirige (dans notre cas) vers l'immigration alors que les touristes peuvent aller chercher leur valise. Après une bonne heure d'attente à l'immigration, nous passons avec un agent très aimable qui nous demande nos passeports, nos lettres d'introduction et nous confirme notre validité de deux ans de permis. Ils nous demandent si on compte rester deux ans, et nous lui répondons que si tout se passe bien, ce sera le cas. Il nous réponds aimablement que nous voudrons rester. Passer ce guichet avec notre papier (à agrafer à votre passeport pour plus de tranquillité) nous allons chercher nos valises, et nous passons devant une dame, qui, voyant nos six valises, nous laisse passer. Nous sortons de l'aéroport de Montréal, trouvons les taxis facilement et cette fois, c'est parti Montréal, nous voilà!

      Services Canada et NAS
      C'est sûrement la première chose à faire, aller chercher votre Numéro d'Assuré Social qui vous servira, à trouver un travail et vous inscrire à la RamQ (Sécurité sociale québecoise). Nous avons été à Services Canada près du boulevard René Levesque, en plein centre ville montréalais. On se présente au premier guichet qui nous prends nos passeports et nous demandent notre nom, nous envoie dans une salle d'attente et après une heure d'attente, nous sommes reçus à un guichet où l'on nous demande nos passeports et notre permis de travail. Quelques questions plus tard et une signature, nous avons notre NAS.

      Régie d'assurance maladie du Québec
      Nous avons voulu nous y rendre le premier jour vers 11h mais on nous a carrément dit à l'entrée qu'il fallait pas y penser avant le lendemain 7h! Nous n'y sommes retournés que la semaine d'après. Arrivé devant l'immeuble situé Boulevard Maisonneuve, nous sommes filtrés à l'entrée, direction le troisième étage. A cet étage, horreur! La queue dépasse le bureau jusque dans le couloir! Après un peu de frayeur, cela avance finalement assez bien et nous arrivons premier guichet vingt minutes plus tard. Spécifiant qu'il s'agit de la première fois, nous sommes orientés vers une salle d'attente. Une heure d'attente plus loin, nous sommes dirigés vers un guichet où l'on nous demande nos permis, passeports, et preuve de notre union de fait (PACS). Comme nous n'avons pas notre PACS avec nous, nous faisons une déclaration solennelle pré-imprimé et le tour est joué! Deux minutes après et quelques signatures, nous avons une attestation provisoire en attendant nos cartes définitives par courrier. En repartant, nous passons au stand des photos où nous payons 10.35$ par photo et enfin, nous avons finis!

      Banque
      Nous avons choisis de suivre nos amis qui nous ont conseillés RBC, et sommes allés prendre rendez-vous près du Boulevard René Levesque vers 11h. Au début, au guichet, on nous dis que ce sera pas possible avant quinze jours, voyant notre dépit (et surtout le risque d'avoir un client de moins), on revient nous dire que ce sera bon pour le jour même à 14h. Nous revenons donc vers 14h et c'est parti! Quelques temps plus tard, nous repartons avec un compte, nous recevrons une carte de débit et une autre de débit virtuelle, que nous recevons par courrier une semaine plus tard. Le petit plus? Une offre promotionnelle qui nous gratifie de paiements de frais de compte pendant six mois, ou un Ipad. On a pris l'Ipad, bien entendu! Nous avons faits quelques virements internationaux et suivant la façon de faire, ce n'est pas onéreux. Le tout petit défaut: pas assez de guichets RBC à notre goût pour éviter les frais, mais comme nous avons les débits illimités, on paie la presque totalité par carte. Rien d'insurmontable.

      Téléphone
      Bon, là aussi, on l'a joué au feeling et suivant les conseils des amis, donc ce sera Fido. Ca tombe bien, ils ont un guichet dans le Complexe Desjardins. Je vous passe l'énoncé des offres. Nous avons pris des offres à 45$ et 55$ avec des Iphone 4S gratuits. N'ayant pas encore de cartes de crédit, nous devrons payer les factures au guichet ou visiblement par RBC et le logiciel "Payer mes factures" et ça se fait très bien.

      Logement
      Clairement, j'ai effectué un gros travail de sape depuis Avril pour me rendre compte des prix de l'immobilier, éviter les arnaques et trouver un quartier en adéquation avec le travail de Laura, le centre, nos amis et les prix. Alors j'ai vite vu que vive Hochelaga-Maisonneuve! Après plusieurs mois de mails, j'arrive à avoir une entrevue pour un appartement le jour de notre arrivée! On rencontre la femme du couple de propriétaire, lui étant absent. C'est un meublé-équipé, balcon à l'avant et terrasse à l'arrière, parfait! Nous rappelons le soir et nous donnons notre aval. Nous revoyons le couple au complet deux jours plus tard et effectuons le bail ensemble, parfait! L'aménagement s'est bien passé, les voisins et le quartier sont calmes, nous sommes satisfaits de notre appartement.

      Internet
      Alors là, par contre, c'est juste incroyablement cher! Après avoir comparer entre plusieurs opérateurs, nous prenons Electronic Box. Après deux-trois renseignements, le choix du débit et autres options, j'ai pu payer avec la carte débit virtuelle mais cela n'a finalement pas fonctionné, donc avec l'option "Payer mes factures" de l'application RBC, j'ai pu payer la première facture. J'ai choisi d'aller chercher le modem pour éviter 15$ et j'ai investi dans un routeur pour le Wifi. Ils sont intervenus via Videotron quinze jours après pour configurer le câble. On verra dans le temps mais de toute façon, pas de surprise, je trouve ça dans tous les cas, tellement cher...

      Transports en commun
      Le réseau est complet et pratique, le prix d'une carte mensuelle Opus est juste onéreuse une fois passée les 25 mais ça me rappelle quand j'ai dû payer mon train plus cher en France pour les mêmes raisons (Ahah!). Pas de problèmes majeurs à signaler dans notre cas, c'est calme ( même aux heures de pointe) et relativement propre.

      Coût de la vie (alimentation, mobiliers, ect...)
      Comme l'appartement était en grande partie meublé et équipé, nous avons fait le complément chez Ikea pour se sentir un peu plus chez nous. Rien à dire de particulier sur les prix, nous aurions surement pu trouver moins cher mais on a tout fait en quelques heures et on s'est fait livrer tout. Le côté pratique l'a emporté. Nous comptons en dehors des déplacements professionnels et trop longs nous déplacer en vélo, nous avons donc achetés des vélos neufs et tout ce qui avec en y mettant le prix mais s'assurant une certaine qualité, le budget prévu pour se meubler et s'équiper n'étant peu entamé. Un choix personnel et comme nous avons la place de les stocker à l'intérieur de l'appartement, on diminue le risque de vol, apparemment une plaie à Montréal. La nourriture est abordable quand on sait jongler avec les spéciaux et quand on élimine les produits "français" mais il est largement possible de bien manger et bien cuisiner avec ce qu'on peut trouver ici. Certes, certains produits de la gastronomie française me manquera mais nous le savions. Nos invités rempliront leurs valises pour nous (gniark, gniark). De manière générale, j'ai pas l'impression de faire plus ou moins de bonnes affaires, ni de me faire plus ou moins arnaquer.

      Atmosphère générale
      Nous habitons Hochelaga-Maisonneuve, qui paraît est un quartier qui "craint" ou tout du moins c'était le cas. Nous ne trouvons pas que ce soit encore le cas si ça l'a était, il y a beaucoup de personnalités différentes mais j'apprécie le fait que chacun puisse vivre sa vie si cela ne nuit pas à autrui avec quand même une certaine "solidarité" observée avec certains réflexes des montréalais. Bref, l'atmosphère est agréable et tranquille.

      Montréal
      Montréal est pour moi une ville agréable où la taille de la ville n'oblige pas à la promiscuité perpétuelle. Même dans les centre névralgiques où la population est amenée à se trouver en masse, on est à l'aise.

      Travail et recherches d'emplois
      Laura n'a commencée que le 25 Septembre, il est donc difficile de se prononcer mais elle sera affectée durant son stage d'adaptation dans le même service (ou presque) qu'en France. Elle ressent plus la nécessité administrative mais l'encadrement est pour l'instant très bien. Pour ma part, après un bon mailing à toutes les agences de placement, j'ai passé deux entretiens qui sont "en cours" de traitement. Donc, tout étant "frais", pas de retour particulier à faire pour l'instant, les choses suivent leur cours.

      Conclusion
      L'herbe n'est pas plus verte pour nous qu'en France, nous apprécions Montréal pour ce que nous sommes venus chercher, c'est à dire découvrir une nouvelle façon de vivre, et nous en sommes ravis. Nous vivons bien et nous faisons un réseau d'amis et de connaissances apportant son lot de moments agréables et de découvertes.

      Tout ceci n'est qu'un petit résumé, nous tenons un blog où nous expliquons notre quotidien

      Pas de publicité personnelle SVP ni de lien vers un autre site concurrent. Vous pouvez, si vous le voulez, inscrire le lien de votre blogue dans votre signature. Merci
    • By titi799
      Le Regroupement à Montréal des Infirmiers Européens soutient les professionnels de la santé dans leur trajectoire dimmigration et dintégration professionnelle au Québec.
      Fondé par des infirmiers ayant vécu ce même parcours, le RAMIE est animé par des bénévoles désireux de simpliquer auprès de leurs pairs.

      Infirmiers et Infirmières diplômés en Europe, vous pouvez y trouver les réponses à vos questions mais aussi un réseau dentre daide basé sur le partage dexpériences et de connaissances.
      Doù que vous soyez, arrivés ou non au Québec, le RAMIE est à votre disposition pour vous répondre.

      Prochaines rencontres à Montréal :

      8 octobre
      L'intégration au Québec.
      L'OIIQ (Ordre des Infirmières et des Infirmiers du Québec).

      12 novembre
      L'Inf. en CLSC. (Centre Local de Service Communautaire) et à Info Santé.

      11 décembre (à définir)
      Fête de Noël.

    • By Aloane
      Et voila c'est fini, ça sonne comme une chanson...
      J'ai terminé mon stage d'adaptation me permettant enfin de voler de mes propres ailes, et d'obtenir le permis d'exercice de la profession d'infirmière.
      75 jours de stages ce sont des dizaines d'allers-retours vers le Saguenay, du covoiturage à refaire le monde, des angoisses de ne pas faire assez bien, ou de faire trop différemment.
      Ce sont des sourires, des enfants soignés, des malaises, des hésitations, des doutes, mais aussi de belles rencontres, de l'ouverture vers l'inconnu, des découvertes, des rires, des pleurs et surtout la validation de mon diplôme enfin reconnue et à sa juste valeur !

      Je ne pense pas qu'il faille que je répète ce que j'ai précédemment décrit dans un autre article, mais je suis vraiment enrichie de cette expérience à l'hôpital Sainte-Justine. Alors oui tout n'est pas parfait ( mais quel endroit l'est vraiment ? )et non je ne comparerais pas les différences de travail de l'infirmière entre nos deux pays.

      Je pense qu'en tant qu'expatriée on doit faire notre entrée par la petite porte, mais ce n'est que pour mieux observer ce qui nous entoure.Et c'est en comprenant nos différences que l'on pourra s'intégrer au mieux dans notre nouveau pays.

      Au début de mon stage tout me paraissait flou, je ne travaillais plus à l'hôpital depuis déjà 7 ans et j'angoissais à l'avance de ce que j'allais pouvoir y trouver.
      Mais l'accueil et l'accompagnement que j'ai reçu tout au long de mon stage ont été exceptionnels. La prise en charge des stagiaires et l'importance de l'enseignement dans ce centre hospitalier sont des valeurs prédominantes. Tout est fait pour que l'on soit bien encadré. On a toujours répondu à mes questions, sans jugement.
      Pour tout dire si j'habitais Montréal je serais bien restée. Je commence même à apprécier la ville, qui sait ce qui m'attend à la croisée des chemins...

      Carpe Diem

      Bien à vous

      Aloane

      Retrouvez-moi dans mes aventures sur mon blog
      Sur ma page Facebook Les aventuriers du Fjord

      Venez visiter ma nouvelle page Une Française et son Beach Body
      et mon site


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.