Aller au contenu


Photo
- - - - -

enseigner le français au Quebec avec un CAPES


  • Veuillez vous connecter pour répondre
39 réponses à ce sujet

#1 RIPP

RIPP

    En herbe

  • Membres
  • Pip
  • 8 messages
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:France
  • Genre:Famille
  • Profession:enseignante
  • Statut:se renseigne

Posté 12 August 2013 - 15:23 PM

Bonjour!

je suis à la recherche de tous renseignements concernant l'enseignement du français au Quebec. Mon conjoint et moi-même avons un CAPES de Lettres modernes et sommes également qualifiés dans l'enseignement du français langue seconde. Nous sommes expérimentés dans les deux domaines.

Est-il nécessaire de passer le permis d'enseigner lorsqu'on est titulaire d'un CAPES français? y a-t-il des postes en ce moment en français, et dans quel(s) niveau(s)? SURTOUT : comment postuler??? Je voudrais commencer par là : nous avons deux enfants et nous ne souhaitons pas trouver un poste une fois installés à Quebec, mais bien partir avec la sécurité d'en avoir un! Faut-il contacter les établissements scolaires un par un?

Merci beaucoup à toutes les personnes qui auront la gentillesse de me donner des tuyaux...


Modifié par RIPP, 12 August 2013 - 15:26 PM.


#2 tohonu

tohonu

    The Matrix

  • Habitués
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4392 messages
  • Préoccupation:s'informer, plaisir de lire les interventions
  • QUIZ Canada:21/24
  • Score MF:17/20
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:Canada
  • Genre:Homme
  • Profession:Technicien systèmes et réseaux (dernier job)
  • Statut:installé
  • Date d'arrivée:14-04-2010

Posté 12 August 2013 - 18:56 PM

Je vais suivre ce post et voir ce qui va en sortir.

 

Il faudra le permis d'enseigner http://www.mels.gouv...r/autorisa.html et de plus comme c'est tres psycho-machin-chose, il faudra certainement suivre une "mise a niveau" en pyschopedagogie.

 

http://www.mels.gouv...illet2012_f.pdf

 

http://www2.publicat...3_3/I13_3R2.htm

 

Tu auras le systeme d'enseignement primaire / secondaire et le systeme d'enseignement CEGEPS et universitaires. Deux modes d'embauche differents


Ouverture dossier Fédéral : Juin 2007
Carte de résident en main: Décembre 2009
Date d'arrivée: 15 Avril 2010


Envoi du dossier parrainage: 25 Avril 2012
VISA RP dans la boite le 3 janvier 2013

Valication le 18 Fevrier.

 

Envoir dossier Diplomes au MICC: 22 Janvier 2013

 


#3 evaluation_etudes

evaluation_etudes

    Incurable

  • Habitués
  • PipPipPipPipPipPip
  • 399 messages
  • QUIZ Canada:23/24
  • Score MF:15/20
  • Pays d'origine:Planète Terre
  • Résidence:Canada
  • Genre:Famille
  • Statut:en processus d'immigration

Posté 12 August 2013 - 22:20 PM

Pour les préalables à l'enseignement au Québec et pour la recherche d'emplois, vous devriez trouver vos réponses là : http://evaluationetu...-au-quebec.html


Modifié par evaluation_etudes, 12 August 2013 - 22:20 PM.

  • 'Josee Dube aime ceci

#4 RIPP

RIPP

    En herbe

  • Membres
  • Pip
  • 8 messages
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:France
  • Genre:Famille
  • Profession:enseignante
  • Statut:se renseigne

Posté 13 August 2013 - 04:55 AM

Merci pour vos réponses!

je vais tout de suite m'employer à parcourir les sites que vous m'avez conseillés, j'y verrai déjà plus clair.



#5 nath1791

nath1791

    Dépendant grave

  • Habitués
  • PipPipPipPipPip
  • 304 messages
  • Pays d'origine:Canada
  • Résidence:Canada
  • Genre:Femme
  • Profession:Conseiller en gestion TI
  • Statut:Québécois(e)
  • Date d'arrivée:17-03-1966

Posté 13 August 2013 - 13:07 PM

Pour le francais, langue seconde, il faudra regarder ailleurs qu'au Québec (Ontario, États-Unis, l'ouest canadien) car au Québec, c'est la langue de base. Par contre, il faut savoir que nos jeunes ne savent plus écrire. Triste et désolant mais maintenant, jusqu'à la fin du secondaire, on leur fait encore réviser leurs règles de grammaire de base et l'accord des participes passés (la honte !). Au CEGEP et à l'Université, les cours de français se précisent : littérature, écriture, culture contemporaine, grammaire et rédaction, ... ce qui donne des cours axés plus spécifiquement sur un sujet. Donc, selon vos préférences, quelques choix !

 

 

 

#6 Ally

Ally

    Incurable

  • Habitués
  • PipPipPipPipPipPip
  • 646 messages
  • QUIZ Canada:20/24
  • Score MF:17/20
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:Canada
  • Genre:Femme
  • Profession:Prof
  • Statut:installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée:28-05-2008

Posté 13 August 2013 - 16:53 PM

 y a-t-il des postes en ce moment en français,

 

Réponse simple: non

 

Je suis spécialisée en français langue seconde et il n'y a absolument rien.

Mes collègues de français (régulier) au secondaire galèrent presque, sinon autant, que moi à trouver un emploi à Montréal et sa banlieue. Je voulais, à la base, m'installer en région, mais mis à part pour l'Outaouais, la situation des jeunes profs est pire sorti de la métropole...
Pour le CEGEP, on vous demandera une maîtrise et les places sont, parait-il, encore plus chères.

Alors, il faudra vous contenter de remplacements à la leçon ou, si vous êtes chanceux, d'un remplacement de congé maternité.
Comptez 6 à 10 ans d'emploi précaire (juillet-août non payé, absolument aucune certitude d'avoir un emploi à la rentrée) avant d'avoir un poste permanent. Bref, vous serez très TRÈS loin de la sécurité d'emploi que vous connaissez en France.

Soyez donc bien préparés !


(Je sais que pas mal d'enseignants français font le choix d'enseigner à Stanislas ou Marie de France. C'est effectivement une voie à creuser).


Modifié par Ally, 13 August 2013 - 16:55 PM.

  • Celine Ds aime ceci
Organisation de sortie plein-air au départ de Montréal: Ici

#7 RIPP

RIPP

    En herbe

  • Membres
  • Pip
  • 8 messages
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:France
  • Genre:Famille
  • Profession:enseignante
  • Statut:se renseigne

Posté 14 August 2013 - 03:44 AM

Bon bon...Merci Ally pour ta réponse qui a le mérite d'être très claire! Il y a une vraie différence entre le premier son de cloche ("Venez travailler au Quebec!") et la réalité. J'ai pu constater qu'en effet la profession d'enseignants en français ne faisait pas partie en 2013 des demandes du Ministère de l'Immigration.

Concernant les postes dans les lycées français de l'AEFE, je n'y crois plus du tout sur des destinations aussi recherchées que le Canada. On ne sait pas exactement sur quels critères les établissements finissent par choisir leurs enseignants. Même avec des "atouts" comme une formation et une solide expérience de l'enseignement en FLE, nous n'avons jamais de retours des dossiers que nous préparons pendant des heures...Par nous, j'entends mon conjoint et moi-même, car malheureusement, nous sommes prof de français tous les deux!

Si quelqu'un a des réponses sur les questions que je me pose : un enseignant de Marie de France ou de Stanislas, je serais très intéressée de savoir quel profil ont les enseignants recrutés comme résidents par le biais de l'AEFE. Y a-t-il des atouts qui comptent plus que d'autres? Les embauches concernent-elles surtout des gens déjà sur place à Quebec? Ou y a-t-il quand même des chances pour des Français actuellement en métropôle?

Merci pour vos réponses!

 



#8 Ally

Ally

    Incurable

  • Habitués
  • PipPipPipPipPipPip
  • 646 messages
  • QUIZ Canada:20/24
  • Score MF:17/20
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:Canada
  • Genre:Femme
  • Profession:Prof
  • Statut:installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée:28-05-2008

Posté 14 August 2013 - 06:44 AM

 Il y a une vraie différence entre le premier son de cloche ("Venez travailler au Quebec!") et la réalité. 

 

 

 

Disons que les besoins se situent ailleurs qu'en enseignement. Quand j'ai commencé ma formation ici il y a 4 ans, on parlait de départs massifs à la retraite et d'un bel avenir. Aujourd'hui, les départs à la retraite, on n'en a pas vu la couleur, le nombre d'élèves a eu tendance à diminuer dans pas mal de commissions scolaires et l'immigration a été coupée.
Résultat, des professeurs permanents que je connais n'ont toujours pas de tâche pour la rentrée. Alors pour ceux qui ne sont même pas sur la liste de priorité, bonne chance !

Si vous voulez vraiment travailler ici et mettre toutes les chances de votre côté, ce sont les postes au primaire régulier qui sont les plus nombreux. Dans ce champs, la permanence peut arriver assez vite (3-4 ans pour les plus chanceux) dans certaines commissions scolaires.
Sinon, il faudrait jouer le tout pour le tout, se mettre en dispo auprès de l'éducation nationale, débarquer ici et croiser les doigts pour qu'un poste se libère à Stan ou Marie de France pendant l'année scolaire,  En attendant, vous pourrez vivre de la suppléance à la journée.

Autre piste à creuser: il faudrait mettre le cap plus à l'ouest, là où les professeurs de français sont plus en demande et où on offre des conditions d'embauche qui sont, selon moi, sont bien meilleures. J'ai eu des appels pour travailler en Ontario, Alberta et à Vancouver. La permanence nous est donnée dès la première ou la 2e année.


Organisation de sortie plein-air au départ de Montréal: Ici

#9 Maoria

Maoria

    Incurable

  • Habitués
  • PipPipPipPipPipPip
  • 756 messages
  • QUIZ Canada:16/24
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:Canada
  • Genre:Femme
  • Profession:Photographe
  • Statut:installé

Posté 14 August 2013 - 09:01 AM

 

Si quelqu'un a des réponses sur les questions que je me pose : un enseignant de Marie de France ou de Stanislas, je serais très intéressée de savoir quel profil ont les enseignants recrutés comme résidents par le biais de l'AEFE. 

 

 

 

C'est parce que la majorité est en contrat local ou au pire se fait embaucher en tant que résident SUR PLACE.

A moins d'être directeur ou conseiller pédagogique, partir en expat via le biais de l'AEFE pour un "simple" enseignant (surtout dans les pays occidentaux) est un doux rêve.



#10 RIPP

RIPP

    En herbe

  • Membres
  • Pip
  • 8 messages
  • Pays d'origine:France
  • Résidence:France
  • Genre:Famille
  • Profession:enseignante
  • Statut:se renseigne

Posté 15 August 2013 - 08:26 AM

Merci Maoria, Ally et Nath pour ces réponses très utiles.

 

Concernant les postes de l'AEFE, nous avons renoncé depuis longtemps à demander à partir en tant qu'expatriés : j'ai une connaissance qui a été embauchée en tant qu'expat à Madagascar - preuve que c'est possible dans certains cas - mais ce n'est pas du tout le genre de destination que nous recherchons. Mais je commence à comprendre que c'est à peine plus facile d'obtenir un poste de résident quand on est en métropôle : les postes étant attribués à des "résidents" (comme le nom l'indique!) avant d'être proposés à des métropolitains, c'est le serpent qui se mord la queue.

Pas de départ sans prise de risque, donc...Difficile à envisager quand on a deux enfants, pas de liens au Canada et qu'on est fonctionnaires en France depuis 10 ans!

J'imagine que nous n'aurons aucune chance de trouver un emploi dans les provinces anglophones...sans une très bonne maîtrise de l'anglais?

Peut-être dans le New Brunswick, dans un district francophone? Ce qui est compliqué je trouve, c'est d'avoir accès à des offres d'embauche : existe-t-il des sites qui centralisent les offres d'embauche dans l'enseignement? Je ne sais pas par où commencer...

Merci beaucoup!






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users

Nos partenaires

Desjardins · SCHL · Devis déménagement international