• 0
Sign in to follow this  
Followers 0
berchri

Création boulangerie artisanale à Montréal

Question

Arrivés en juin 2012 comme résidents permanents au Québec, nous avons créé et animé une boulangerie artisanale à Montréal.

Du choix de l'emplacement a la constitution de la société, puis la sélection des fournisseurs, l'installation des équipements, nous avons tout fait nous même jusqu’à respecter le planning

Le four était en rodage le 19 mai, et l'ouverture s'est faite en avance le 21 mai 2013. Il nous aura fallu 4 mois ! Ce qui est très court.

Maintenant il fait assurer notre succès car La boulangerie cree fin mai 2013 avance a grands pas dans la bonne direction : l'outil de production est fiable et souple, la méthode et l'équipe est en place, conséquence les nouveaux produits sur farines biologiques se
multiplient comme des petits ...pains ! :biggrin2:

Nous avons gardé la pâte de baguette de tradition ( aussi en option pavot et sésame, et grosses miches et carrés) sur pâte fermenté/levure, avec 24h ou 48h en chambre froide après pétrissage. Puis façonnage et
cuisson de la 1er fournée pour 8h du matin. Pour le moment nous faisons 2 ou 3 fournées en matinée. :sleeping:

Pour les produits a base de farine tamisée (baguette, miche et carré "rustique"), d'épeautre (baguette), de Kamut Blanc ou entier (baguette), de sarrasin (baguette, miche), ou de graines (baguette,miche ou carré), nous sommes passés au levain avec fermentation en chambre froide 24 ou 48 h .
Idem pour le pain rustique aux noix Et notre miche de bucheron.

Nous avons garde la levure pour le pain de mais et la boule de kamut entier. Idem pour nos buns qui se déclinent nature, ou aux pommes ou prunes (fruits de saison et de l'auto cueillette ...)

Nous faisons aussi des fougasses aux olives noires ou des nans/pitas. et nous allons mettre au point un pain sans gluten car la demande est forte. D'autres pains sont en création.

Notre esprit reste le même: travailler des farines bios sur des fermentations longues a base de pate fermenté ou levain, et a des prix abordables pour la satisfaction des clients du marché, et les gens de notre quartier (centre sud).

Si vous avez un moment, n’hésitez pas a venir nous voir pour discutter

votre boulanger

Edited by Satinka
Contacter le boulanger en MP SVP. La publicité est interdite dans le forum de discussion
Waouhhquebec likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

34 answers to this question

  • 0

Bravo, compliments et réussite à votre entreprise. Mais ce forum autorise-t-il à faire de la publicité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Un gros bravo ! Félicitations et bonne continuation!

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

De la pub, un bien grand mot...venir et monter sa boite, c'est aussi parler d'immigration.

Bon trève de bavardages: ici au Québec, on arrive à trouver pas mal de choses, et de qualité pas trop mal (et depuis ma première venue, ça s'est bien amélioré) mais il reste un point où vraiment, ils n'y arrivent pas: les gateaux et la patisserie. Trop sucrés, trop gras, plein de couleurs zarbi, levure chimique...

Je bave déjà à l'idée de trouver enfin de VRAIS croissants et de VRAIES chocolatines et un VRAI pain au levain....vous faites ça dans ta boulangerie?

dentan likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je suis d'accord avec vous, L'Auvergnat. Je ne sais pas comment fonctionne la modération ou les règles concernant la pubicité, mais une famille qui arrive et réussit à mettre sur pied un commerce (et ce n'est pas facile avec la concurrence et des grosses entreprises comme Première Moisson), il me semble que ce n'est pas vraiment de la publicité.

C'est une façon de montrer aux autres que l'on peut réussir. Et cette réussite est justement un des gros points de l'immigration.

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je suis d'accord avec vous, L'Auvergnat. Je ne sais pas comment fonctionne la modération ou les règles concernant la pubicité, mais une famille qui arrive et réussit à mettre sur pied un commerce (et ce n'est pas facile avec la concurrence et des grosses entreprises comme Première Moisson), il me semble que ce n'est pas vraiment de la publicité.

C'est une façon de montrer aux autres que l'on peut réussir. Et cette réussite est justement un des gros points de l'immigration.

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

On parle plus haut de publicité car l'auteur a publié son adresse et c'est cela qui est interdit dans le règlement sur le forum (et pas le fait d'expliquer comment on a monté son affaire).

Je trouve son post très intéressant et je lui ai demande ses coordonnes en MP ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

caroline77 likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte.

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

+ 1

si chacun faisait pareil sur le forum, ça ressemblerait vite à une poubelle.

Edited by caroline77

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

J

Pour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.

Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte.

Pour pouvoir confirmer, as-tu fait une étude de marché. C'est vrai tu connais tout et il n'y a personne qui s'est cassé la gueule on ouvrant une entreprise sur la base qu'il y a encore largement de la place à prendre.....1 Exemple ici sur la rue St-Joseph (à Québec), une pâtisserie, boulangerie et épicerie fine s'est ouverte. Le gars voulait nous montrer ce que c'était la qualité.... oups il a fait faillite.

Ah oui toujours dire l'iterdiction .... en France.... En France on ne fait pas ceci ou cela!! Qui es-tu pour dire que c'est dégueulasse? Ah oui c'est vrai tu es l'incarnation de la vérité vu que tu viens de la France. Tu pourrais dire que tu n,aimes pas car si cette boulangerie existe et est en affaires alors c'est qu'il y a des personnes qui aiment ces produits. Au lieu de ne rien y acheter, il faut que tu dises que c'est dégueulasse et porter un jugement de valeur.

Automne likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Publicité ? Nous pensions plutôt à un témoignage crédible.... Sans doute n'avons nous pas assez insisté sur les difficultés - ce dont raffolent certains - mais plutôt mis en lumière les éléments de satisfaction et d'optimisme.

En tout cas, une aventure dans l'aventure, qui nécessite envie, énergie, et capacité a rebondir et à avancer sans cesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

http://www.challenges.fr/economie/20130218.CHA6365/quand-la-mafia-s-en-prend-aux-commerces-du-canada.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
JPour les pâtisseries, on a fait de gros progress en 20 ou 30 ans, mais je ne pourrais pas trop me prononcer, car je n'en mange pas souvent, peut-être justement parce que je trouve ça trop gras ou trop sucré. Par contre, quand je vais en France, je me paie la traite et je trouve les pâtisseries, le pain et les croissants divins.
Je te confirme qu'il y a encore largement de la place à prendre... celle qui est à côté de chez moi, à l'angle de l'avenue Laurier et de la côte Ste Catherine est juste ultra dégueulasse. Ce genre de structure (produits industriels) aurait juste l'interdiction de s'appeler "boulangerie" en France. Une véritable honte. Pour pouvoir confirmer, as-tu fait une étude de marché. C'est vrai tu connais tout et il n'y a personne qui s'est cassé la gueule on ouvrant une entreprise sur la base qu'il y a encore largement de la place à prendre.....1 Exemple ici sur la rue St-Joseph (à Québec), une pâtisserie, boulangerie et épicerie fine s'est ouverte. Le gars voulait nous montrer ce que c'était la qualité.... oups il a fait faillite.Ah oui toujours dire l'iterdiction .... en France.... En France on ne fait pas ceci ou cela!! Qui es-tu pour dire que c'est dégueulasse? Ah oui c'est vrai tu es l'incarnation de la vérité vu que tu viens de la France. Tu pourrais dire que tu n,aimes pas car si cette boulangerie existe et est en affaires alors c'est qu'il y a des personnes qui aiment ces produits. Au lieu de ne rien y acheter, il faut que tu dises que c'est dégueulasse et porter un jugement de valeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Tu ne sais pas que lui aussi sait tout et comment ça se passe ici? Sauf que lui n'est pas encore la.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

WOW il y en a qui se spécialise à chercher que les points négatifs! Tu devrais en faire un doctorat ))))))))) Mais parfois est-ce que tu te regardes))))))?

Tu ne sais pas que lui aussi sait tout et comment ça se passe ici? Sauf que lui n'est pas encore la.

Pour le n'est pas encore là, je n'en suis pas certain))))) Il me fait penser à un certain revenant))))

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

C'est pas non plus un exploit de débarquer et d'ouvrir un commerce si tu arrive avec les poches pleines, sans argent par exemple c'est un peu plus compliqué.

Faut quand même relativiser un peu hein ...

Je te trouve un peu sévère. D'abord, on sait pas si il a plein de sous et puis même, se lancer, créer son truc; s'y investir...c'est pas si simple même en étant dans son propre pays alors dans un autre, faut oser. Comme certains l'ont fait remarquer, il peut se louper, faire faillite. C'est un choix certes, avec bien des avantages si ça marche. Encore faut il que ça marche. Bon courage!

Quant à la pub, j'avais lu en diagonale, c'est le fait de mettre l'adresse qui fâche si j'ai bien compris. On dirait que c'est la règle du forum, ok, mais je ne pense pas qu'il y avait de mauvaise intention.

A+

likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

http://www.challenges.fr/economie/20130218.CHA6365/quand-la-mafia-s-en-prend-aux-commerces-du-canada.html

Il y a d'ailleurs une enseigne qui allait ouvrir il y a peu de temps sur le Bd St Laurent. Elle n'a pas eu le temps d'ouvrir qu'elle a été incendiée. "Surement un coup de la mafia chez un commerçant ayant refusé de payer" a dû penser chaque badaud passant devant la structure incendiée...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

[q

Plus sérieusement, en France, tu peux trouver de tout et du n importe quoi aussi.

Non. Pour avoir le droit de s'appeler une "boulangerie" en France, il faut faire son pain soi-même. Pas ici. Résultat nombre de structures portant l'appellation de "boulangerie" reçoivent tout dans des cartons, c'est fabriqué industriellement en usine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

Vous sentez-vous vraiment obligé de salir tous les fils de discussion que vous lisez???? Vous êtes malheureux à ce point, d'envier ceux qui se sont bougé le c.. et qui réussissent ?

Automne likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

pour les boulangeries, il y a en a qui font leur croissants eux même de A à Z et d'autres acheté en carton congelé pré-cuit.. donc, il faut les essayer et trouver la boulangerie qui vous convient.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

Vous sentez-vous vraiment obligé de salir tous les fils de discussion que vous lisez???? Vous êtes malheureux à ce point, d'envier ceux qui se sont bougé le c.. et qui réussissent ?

envier des mecs qui viennent racketter des malheureux commerçants qui se crèvent le cul toute la journée et la nuit?Non pas vraiment je sais je suis pizzaiolo mais rien à voir avec la mafia! :crying:

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

la mafia est venu vous rendre visite?

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

"Tu paies les 'boys' et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise. Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

http://www.challenges.fr/economie/20130218.CHA6365/quand-la-mafia-s-en-prend-aux-commerces-du-canada.html

Il y a d'ailleurs une enseigne qui allait ouvrir il y a peu de temps sur le Bd St Laurent. Elle n'a pas eu le temps d'ouvrir qu'elle a été incendiée. "Surement un coup de la mafia chez un commerçant ayant refusé de payer" a dû penser chaque badaud passant devant la structure incendiée...

même sur le forum c'est l'omerta j'ai l'impression toujours cette volonté de faire voir que les bons côtés?

Merci de ton retour cela devrait être clairement indiqué,ça éviterait bien des malheurs.Je vais ouvrir un sujet dans la rubrique approprié.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

pour les boulangeries, il y a en a qui font leur croissants eux même de A à Z et d'autres acheté en carton congelé pré-cuit.. donc, il faut les essayer et trouver la boulangerie qui vous convient.

Mais je sais bien ça, évidemment. Seulement c'est une escroquerie pour le client (qui ne peut pas vérifier) que les deux enseignes puissent porter le même nom. Tu te fais voler au moins une fois, quand tu achètes le produit et que tu reconnais au goût que c'est de l'indus...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

même sur le forum c'est l'omerta j'ai l'impression toujours cette volonté de faire voir que les bons côtés?

Merci de ton retour cela devrait être clairement indiqué,ça éviterait bien des malheurs.Je vais ouvrir un sujet dans la rubrique approprié.

Je pense que ce qui a dérangé Cherybee, c'est que tu fasses un hors sujet. Mieux aurait valu que tu crées un sujet à part là dessus.

C'est vrai que l'on ne parle pas de la mafia ici, mais elle est très présente mais aussi très discrète, rien à voir avec la Corse. Ils se font leurs affaires entre eux et de temps en temps on lit un article dans le journal, annonçant que tel chef mafieux ou tel autre passe au tribunal pour telle affaire... Que tel quartier de riches demeures est investi par des familles mafieuses... mais ça s'arrête là. Le péquin moyen n'est pas du tout gêné par la mafia. Je ne pense pas que 100 % des commerces sont rackettés par la mafia, on a ici des gens qui ont ouvert des boutiques ou restaurants et qui ne sont jamais plaints de ça. Après je n'en sais pas plus que ce qu'on lit dans les journaux... C'est sûr que quand on vient de France, où la mafia n'existe plus, ça peut paraître flippant mais on ne ressent pas sa présence.

likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Salut Berchri.

Félicitations pour ton entreprise, et ton petit coup de pub aussi...

Sinon, il est vrai qu'il est dommage que l’appellation boulangerie soit si facile à afficher, certains fournils industriels sont bien dègues.

Par contre, dans les campagnes d'Estrie, on trouve d’excellentes boulangerie où les viennoiseries sont bien bonnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

même sur le forum c'est l'omerta j'ai l'impression toujours cette volonté de faire voir que les bons côtés?

Merci de ton retour cela devrait être clairement indiqué,ça éviterait bien des malheurs.Je vais ouvrir un sujet dans la rubrique approprié.

Je pense que ce qui a dérangé Cherybee, c'est que tu fasses un hors sujet. Mieux aurait valu que tu crées un sujet à part là dessus.

C'est vrai que l'on ne parle pas de la mafia ici, mais elle est très présente mais aussi très discrète, rien à voir avec la Corse. Ils se font leurs affaires entre eux et de temps en temps on lit un article dans le journal, annonçant que tel chef mafieux ou tel autre passe au tribunal pour telle affaire... Que tel quartier de riches demeures est investi par des familles mafieuses... mais ça s'arrête là. Le péquin moyen n'est pas du tout gêné par la mafia. Je ne pense pas que 100 % des commerces sont rackettés par la mafia, on a ici des gens qui ont ouvert des boutiques ou restaurants et qui ne sont jamais plaints de ça. Après je n'en sais pas plus que ce qu'on lit dans les journaux... C'est sûr que quand on vient de France, où la mafia n'existe plus, ça peut paraître flippant mais on ne ressent pas sa présence.

Elle est tellement imbue d'elle-même et de la France qu'elle croit dur comme fer que la mafia n'existe plus en France. Wow elle n'a pas inventé les boutons à 4 trous. Fais sur google mafia en France!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0

  • Similar Content

    • Quelle fourchette de salaire communiquer aux recruteurs?
      By rom777
      Bonjour à tous, 
      Il y a encore peu de temps j'étais recruteur à Montréal, et je vis dans cette belle ville depuis 5 ans. J'aimerais vous partager un conseil sur la sempiternelle question des recruteurs : "quelles sont vos attentes salariales ?''. Question à laquelle il est difficile d'échapper dans un processus de recrutement.
       
      Qui n'a pas hésité voir bafouillé au téléphone à cette question d'un recruteur?
      Ou trouver les informations sans se tirer une balle dans le pied? Et comment minimiser ce risque?
       
      D'abord, il est important de faire remarquer que certaines options sont meilleures que d'autres et s'offrent à vous: que ce soit sur le net, en questionnant un chasseur de tête ou même bien sûr en sollicitant votre entourage immédiat si vous avez la chance d'avoir un ami exerçant le même emploi et à un niveau d'expérience comparable.
      Sur le net d'abord. Je vous conseille le site Glassdoor.ca qui peut vous donner une idée du salaire dans une entreprise et une localité en particulier. Pour avoir expérimenté le site d'Emploi Québec on y trouve des fourchettes salariales mais je n'ai personnellement jamais été convaincu de leur pertinence. Si votre métier est régit par un ordre certains d'entre eux font réaliser des enquêtes salariales et les mettent à disposition sur leur site. Tous les ordres cependant n'effectuent pas nécessairement des enquêtes pour leurs membres et encore moins sur une base régulière car cela coûte cher.
      Il faut souligner l'enquête salariale 2016 de Randstad Canada qui est gratuite et valable pour de très nombreux postes. Elle est précise et fait même la distinction entre plusieurs secteurs de Montréal ! Il suffit de compléter un petit questionnaire et vous aurez entre les mains une bonne base de réflexion.
      Autre piste: solliciter un chasseur de tête même si vous n'avez pas un profil senior. Il ne faut pas hésiter à demander des conseils aux recruteurs. Présentez cette question comme une demande d'expertise et vous augmenterez vos chances d'avoir une réponse. Cependant, vous aurez plus facilement une réponse de la part d'un recruteur faisant partie d'un cabinet de chasse de tête qu'un recruteur travaillant pour une société lamba qui ne voudra pas forcément s'avancer sur le sujet. Je vous conseillerais de contacter des agences de placement spécialisées dans votre secteur d'activité pour avoir des fourchettes salariales plus précises.
       
      Un point que les recruteurs ne répètent jamais assez : il faut toujours donner une fourchette salariale et non un chiffre fixe à la question ''Quelles sont vos attentes salariales''. Selon moi une fourchette de 10K$ est idéale à communiquer, si vous vous êtes suffisamment informé sur les montants vous limitez vos risques d'être au dessus de ce que le recruteur a en tête. Certains profils très en demande (je pense à certains développeurs), peuvent se permettre de mentionner un montant fixe mais la règle précédente vaut pour une très grande majorité de postes. Pour terminer, je recommanderais que le montant le plus bas de la fourchette à communiquer vous satisfasse à au moins 75%. J'ai hâte de lire vos réactions !
       
       
    • Recherche d'emploi à distance : comment mieux s'y prendre?
      By rom777
      j'étais jusque récemment recruteur et je veux donner quelques conseils à tous ceux et vous êtes nombreux, qui recherchez un travail au Canada à distance avec souvent trop peu de réponses d'employeurs...
       
       
      Ce post s'adresse surtout à toutes les personnes qui prévoient de venir vivre et travailler au Québec ou au Canada et qui envoient beaucoup de CVs sans grand résultat de longs mois avant leur arrivée. Je tiens à le dire : 6 à 9 mois avant votre arrivée au Québec, des demandes d'ajout et des envois d'inmails Linkedin aux bonnes personnes sont la meilleure option face à des envois massifs de CVs et lettres de motivation (pour ces dernières toutes très ''chronophages'' qui plus est)
      J'ai parlé sur Skype en Janvier à plusieurs personnes en processus d'immigration au Québec qui ont toutes cet espoir de trouver un job à distance et c'est bien normal, celà se produit quelquefois alors autant tenter! Cependant, selon les profils, tout le monde ne loge pas à la même enseigne. C'est ce que je veux dire ici.
       
      Je vais donc donner mon avis de recruteur, forcément subjectif car ce n'est que dans le domaines des TI et des jeux vidéos que j'ai pris part à des recrutements à distance ou les processus de permis de travail pouvaient aller de 5 à 9 mois. 
      En 2 ans de recrutement dans ces secteurs, j'ai observé qu'à 95% du temps les recrutements à distance concernaient des développeurs et parmi eux, des langages de programmation en particulier (C/C++, Java, iOS, Android). 
      Les professionnels et techniciens de l'industrie manufacturière (par ex: soudeurs-chaudronniers) semblent toujours avoir de bonnes chances d'être recrutés à distance mais je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'expérimenter ce type d'embauche moi-même, je ne peux que me baser sur des témoignages sur les forum d'Immigrer.com par exemple. 
      Les infirmières et professionnels de la santé en général avaient jusqu'il y a 1 an ou 2 de bonnes chances d'être recrutés à distance mais force est de constater qu'avec les gels d'embauche voir les coupures de postes actuelles, l'emploi semble malheureusement gelé dans leur domaine.
       
      Officiellement, la province du Québec et le Canada ont toujours un besoin massif d'immigration, le premier minitre du Québec et du Canada continuent de le déclarer mais force est de constater que leurs ministères semblent depuis près de 2 ans mettre le holà aux permis temporaires des étrangers. Les entreprises québécoises payent 1000$ par demande de permis temporaire pour un étranger et si la demande est refusée, ils ne sont pas remboursés. Les délais d'obtention de ces permis de travail ont certes été revus à la baisse pour beaucoup de nationalités et l'emploi des Canadiens est favorisé mais ce faisant la pénurie de main d'oeuvre qualifiée n'est pas prête de baisser.
       
      Alors pour conclure, malheureusement mieux vaut à distance ne pas s'attendre à des miracles, et solliciter sur Linkedin son ou ses potentiels gestionnaires (ou ''N+1'') plutôt que les ressources humaines qui dans beaucoup de cas, vous demanderont de postuler...une fois votre arrivée au Canada. Consacrer vous à 90% sur Linkedin et 10% à l'envoi de CVs. Deux à trois mois avant votre arrivée, augmentez de beaucoup la part de candidatures via le CV. En règle général, de 4 à 9 mois avant votre arrivée, c'est Linkedin qui doit être le plus utilisé. Le gestionnaire connaissant en principe mieux ses besoins futurs que les recruteurs (ce qui est peut se comprendre après tout), capitalisez donc en les contactant eux ! On dit aussi régulièrement que les recruteurs québécois répondent rapidement aux inmails Linkedin des candidats. Alors garnissez votre carnet de contacts avant votre arrivée !
    • Recherche d'une famille d'accueille
      By Louise Guibert
      Bonjour à tous,
       
      Je suis Louise, lycéenne en classe de 2nde au Cambodge actuellement. J'ai comme projet depuis mon très jeune âge de partir terminer ma scolarité et de faire mes études au Canada et plus précisément à Montréal. Cette année avec mes parents nous avons décidé de rendre ce rêve enfin réel après tans d'années et nous avons pris l'initiative de m'inscrire au Collège Stanislas pour pouvoir y passer ma 1e ainsi que ma terminale pour rentrer un peu plus tard a Mcgill dans le domaine du droit. Mes parents travaillent tous les deux au Cambodge dans la capitale Phnom-Penh, eux deux ne pouvant pas venir avec moi je suis actuellement à la recherche d'une famille d'accueille pour m'héberger minimum une année scolaire. Je tiens à préciser que je suis parfaitement bilingue en français comme en anglais et je suis actuellement en train d'apprendre le chinois, je suis également une élève sérieuse et non difficile à gérer.
       
      Si vous avez des connaissances qui serraient susceptible d'accepter, veuillez me contacter à l'adresse email suivante XXXXXXXXXXXXXXXXXX
      J'espère que j'aurais des réponses au plus vite possible pour pouvoir finaliser mon départ au Canada.
       
      Merci d'avance,
       
      Cordialement,
       
      Louise
    • Paris versus Montréal - dessins d'humour
      By immigrer.com
      VERSION FRANÇAISE
      Il y a quelques mois, je me suis ramené à Montréal avec mon sac à dos rempli d’ambitions et des étoiles plein les yeux. Trouver un nouvel avenir, un nouveau taff, une nouvelle putain de vie, c’est ce dont j’avais besoin et je savais que c’était ici que j’allais le trouver. Bon, pas si original que ça, vu qu’on est à peu près 10,000 connards de Français à envahir le Québec chaque année (Montréal étant évidemment notre cible principale). Mais bat les couilles des autres, il me fallait tout simplement un nouveau trampoline à ma carrière.
      Bref, j’ai absolument tout trouvé, comme prévu, et j’en suis bien ravi. Et comme j’adore analyser tout ce qui m’entoure, je passe encore mes journées à relever les différences entre ces deux cultures cousines. J’essaye au quotidien d’en apprendre le plus possible et de réussir à m’intégrer à mon nouveau cocon ainsi qu’à sa langue qui parfois, il faut le dire, n’a aucune logique. Et me geler les couilles et la barbe à -30°, c’est vraiment quelque chose à expérimenter.
      C’est pourquoi, après Paris Vs Lyon, après le succès de SolangeTeParle, la tristesse de la pub Orange ou encore le Parisien à Montréal , j’ai décidé moi aussi de mettre en lumière les grosses différences entre ces deux belles villes.
      Et malgré mon amour pour le charme des toits parisiens, et pour mes amis encore là-bas, je suis plutôt sûr que je ne vais pas revenir avant longtemps.

      VERSION QUÉBÉCOISE
      Ça fait une couple de mois que chus débarqué à Montréal avec mon pack sac rempli à ras bord d’ambitions. Trouver un nouvel avenir, une nouvelle job, une câlisse de nouvelle vie… faque ben c’est ça qui me fallait et je savais que c’était icitte que j’allais trouver ce que je voulais. Bon ok, je sais ben que chus pas le premier à débarquer comme ça comme un cheveu sur la soupe et qu’on est une tabarnak de grosse gang d’à peu près 10 000 criss de Français à venir comme des colons en pensant envahir le Québec année après année (Montréal étant évidemment un choix trèèèèès original), mais comme on s’en câlisse des autres, il me fallait juste une nouvelle trampoline pour ma carrière.
      Ben oui, j’ai toute toute toute trouvé, comme j’avais prévu et je suis tellement content que ça a pas de bon sens. Pis comme moi là j’adore analyser tout ce qui m’entoure, je passe encore mes journées à spotter les différences entre ces deux cultures cousines. Ça fait que j’essaye au day-to-day d’en apprendre le plus que je peux, d’entrer dans le moule et de comprendre la langue des fois crissement pomal sans logique. Ok faut quand même avouer qu’icitte, criss de tarbanak d’ostie de câlisse qu’y fait frette avec leur -30° en d’sous de zéro… Faut le voir pour le croire mon gars.
      Faque, après Paris Vs Lyon, après le succès de SolangeTeParle, la tristesse de la pub Orange ou encore le Parisien à Montréal , j’ai décidé moi avec de mettre un spot light sur les différences entre ces deux belles villes.
      Conclusion, malgré mon amour pour les bucoliques toits parisiens, et pour tous mes chums encore là-bas, je commence à être pomal certain que je vais rester icitte un bon boutte.

      Je tiens à présenter mes excuses à ma maman Carolle, qui a pourtant su m’inculquer de belles valeurs littéraires, orthographiques et grammaticales. 
      Catherine Beaumier Lacroix – traductrice de cet ostie de texte















      suite et source: http://nosiness.fr/paris-vs-montreal/?platform=hootsuite
    • à la recherche d'une famille d'accueil
      By Louise Guibert
      Bonjour,
      Je m'appelle Louise, j'ai 15 ans et je suis française, actuellement en 2nde au Lycée Français de Phnom-Penh au Cambodge.
      J'ai un grand projet pour les deux prochaines années à venir: m'installer au Canada à Montreal pour terminer ma scolarité et rentrer à Mcgill dans le domaine du droit.
      Pour ça j'aurais besoin d'une famille d'accueille pour m'héberger pendant une durée d'un à deux ans, car mes parents doivent impérativement rester au Cambodge pour leur travail. Mon inscription au Collège Stanislas à déja était faite et nous attendons encore la réponse.
      Si vous connaissez quelqun qui puisse m’accueillir pour l’année scolaire 2016-2017, veuillez m’envoyer un message privé
       
      Pour des raisons de sécurité, il est interdit d'afficher ses coordonnées personnelles sur ce forum. Vous pouvez communiquer avec d'autres membres par messagerie privée.
       
      Merci d'avance. Cordialement,
      Louise Guibert
    • Montréal, la plus française des canadiennes-Le Monde
      By Laurent
      Montréal, la bouillonnante
      M LE MAGAZINE DU MONDE | 24.12.2015 À 12H37 • MIS À JOUR LE 24.12.2015 À 12H43 Née sur les rives du Saint-Laurent au XVIIe siècle, la plus française des mégalopoles nord-américaines se découvre autant côté fleuve que côté colline, de la vieille ville, sur le port, au Plateau-Mont-Royal. Par Pascale Desclos
      Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer Partager (420)Tweeter
       Mile-End et Mont Royal
       Escale de charme au Casa Bianca.
       En lisière du parc du Mont-Royal, cette demeure cossue néo-Renaissance abrite un B&B de charme. Blanches et épurées, les cinq chambres et suites affichent un cachet historique : parquets, moulures, bow-windows ouvrant sur la verdure.
       
      MAXYME G DELISLE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE  A partir de 87 € la chambre double, petits déjeuners bio inclus. 4351, av. de l'Esplanade.casabianca.ca
       
       Chauds les bagels à Fairmount bagel.
       Installée dans une petite maison de brique rouge, la boutique fondée en 1949 par Isadore Shlafman propose les meilleurs bagels de Montréal. A déguster 24 heures sur 24, sortis tout chauds du four, et à décliner en version « cream cheese & saumon fumé » ou « smoked meat », entre autres.
       
      MAXYME G DELISLE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE  74, rue Fairmount Ouest. fairmountbagel.com
       
       Panoplie hipster chez Annex Vintage.
       Dans cette boutique de mode vintage très réputée, on déniche bottines à lacets, cols roulés, blazers chics, chemises en velours côtelé, jupes à fleurs, sacs en cuir pour s'inventer un look de hipster canadien à petits prix.
       
      MAXYME G DELISLE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE  56, St-Viateur Ouest. annexvintage.com

       
       
      source et suite : 
      http://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2015/12/24/montreal-la-bouillonnante_4833800_4500055.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1450957477
    • Parcours
      By Julien et Anaïs
      Je suis en pleine préparation de notre premier voyage au Quebec et j'aimerais avoir tout les conseils possible afin de ne rien manquer. De toute façon on ne fera pas qu'un seul voyage de découverte et prospection.
       
      Nous projetons fin août 2016 de passer 3 semaines entre Québec et Montréal.
       
      J'ai noté :
      - l'école nationale des pompiers du Québec
      - le château de Frontenac
      - les chutes de Montmorency
      - le tour des remparts
      - la promenade Samuel de Champlain
      - le vieux port
      - la place d'Abraham
      - le vieux Québec
      - l'hôtel du parlement
      - le parc national de la Jacques Cartier
      - la promenade des gouverneurs
      - la rue du trésor
      - le musée de la civilisation
      - la citadelle et son musée
      - la grande allée, la rue saint Jean, l'avenue Cartier, la rue saint Joseph, la 3e avenue
      - l'observatoire de la capitale
      - le chemin du roy
      - la route de la nouvelle France
      ...
      J'ai pas encore terminé, il faut que l'on aille voir des agences immobilières, banques, hôpitaux et que nous fassions le tour de Montréal aussi, sans oublier d'aller voir les écoles pour notre fils.
      Je dois faire l'itinéraire qu'on va suivre à pied, en vélo et en voiture. Je voudrais qu'on prennes le bus et le métro pour voir et comprendre le fonctionnement des transports en communs.
      Et enfin, le plus compliqué l'hébergement ...
       
      Merci d'avance pour tout vos conseils .
    • Balade dans la première neige à Montréal
      By Laurent
      Je vous invite à une petite balade dans la première neige de la saison à Montréal 
       
    • 36 heures à Montréal ; que faire selon le New York Times
      By immigrer.com
      L'article est en anglais mais les liens démontrent bien les endroits à visiter. 
       
      36 Hours in Montreal
      By SETH SHERWOOD NOV. 19, 2015
      Whether you want to embrace the season on rinks, trails or runs, or dodge the cold and head to the spa, this vibrant city has it all.
      Photo     View from Parc du Mont-Royal of downtown. CreditRobert Wright for The New York Times Winter is right around the corner, and when the going gets cold — like zero-degrees-Fahrenheit cold — Montrealers get resourceful. Some dodge Canadian winter amid the heated vapors of the city’s Nordic spas or the warming drinks of cozy bars. Others embrace it by skiing and skating in public parks, cheering the hometown Canadiens hockey team and ingesting hearty meals in the new wave of forestlike and lodge-inspired restaurants. And still others flamboyantly celebrate the frozen season, reveling at Igloofest (an outdoor electronic-music extravaganza), Montréal en Lumière (a food and entertainment festival) and sugar shacks (forest canteens that sprout during maple-syrup season) amid near-Arctic conditions. Whether you are more interested in creative cocooning or winter worship, Quebec’s biggest city offers manifold amusements for the province’s defining season. Outerwear recommended.
      Photo     View from Parc du Mont-Royal of downtown. CreditRobert Wright for The New York Times Friday 1.READY, SET, SNOW, 5 P.M.
      Skate, ski or sled into winter at Parc du Mont-Royal. (The mountain it partly occupies is said to have provided Montreal’s name.) The sprawling hilltop park is the center of activities involving snow and ice. From December to March, Le Pavillon du Lac aux Castors rents skates (9Canadian dollars, or $7 at 1.30 Canadian to the U.S. dollar, for two hours),cross-country skis (12 dollars and up for one hour) and inner tubes (5 to 9dollars, depending on age, for the day) for the nearby outdoor rinks, trails and runs, some affording lovely city views.
      2.ENCHANTED FOREST, 8 P.M.
      Reheat in the stylish confines of the new SouBois restaurant and nightclub. The underground space suggests a magical woodlands where avant-garde sculptural trees hover over a dining room of plank floors, shingled walls, raw-wood tables and Scandinavian-style chairs. The chef,Guillaume Daly, conjures magic too, metamorphosing rustic Canadian ingredients into innovative treats. The poutine is a gorgeously gloppy stack of greasy thick fries — piled like logs in a fire, and drenched with velvety warm Cheddar sauce, pungent mushrooms and an unctuous block of foie gras — while veal steak gets a funky crunch from spiced popcorn. For dessert, revisit campfire memories courtesy of deconstructed s’mores, replete with cubed marshmallows, jagged chocolate fragments and crumbled cookies. A three-course dinner for two costs about 110 dollars. Make reservations.
      3.CANADIAN LIBATIONS, 10 P.M.
      The staggering whisky menu at the Burgundy Lion, a lively British-style pub with dark wood surfaces and frosted glass, offers further means to warm up. The more exotic specimens hail from Taiwan, Sweden, France and Switzerland, while Canadian representatives include Wiser’s Red Letter (12 dollars), a mellow elixir with a hint of toasted nut. Down the street, candlelit La Drinkerie Ste. Cunégonde offers several Canadian beers as chasers, including Les Trois Lettres IPA (5.50 dollars), a fragrant, floral brew with hints of clove and nutmeg.
       
      suite et source : http://www.nytimes.com/interactive/2015/11/19/travel/what-to-do-in-36-hours-in-montreal.html?_r=1
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.