• Annonces

la balsamine

Habitués
  • Compteur de contenus

    285
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de la balsamine

  • Rang
    Dépendant grave

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    étudiant
  • Profession
    Etudiante en mathématique appliquée et en génie industrielle
  • Pays d'origine
    japan
  • Pays de résidence
    Canada

Visiteurs récents du profil

1552 visualisations du profil
  1. bonjour

    jai une question a vous pose

    la lettre de recommandation dans une universite doit etre cacher par le prof

    ds l4ancienne université les prof n'ont pas un cachet

    que dois je faire?

     

  2. le emoji de donald trump est hilarant ;0
  3. Vous êtes bien drole, ça va finir que faut je mettes une photos de moi avec mon passeport et tout le kit ahah, je suis ce que je suis et je ne vois pas l'intéret de raconter des histoires... mais bon en plus c'est le fun d'entretenir ce petit mystere sur moi ;/ je vois que ya des gens qui font des nuits bkanches a s'imaginer toute chose d'affaire sur moi, consultante en immgration en couverture, homme èa la retraite et bien d'autres j'ai pas pus tout lire mais bon j'ai pas de probleme avec ĉa. c'est plus palpitant
  4. Est ce que vous etes au courant que dans l'un de mes post je disais que je posais des questions pour des personnes?
  5. oui il y en a pour sur mais elles sont critiquées la plupart du temps :/ elles sont vue comme égoites
  6. exactement, il y a plein de petites choses comme ça, comme quand tu veux louer un appartement et que tu n'as pas vraiment de garant. c'est plate :/
  7. Bonsoir, et bien pour tout vous dire au japon, les inégalités hommes femmes sont très présentes. La mentalité conservatrice du japon fait qu'une femme a pour but de se trouver un mari, de fonder une famille et de se consacrer à sa famille. Ne pas trouver de marie est un vrai déshonneur pour la famille.En gros une femme qui veut avoir des enfants doit mettre fin à sa carrière. Moi j'ai toujours trouvé ^ça normal jusqu’à temps que j'arrive en occident ahah.
  8. Vu que je ne connaissais personne qui avait son permis depuis plus de ans je pratiquais illégalement avec des amis dans un parking ahah ;/ je peux être rebelle des fois hihi
  9. oui on peut passer son permis sans être résident permanente, je l'ai fais alors que j'étais étudiante étrangere avec permis d'études
  10. oh que oui :/
  11. ahaha, ben je dirais que je sais faire des pattes a la carbonara, je suis pas sur si c'est francais par exemple, mais ce que je préfere le plus de la france c'est les galettes à la frangipane quel régale.
  12. Je vois que ya des fin connaisseurs de la bonne nourriture Pour les Yakisoba je dois avouer que les chinois sont meilleurs, mais au japon on est pas pire aussi ;p
  13. aaha, ça fait partie de mes préférées, vous essaierez le Sukiyaki c'est excellent!
  14. Merci beaucoup, Au japon on ne peut pas avoir la double nationalité. Je resterai résidente permanente, je garderai ma nationalité japonaise.Je pense que je prendrai ma retraite au japon si tout se passe comme je veux . ça fait plaisir de savoir que je suis pas toute seul à manger encore des plats de chez moi
  15. Bonjour à tous et à toute. J'aime souvent lire les récits de personnes sur ce forum et je me disais qu'il serait temps à mon tour de faire un Bilan de mon arrivée au Québec jusqu’à maintenant. Je m'appelle Yoaké san, comme vous pouvez le voir sur ma photo de profil je suis asiatique et je suis née Au japon dans une ville qui s'appelle Kamakura. Ayant depuis très jeune un gout pour la littérature spécialement pour la littérature française, j'ai décidé d'aller dans la meilleur place au monde pour apprendre le français. C'est donc du haut de mes 16 ans que je suis allé vivre en France pour apprendre le français. Après 4 ans de pratique j'ai appris à maîtriser selon moi les rouages de la langue de molière. Et je peux confirmer que le français fait parti des langues les plus difficiles à apprendre, pas autant que le japonais pour des occidentaux j'en conviendrai. Apres avoir réussi a maîtriser le français, j'ai fais un voyage de 2 mois avec l'école avec laquelle j’apprenais le français pour faire une immersion au Québec et là surprise... Il ne parle pas comme les français et n'utilise pas les mêmes mots. Donc là grosse panique, je me disais que finalement je ne maîtrisais pas si bien le français que ça. j'ai finalement réussi à m'adapter et à les comprendre. De retour en France, j'ai décidé d'aller étudier au Québec car je voulais apprendre leur français qui me semblait tout droit sortie d'un autres univers. Je débarque a Montréal par un été de juillet 2010 où il faisait incroyablement chaud, je m'inscris à un DEC technique de 3 ans en génie industriel au Cégep de Trois-rivières, tout le long de mes études je réussi à me faire engager au Mac Donald de la ville de Trois-rivières. j'y reste jusqu’à la fin de mon DEC jusqu’à temps de devenir Chef de quart et vers la fin le poste d'assistant gérant que je décline parce que je ne me voyais pas faire une carrière dans la restauration rapide. Après mon DEC technique, pendant 3 mois j'envoie des Cv non stop mais aucune nouvelle peut être parce que Yoaké san semble être moins compétente que Marc-andré Tremblay? je ne sais pas mais je ne me décourage pas, je trouve un emploi qui n'est certes pas dans mon domaine mais qui me permet de vivre décemment. Donc je travaille comme téléphoniste pour Immigration canada à Montréal et oui je vous ait surement eu au téléphone mes petits chanceux et chanceuses. Je suis payé moins de 38k par année. Pendant que je travaille chez CIC je faisais ma résidence permanente en même temps, je suis passé par le programme PEQ. Et une fois ma résidence permanente en poche je décide d'allé faire un Bac en ingénierie à l'université Laval où je sors diplôme en 2016. même pas 5 jours après la fin de mes études, Par le biais de Linkedin je me fait offrir une job de chargé de projet en ingénierie payé quand même très bien pour la femme célibataire sans enfant que je suis... environ 65000 dollars par année pour ceux qui n'osent pas me le demander. Et donc présentement je travaille comme chargé de projet en ingénierie dans une compagnie qui fabrique des Autobus et je m'y plais. Je vois mon immigration comme réussi selon moi dans le sens où je parle bien le français ( merci la france quand même), je suis intégré. C'est sur que je mange encore mes plats japonais qui ont répugnerait certains et que je compte, et pense toujours en japonais mais bon je peux rien y changer. En tant qu'asiatique, je remarque des différences culturelles très fortes avec les occidentaux ou les non occidentaux. Chose qui peut paraître étonnant pour plus d'un mais avant d'arriver en France ou au Québec je n'avais jamais vu une personne noir de ma vie en vrai Donc voilà pour mon petit récit de petite immigrante asiatique du Quebec