• Annonces

kabi

Habitués
  • Compteur de contenus

    1968
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

À propos de kabi

  • Rang
    Ça niaise pas
  • Date de naissance 01.10.1971

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 10 ans
  • Profession
    Aventurier au Canada
  • Préoccupation
    Échanger des infos sur la vie Canadienne
  • Pays d'origine
    Maroc
  • Pays de résidence
    Canada

Pour me contacter

  • Site web
    http://erableatlas.superforum.fr/portal.htm
  • ICQ
    0

Visiteurs récents du profil

5819 visualisations du profil
  1. Ce n'est probablement pas le manque de la main d'oeuvre qualifié en construction, mais le manque d'interêt et d'investissement de la part de la municipalité si je ne m'abuse.
  2. Que pensent les forumistes résidants à Moncton? PUBLIÉ AUJOURD'HUI À 7 H 48 Il y a plus de maisons à Moncton comparativement aux villes voisines de Dieppe et de Riverview et les gens y cherchent des logements plus petits. Photo : Radio-Canada À Moncton, le prix moyen des loyers et des maisons est trop élevé pour les gens à faible revenu et il manque de logements abordables. Ce sont les deux principales conclusions d'une étude commandée par la Ville de Moncton. L’Étude d’évaluation des besoins en matière de logement a été réalisée par la firme SHS Consulting. Le document a été présenté lors de la réunion du conseil municipal lundi soir. Faits saillants de l’étude sur le logement La ville de Moncton compte plus de vieilles maisons, comparativement à Dieppe et Riverview, et les gens y recherchent de plus petits logements. Il y a trop de logements locatifs par rapport à la demande réelle. Les loyers sont trop élevés entre autres pour les ménages à faible revenu. Il faut plus de logements abordables. Paradoxe : un taux d'inoccupation élevé Le taux d'inoccupation des logements atteignait 6,5 % en 2016 à Moncton. Cela ne veut pas dire pour autant que les gens à faible revenu trouvent plus facilement un logement abordable. Selon le rapport,8 ménages à faible revenu sur 10 dépensent au moins le tiers de leurs revenus mensuels pour se loger. La moitié d’entre eux dépensent la moitié de ce qu’ils gagnent chaque mois, ou plus, pour se loger. Une règle souvent citée veut que les ménages doivent éviter de dépenser plus de 30 % de leur revenu brut sur le logement. Trop de vieilles maisons Selon la même étude, Moncton compte trop de maisons d'un certain âge, alors que la moyenne des gens ne recherche pas ce type d'habitation : la taille des ménages tend à diminuer ce qui fait en sorte que bien des gens ont plutôt tendance à opter pour des logements locatifs. Infographie : Ville de Moncton/SHS Consulting Photo : Radio-Canada « L’objectif est de réduire l’itinérance dans les rues et dans les refuges en ville en ayant recours à des modèles de priorité au logement qui fonctionnent pour notre ville; d’accroître les parcs de logements abordables et de créer des occasions et des processus pour maintenir des logements de qualité, sûrs et abordables dans toute la ville », affirme Kayla BreeLove Carter, agente de développement communautaire pour l’inclusion sociale de la Ville de Moncton. Selon le rapport, Moncton compte trop de vieilles maisons. Ici, les maisons d'un quartier qui était peuplé par des militaires avant la fermeture de la base de Moncton. Photo : Kate Letterick/CBC Combien faut-il gagner? Pour se payer un loyer de 750 $ ? Environ 30 000 $ par année. Pour se payer une maison de 175 000 $ ? Environ 42 000 $ par année. Le revenu des ménages à faible revenu a également moins augmenté au fil des années comparativement au prix des maisons, notamment. En 15 ans, le prix des maisons a augmenté de près de 75 % dans la région, tandis que le revenu moyen des ménages n’a connu qu’une augmentation de 45 %. La municipalité affirme qu’il faudrait davantage de logements plus petits, ainsi que plus de logements subventionnés. Mme BreeLove affirme que la Ville de Moncton travaille présentement à élaborer « un plan de mise en oeuvre en matière de logements abordables ». Infographie : Ville de Moncton/SHS Consulting Photo : Radio-Canada Un constat généralisé S'il salue l'initiative de la Ville de Moncton, Jean-Claude Basque espère que l'étude sera suivie de gestes concrets. « On le sait qu'au niveau du logement subventionné il y a un manque », rappelle le coordonnateur provincial du Front commun pour la justice du Nouveau-Brunswick. Il soutient qu'il faut davantage d'appui financier des gouvernements provincial et fédéral, parce que le logement abordable ne peut être laissé entre les mains du privé. « L'entreprise privée ne répond certainement pas au besoin qu'il y a pour une bonne partie de la population. » M. Basque souligne aussi qu'il faut plus de logements abordables, mais aussi plus petits. Il déplore qu'à Moncton, beaucoup de « logements luxueux et de condos » se construisent. SOURCE: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1040669/trop-cher-et-trop-difficile-de-se-loger-adequatement-a-moncton-conclut-une-etude
  3. Merci Fred0NB, Même si cela ne me surprend pas, relance les et pense à mettre la directrice en CC dans ton courriel en demandant si tu t'es bien adressé à la bonne personne sinon s'ils peuvent t'acheminer vers la personne approprié avec qui tu pourras communiquer. L'idée est de pousser un peu les choses et rester professionnel Pour Ignite Fredericton, essaie de contacter Julia Ramirez (elle parle anglais) elle parait active. Prend aussi en considération qu'il se peut que les personnes soit en congé (juin-juillet), même si normnalement il devrait avoir toujours une personne qui répondent. Bonne chance dans tes démarches.
  4. Merci Wlido de ta réponse, Tu as mis le doit sur la bonne chose : l'emploi. Là où il y a de l'emploi, il y aura une bonne Iinstalation et un bon début de bonne vie.
  5. Bonjour, J'aimerais avoir votre opinion sur le sujet. J'avais lu quelque chose de similaire l'année passée, où ce service avait été créé en Australie et à Karatchi (Pakistan). L'idée est d'offrir un environnement sécuritaire pour les femmes, notamment qu'il y a un besoin dans le marché et par extension de créer de l’emploi pour ces femmes et pratiquer un métier exercé majoritairement par des hommes. Qui peut oublier en ce début d’année, l'acquittement d'un chauffeur de taxi d'Halifax accusé d'agression sexuelle sur une femme en état d'ébriété avancé, par le juge Gregory Lenehan, de la Cour provinciale de la Nouvelle-Écosse. Sa réponse ? Une personne saoule peut consentir à une relation sexuelle. Ceci a poussé une entreprise locale à offrir une formation à ses chauffeurs, pour réa-apprendre à avoir des échanges respectueux avec leurs passagers. D’un autre côté, certains se posent la question si « c'est sexiste, discriminatoire, un exemple de comportement féministe "fragile" ». Une conductrice de taxi aura-t-elle le droit de refuser qu’un client homme utilise son taxi ? es-ce discriminatoire ? D’autres disent que, cette initiative renforce cette image que la femme est vulnérable et qu’elle a besoin de protection, puis d’autre encore désapprou­vent ce qu’ils jugent discriminatoires, surtout que nous vivons dans une époque où les femmes elles-mêmes luttent pour l’égalité des sexes. Des taxis conduits par des femmes et réservés aux femmes (et même aux enfants), suscitent, ces dernières années, un vif intérêt. Un nouveau service de taxi 100 % féminin soulève la controverse à Halifax Radio-canada PUBLIÉ AUJOURD'HUI 7 juin 2017 À 7 H 22 Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1038305/nouveau-service-taxi-feminin-souleve-controverse-halifax
  6. Salut Wlido, Je viens de lire, quoique un peu en retard, ta visite exploratoire ainsi que ton passage à Fredericton. Félicitation un grande étape faite. Au fait as-tu contacter l'association d'aide aux immigrants L'AMCF? C'est qui t'a pris en charge? comment as tu trouvé le service comparativement aux autres associations de Moncton, St-John, etc...? Merci et bonne chance pour le reste de ta procédure.
  7. Bonne nouvelles pour les francophone: https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/2017/06/entree_express_commenceraaattribuerdespointsadditionnelsauxcandi.html Communiqué de presse De Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada 5 juin 2017 – Markham (Ontario) – Des améliorations au système Entrée express qui entreront en vigueur demain favoriseront l’intégration des travailleurs qualifiés aux débuts de leur nouvelle vie au Canada. Cela profitera au Canada, puisque les nouveaux arrivants pourront plus rapidement mettre à profit leurs compétences pour renforcer et faire croître l’économie canadienne. À compter du 6 juin, de nouveaux points seront attribués aux candidats ayant un frère ou une sœur au Canada. Les études ont montré que la présence d’un frère ou d’une sœur aide les nouveaux arrivants à s’intégrer à la société canadienne aux débuts de leur nouvelle vie au Canada. Autres changements au système Entrée express, des points seront attribués aux candidats qui maîtrisent bien le français, l’inscription au Guichet-Emplois ne sera plus obligatoire, et les candidats ayant des notes égales seront classés dans le bassin d’Entrée express selon une nouvelle approche. Les programmes gérés au moyen du système Entrée express attirent des travailleurs étrangers hautement spécialisés et d’anciens étudiants étrangers qui veulent s’installer au Canada en permanence et dont les compétences, qui sont recherchées, sont nécessaires à des employeurs de tout le Canada pour faire fructifier leurs entreprises et croître l’économie.
  8. Bonjour, Tout d'abord vous êtes les bienvenues. Je vous indique ce lien qui pourra vous donner un léger petit aperçue sur le Nouveau-Brunswick: http://www.bienvenuenb.ca/content/gnb/fr/gateways/A_propos_du_nb.html Un des beaux endroits à visiter serait les Roches du Hopewellrock, 35mn au sud de Moncton. Kabi
  9. Hey misère !!! 25 messages dans les 5 dernières heures et une tonne de chialage et de commentaires nauséabonds sans compter toutes les informations sur l'Islam et la fête "Aid El-Adha" pas le moindre du monde crédible et dénué de tout sens .... Je l'ai appris, durant ces 17 ans que je sillonne ce beau forum, qu'il est essoufflant d'apporter des éléments de bonne foi à des personnes qui sont de mauvaises fois. Les principes sains sur lesquels notre éducation est basé ne nous permet pas de vous vilenpider comme vous le faites à chaque fois qu'un topic concerne l'Islam (ou les arabes). Nous préférons débattre uniquement avec les "forumistesc averti", bien éduqué et suffisament instruits avec qui le débat est contructif... les autres nous les laissons avec leur haine et leur mépris aveugle. Sur ce, bon débat !
  10. Merci lalasa30 et mounir861. La sagesse de vos réponses est amplement suffisante
  11. C'est exact, ç'a en est un de plus. Et courant l'année d'autres viendront s'ajouter, comme indiqué vers la fin du communiqué: Plus tôt cette année, Postes Canada et India Post ont décidé de produire la toute première émission conjointe de deux timbres soulignant le Diwali, la fête des Lumières célébrée par les hindous. Ils seront émis le même jour dans les deux pays à l’automne 2017. Postes Canada émettra également un timbre consacré à Hanoukka en l’honneur de la fête juive de huit jours qui a lieu en décembre.
  12. Postes Canada émet un timbre soulignant deux fêtes célébrées par les musulmans au Canada et partout dans le monde Le timbre a été lancé lors d’événements organisés à Montréal et Richmond Hill. OTTAWA – Postes Canada a émis aujourd’hui un timbre soulignant l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha, deux des plus importantes fêtes célébrées par les musulmans au Canada et partout dans le monde. Le timbre a été dévoilé en compagnie de membres des communautés musulmanes à Montréal (Québec) et à Richmond Hill (Ontario). Montréal et la Région du Grand Toronto abritent plus de la moitié des musulmans du Canada, qui sont plus d’un million à vivre au pays. Aïd al-Fitr L’Aïd al-Fitr souligne la fin du ramadan, le mois durant lequel les musulmans jeûnent de l’aube au crépuscule, l’une des pratiques les plus distinctives de l’islam. L’Aïd al-Fitr, ou fête de la Rupture du jeûne, a lieu le premier jour de chawwal, le dixième mois du calendrier musulman (vers le 26 juin 2017 au Canada). Le timbre sera mis en vente un mois avant l’Aïd al-Fitr. Le jour de l’Aïd, de nombreux musulmans se rassemblent dans des mosquées ou des espaces ouverts où ils récitent une prière rituelle spéciale. Les fidèles revêtent leurs plus beaux vêtements, ornent leurs maisons de lumières, offrent des friandises aux enfants, et visitent des amis et des proches. Aïd al-Adha L’Aïd al-Adha, ou fête du sacrifice, commémore la volonté d’Abraham de sacrifier son fils en signe d’obéissance à Dieu. Cette fête marque également la fin du pèlerinage annuel du Hadj à la Kaaba, le lieu le plus sacré de l’Islam, qui se trouve à La Mecque, en Arabie saoudite. Elle se tient le dixième jour de dhou al-hijja, le douzième et dernier mois du calendrier musulman (vers le 2 septembre 2017, selon le moment où la nouvelle lune est visible). Comme durant les festivités de l’Aïd al-Fitr, les fidèles récitent des prières rituelles spéciales, prennent des repas copieux, visitent des amis et des proches, offrent des cadeaux et accomplissent des actes de charité. Un motif inspiré de l’islam Au cœur du motif se retrouve la phrase en arabe « Aïd Moubarak », qui se traduit en français par « Bonne fête de l’Aïd ». Elle figure sous un arc en tiers-point, qui symbolise la séparation entre l’espace sacré et le monde matériel dans la culture musulmane. Les bleus profonds et les tons chauds de doré et de jaune du timbre, ainsi que son motif géométrique, sont inspirés de l’architecture islamique. La nouvelle lune dans la partie supérieure du timbre représente le début de l’Aïd. À propos du timbre Conçu par Doreen Colonello et Erin Enns d’Entro Communications, et imprimé par Colour Innovations, ce timbre PermanentMC au tarif du régime intérieur mesure 28 mm sur 35 mm. Il est imprimé en six couleurs et vernis, et il est offert en carnets de 10. L’oblitération Premier Jour porte la mention « Ottawa ON ». Un agrandissement encadré de collection est également offert. Renseignements généraux : Timbres célébrant d’autres fêtes religieuses importantes Postes Canada émet des timbres de Noël chaque année depuis 1964. Ces dernières années, l’un d’entre eux illustrait une image sacrée reflétant la foi chrétienne et l’autre, un thème plus profane. Plus tôt cette année, Postes Canada et India Post ont décidé de produire la toute première émission conjointe de deux timbres soulignant le Diwali, la fête des Lumières célébrée par les hindous. Ils seront émis le même jour dans les deux pays à l’automne 2017. Postes Canada émettra également un timbre consacré à Hanoukka en l’honneur de la fête juive de huit jours qui a lieu en décembre. Ces célébrations commémorent la réinauguration du Temple à Jérusalem au deuxième siècle avant notre ère. Les timbres consacrés à l’Aïd, à Diwali et à Hanoukka s’appuient sur la tradition de nos timbres de Noël. Ils témoignent de notre fierté de vivre dans un pays diversifié des points de vue religieux, culturel et traditionnel. Publié le 23 mai 2017 par Postes Canada dans Communiqués Source: https://www.canadapost.ca/web/fr/blogs/announcements/details.page?article=2017/05/23/canada_post_issues_e&cattype=announcements&cat=newsreleases
  13. Je viens de lire cette information que je trouve pertinente pour les nouveaux arrivants : Le Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants (résidents permanents ou citoyens canadiens qui sont au Canada depuis moins de 10 ans) offre ces possibilités : 1- Agent administratif/agente administrative (Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants) https://emploisfp-psjobs.cfp-psc.gc.ca/psrs-srfp/applicant/page1800?poster=1034542 Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) - Divers ministères et agences Les stages sont basés à Ottawa/Gatineau. Pour un poste de : AS-01 Date limite : 5 mai 2017 - 23 h 59, heure du pacifique Qui est admissible : Ottawa / Gatineau (ON/QC): Personnes résidant ou travaillant dans la Région de la capitale nationale et dans un rayon de 125 kilomètres d'Ottawa (ON)/Gatineau (QC), situé en territoire canadien s'étendant entre autres à Kingston (ON), Pembroke (ON), Maniwaki (QC) ou Rigaud (QC). Entraide universitaire mondiale du Canada: Le Programme d'étudiants réfugiés de l'Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC), résidents permanents ou citoyens canadiens qui sont au Canada depuis moins de 10 ans. Messages importants Renseignements utiles: - Veuillez noter que les candidats éligibles au Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants (PFSNA) doivent avoir fait l'objet d'une sélection en matière d'employabilité par un organisme d'aide aux immigrants (OAI) au plus tard le 13 avril 2017. Veuillez consulter le site web de IRCC pour de plus amples détails. - Le Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants (PFSNA) est offert aux résidents permanents ou aux citoyens canadiens qui sont au Canada depuis moins de 10 ans. - Pour les candidats ayant obtenu leur diplôme d'études postsecondaires à l'extérieur du Canada, l'évaluation des titres de compétences étrangers n'est pas obligatoire pour participer au programme PFSNA, mais est fortement recommandée. Vous devez fournir les renseignements suivants au moment de présenter votre demande : - Vous devez vous assurer d'avoir choisi au moins un type d'emploi : Durée de l'emploi. - Veuillez identifier l'organisme d'aide aux immigrants (OAI) qui vous a sélectionné pour l'aide à l'emploi dans le but du Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants. 2- Agent/agente de programme (Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants) : https://emploisfp-psjobs.cfp-psc.gc.ca/psrs-srfp/applicant/page1800?poster=1034554 Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada - Divers ministères et agences : Les stages sont basés à St-John's, Ottawa/Gatineau, dans la région du grand Toronto et à Victoria. Pour un poste : PM-02 Occasionnel – le ministère offre aux stagiaires un contrat initial entant qu'employé occasionnel pour 90 jours de travail. Lorsque possible, un deuxième contrat pour 90 jours de travail supplémentaires peut être offert. Un bassin de candidats sera utilisé pour combler des postes dans les endroits mentionnés ci-haut au sein de diverses organisations fédérales et de divers organismes du secteur privé. salaire : 54 374 $ à 58 586 $ 3- Agent/agente des finances (Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants): https://emploisfp-psjobs.cfp-psc.gc.ca/psrs-srfp/applicant/page1800?poster=1034551 4- Analyste économique/des politiques (Programme fédéral de stage pour les nouveaux arrivants) https://emploisfp-psjobs.cfp-psc.gc.ca/psrs-srfp/applicant/page1800?poster=1034525 Bonne chance à tous !
  14. Un texte de Sophie Désautels ; PUBLIÉ LE MARDI 4 AVRIL 2017 Laila Agherbi filme divers événements à Moncton pour faire connaître la culture et la vie en Acadie. Une immigrante du Maroc arrivée à Moncton il y a six mois a trouvé une façon originale et efficace d'informer les personnes intéressées à immigrer en Acadie. Avec sa chaîne YouTube et sa page Facebook, elle offre des informations sur l'immigration au Canada et présente des capsules vidéo sur des événements culturels et d'intérêt public. Laila Agherbi et son mari Ahmed Boussebbat sont originaires de Casablanca au Maroc. Ils ont immigré au Canada pour donner un avenir meilleur à leur enfant. Les tensions, le manque de sécurité les ont convaincus de tout quitter pour déménager ici. La jeune femme de 28 ans a eu l'idée de ce vlogue pour convaincre d'autres personnes comme elle de s'établir à Moncton au Nouveau-Brunswick. « Depuis notre arrivée, il n'y a eu que de bonnes choses. On a rencontré beaucoup de gens qui nous ont aidés, surtout l'association CAFI. » Le Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick offre de l'aide au niveau de l'accueil et de l'intégration aux nouveaux arrivants. À écouter : L'entrevue de Laila Agherbi à l'émission L'heure de pointe Acadie L'entrevue de Laila Agherbi à l'émission L'heure de pointe Acadie Elle s'est donc munie d'un téléphone cellulaire, d'un appareil photo et d'un logiciel de montage pour présenter de courtes vidéos sur son site. « Sur ma chaîne Youtube j'ai 1110 abonnés et 21 444 vues et la vidéo la plus populaire c'est celle où il est question de la différence entre le programme d'immigration Entrée express et le programme projet Québec », souligne Laila Agherbi, qui s'est rendue à l'évidence que ce qu'elle offre comble un besoin. Depuis trois mois, Mme Agherbi a mis en ligne une quinzaine de vidéos sur toutes sortes d'événements qui se passent à Moncton, tels qu'une partie de hockey, les marchés de Dieppe et Moncton et bien sûr la cabane à sucre. Plusieurs vidéos expliquent la marche à suivre pour immigrer ici et comment se préparer pour le départ, mais également ce qui attend les immigrants dans leur nouvelle terre d'accueil. Son objectif est de mettre en ligne une nouvelle vidéo chaque semaine. Destination Acadie au Maroc Par ailleurs, les Marocains peuvent ces jours-ci assister à des présentations pour en savoir davantage sur les procédures d'immigration dans les provinces maritimes. L'équipe de Destination Acadie, qui recrute des immigrants francophones en France, en Belgique et en Suisse depuis 2012, se trouve en ce moment au Maroc pour une seconde année consécutive. L'an dernier, près de 1000 personnes ont assisté aux conférences et 200 d'entre elles ont présenté une demande d'immigration. Devant ce succès on a décidé de réitérer l'expérience et même d'inclure d'autres villes dans les présentations. https://www.forum.immigrer.com/applications/core/interface/imageproxy/imageproxy.php?img=https://images.radio-canada.ca/w_635,h_357/v1/ici-info/16x9/immigration-destination-acadie.jpg&key=4b6a1a06f7423afb43750d85cb1d8128c1aa4121e5d3e8beadd83bd28c311fde Les kiosques installés à Tanger au Maroc par Destination Acadie offrent une foule d'information aux personnes intéressées à immigrer dans les provinces maritimes. Des représentants des trois provinces maritimes, des universités francophones et des collègues sont à Tanger après avoir visité Cassablanca. D'autres présentations sont prévues à Rabat et à Marrakech. Les présentations se font par des conférences et des kiosques d'information. Selon le directeur du programme, François Émond, les intéressés visitent par la suite des kiosques où ils trouvent une foule d'informations sur les différents programmes d'immigration. Destination Acadie s'inscrit dans une démarche pour faire connaître l'existence de la francophonie en dehors du Québec. On présente les avantages de s'installer dans les provinces maritimes plutôt qu'ailleurs au Canada, en plus de fournir de l'information sur les différents programmes existants. Les artisans de ce projet travaillent main dans la main avec l'ambassade du Canada au Maroc. Leur but? Faire venir les francophones dans les provinces canadiennes où se trouvent les régions acadiennes. Des provinces où la population francophone est minoritaire et qui courtisent depuis peu les Marocains intéressés par un projet d'immigration vers le Canada. Des cibles difficiles à atteindre Une rencontre des ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la francophonie canadienne et de l'immigration a eu lieu la semaine dernière à Moncton. L'été dernier, ils s'étaient entendus pour demander au gouvernement fédéral de porter à 5 % le niveau d’immigration francophone à l’extérieur du Québec alors qu'il n'est que de 1,3 % actuellement. À l'issue du Forum, les ministres présents ont convenu de collaborer pour accroître les efforts visant les immigrants d'expression française et favoriser leur recrutement et leur intégration. Le Nouveau-Brunswick s'est donné comme objectif d'atteindre 33 % d'immigrants francophones d'ici 2020. Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1026230/une-immigrante-du-maroc-fait-la-promotion-de-lacadie
  15. Communiqué de presse de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada: Le point sur le Programme pilote d’immigration au Canada atlantique Le 31 mars 2017, Moncton (Nouveau‑Brunswick) — Un programme pilote visant à attirer un plus grand nombre d’immigrants qualifiés au Canada atlantique et à les inciter à demeurer dans la région soulève de plus en plus l’intérêt des employeurs. Jusqu’à présent, près de 200 employeurs ont manifesté leur intérêt pour le programme, et plus de 50 ont reçu une désignation officielle. Les employeurs jouent un rôle essentiel au sein du programme pilote, en assumant la responsabilité de participer au recrutement des immigrants et en les aidant à s’intégrer à la collectivité. Le ministre fédéral responsable de l’immigration, Ahmed Hussen, et l’honorable Donald Arseneault, ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau‑Brunswick, se sont rencontrés aujourd’hui pour discuter des progrès réalisés dans le cadre du projet pilote et des prochaines étapes. Il incombe aux provinces de désigner les employeurs qui participeront au programme pilote ainsi que d’appuyer les demandeurs admissibles à la résidence permanente. De plus, les provinces joueront un plus grand rôle de coordination en vue de favoriser l’action concertée des employeurs, des fournisseurs de services en établissement et d’autres services gouvernementaux. IRCC accepte maintenant des demandes de résidence permanente dans le cadre de trois programmes relevant du programme pilote : le Programme des travailleurs qualifiés intermédiaires du Canada atlantique, le Programme des travailleurs hautement qualifiés du Canada atlantique et le Programme des diplômés étrangers du Canada atlantique, ce dernier visant les étudiants étrangers. Citations « Nous sommes partis du bon pied et j’en suis fort heureux. Les employeurs sont très motivés à prendre part au programme et les provinces ont commencé à recevoir les demandes d’employeurs qui veulent y participer. Je me réjouis à l’idée d’une collaboration soutenue avec nos partenaires, notamment les gouvernements des provinces, les employeurs et les fournisseurs de services en établissement, pour continuer d’aller de l’avant dans le cadre de ce volet dynamique de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique du Canada. » – L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada « Nous travaillons avec acharnement pour obtenir des résultats afin de créer des emplois, d’assurer l’accès aux soins de santé et de faire croître l’économie. Étant aux prises avec le vieillissement de la population et le déclin démographique, l’accueil de travailleurs étrangers qualifiés et le rapatriement d’anciens résidents du Nouveau-Brunswick aideront notre province à répondre à ses besoins en main-d’œuvre et à favoriser la croissance économique. » – L’honorable Donald Arseneault, ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail du Nouveau‑Brunswick Faits en bref Le Programme pilote d’immigration au Canada atlantique a été élaboré en collaboration avec les quatre provinces de l’Atlantique. Il permettra de répondre aux besoins pressants du marché du travail du Canada atlantique en donnant aux entreprises à la recherche de travailleurs qualifiés l’occasion de pourvoir rapidement des postes vacants en faisant appel aux programmes d’immigration permanente. Les immigrants qualifiés admissibles et les diplômés étrangers ayant une offre d’emploi d’un employeur désigné de l’une des provinces de l’Atlantique, de même qu’un appui de cette province, peuvent maintenant présenter une demande de résidence permanente. Jusqu’à 2 000 demandes de demandeurs principaux et des membres de leur famille qui les accompagnent seront traitées en 2017 source: https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/2017/03/grace_aux_modificationsapporteesaentreeexpresslecanadaaccueiller.html