• Annonces

Blueberry

Habitués
  • Compteur de contenus

    6676
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    21

Blueberry a gagné pour la dernière fois le 12 juin 2014

Blueberry a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Blueberry

  • Rang
    Blogueur Immigrer.com et Hybride du ROC

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Date d'arrivée
    15-05-2006
  • Préoccupation
    Vancouver, La C-B, le ROC, entre autres
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Pour me contacter

  • Site web
    http://

Visiteurs récents du profil

6763 visualisations du profil
  1. Le PEQ est pour le Québec et n'est pas valable en CB. Si tu as un poste en CB, il faudra faire une demande RP via la Colombie-Britannique. En attendant, quelques infos pour changer ton PTT http://www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/reponse.asp?qnum=1201&top=17 & http://www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/guides/5553TOC.asp
  2. Cela ne change rien au fait que pour immigrer en CB, il faut une offre d'emploi. CQFD.
  3. Pour immigrer en CB via le PNP, il faut une offre d'emploi, quelque soit la catégorie via laquelle tu fais une demande. Le programme "semi-skilled/entry-level" requière une offre d'emploi dans le Nord-Est de la province, axe Dawson's Creek-Fort Nelson, hivers très rigoureux MAIS pénurie de main d'oeuvre dans bon nombre de domaines parce que les gens ne sont pas super motivés pour aller vivre là-bas. Cuisiner est en demande dans la province. Si tu as un niveau d'Anglais convenable, tu peux avoir des chances qu'un employeur veuille bien faire des démarches pour toi. Et vu que tu parles Français, les démarches pourraient être allégées. http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/demande-qui-permis-result.asp?q1_options=1i&q2_options=2m Sinon, un PVT si tu arrives à en avoir un. Oui, de l'argent il t'en faudra un peu pour venir ici et t'installer...
  4. Le permis de conduire Français est reconnu par ICBC, aucune traduction n'est nécessaire. Tu peux l’échanger contre un permis local en arrivant. Pour les diplômes, pas besoin non plus, si l'on te demande une evaluation, ICES - qui est l'organisme évaluant les diplômes étrangers ici- accepte les diplômes écrits en Français. C'est eux qui feront la traduction. A noter que toute traduction doit être certifiée par un traducteur agree en Colombie-Britannique pour être acceptée.
  5. Si tu passes par le BC PNP, il faut que l'evaluation des diplômes vienne de ICES/BCIT ou autres organismes qualifiees par CIC http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/qualifie/evaluation.asp, pareil pour les tests de langue http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/qualifie/langues-test.asp. Faire attention, sinon tu vas perdre du temps et de l'argent.
  6. Le régime de l'assurance emploi regarde le nombre d'heures travaillées sur un an et le motif de départ pour déterminer si tu es eligible. Le statut est secondaire. Sur chaque fiche de paye, tu cotises normalement à l'assurance emploi.
  7. Je n'ai pas tout lu, donc je ne sais pas si l'on t'a répondu sur ce point précis, mais la licence pro comme on l'entend en France n'existe pas au Canada en général. Je suis presque sure que c'est également la meme chose au Québec. La licence pro ici, c'est plus un certificat -certificate pour le cote anglophone- ou une mineure dans le cadre d'un baccalauréat - Bachelor's-. Ce n'est pas un niveau bac + 3 Français. Dans la restauration, tu trouveras relativement facilement ici. Par contre, je ne pense pas que tu puisses obtenir un visa de travail sur cette base. Tu peux regarder du cote du programme investisseurs/affaires. La concurrence est rude dans ce secteur particulier. Il va falloir sortir du lot et avoir quelque chose que les autres n'ont pas.... Effectivement, il peut y avoir des difficultés à trouver un emploi, à s’intégrer, cela peut faire partie du lot de l'immigrant et c'est bien d'en être conscient avant de partir. Et oui, les campagnes de pub financées par les gouvernements provinciaux et Federal sont à prendre avec des pincettes....
  8. Pharmacien est une profession réglementée en CB et cela peut prendre beaucoup de temps avant d'obtenir le permis pour ce faire. Il faut faire évaluer vos diplômes via ICES, pour commencer ainsi que s'enregistrer sur NAPRA avant de contacter l'ordre des pharmaciens en CB. http://www.pharmacistsgatewaycanada.ca/
  9. Oui, enfin quand on voit le prix des activités extra-scolaires et des garderies, les aides deviennent très relatives....Heureusement que tu ne demandes pas la RP que pour cela.... Si tu as un emploi, tu n'es pas obligée de passer par Entree Express, tu peux aussi passer par le PNP.
  10. Tu ne peux pas rattacher un PVT à un autre PVT car ce sont des visas individuels et non "collectifs". Seul un permis de travail ouvert peut être rattaché à un PVT.
  11. Psychologue est une profession réglementée en CB. Tu ne peux pas exercer sans un permis en bonne et due forme. Trouver un emploi depuis la France dans ce domaine est mission impossible. Tout commence à l'ordre professionnel local http://www.collegeofpsychologists.bc.ca/rrp.php#education et en Anglais uniquement. L'organisme qui évalue les diplômes étrangers dans la province est ICES/BCIT. Il est fort possible que tu doives reprendre certains cours...
  12. Sujet débattu maintes fois, effectivement. Dans les faits et juste les faits: - La déclaration d'intention est un engagement moral et n'a aucune valeur légale en tant que telle. - un visa RP te permet de t'installer n'importe ou au Canada - Tu peux faire valider ton via RP à n'importe quel endroit au Canada, en fait le visa est validé dés le premier point d’entrée au pays, peu importe ou il se trouve. - L'assurance santé relève du provincial et n'a rien à voir avec l'immigration en soi. En tant que résident permanent, tu n'auras pas de problème pour t'inscrire et bénéficier de la couverture santé, quelque soit la province - Le MIDI se rendra peut-être compte que tu n'es pas au Québec, mais ce n'est pas pour autant qu'on ira te chercher.... Le seul "bémol" est que maintenant quand tu fais valider ton visa RP à l’arrivée, on te demande une adresse au Québec pour envoyer les cartes RP. Tu n'es pas obligé de donner une adresse immédiatement, tu peux en donner une plus tard....ou tu veux. Aussi, en arrivant évite de clamer que tu penses t'installer ailleurs qu'au Québec, car on pourrait te refuser la RP....eh oui, car ton visa RP est émis sur la base de ta sélection par le gouvernement du Québec. Par expérience personnelle, je suis arrivée direct en CB avec CSQ et visa RP. On ne m'a posé aucune question particulière, et à ce jour, 10 ans plus tard, aucun agent de l'immigration ne m'a demandé pourquoi je n’étais pas au Québec. Je n'ai jamais reçu de lettre du gouvernement du Québec à ce sujet. J'ai obtenu la citoyenneté et le passeport canadiens sans encombre.
  13. Un conseiller en immigration ne peut pas vous garantir de visa, juste que les documents sont correctement remplis. Votre situation ne semble pas être très compliquée. Avec 1 an de vie commune, vous pouvez faire une demande de parrainage. Pas besoin d'un conseiller pour cela. le site de CIC explique tout, il suffit d'aller regarder!
  14. Ici un stage est considéré comme un emploi, donc il faut en principe un visa de travail si tu n'es plus étudiante au Canada. Pour obtenir un visa, il faut que ton employeur potentiel prouve qu'il ne trouve pas sur place....en marketing et business development ce sera mission impossible. Si tu étais étudiante dans une université de Colombie-Britannique, ta situation serait différente car tu pourrais être en programme "coop" et faire ton stage avec ton visa d’études. Le stage serait aussi arrangé par l’université en question. Je ne sais pas ou tu étudies actuellement, mais trouver un stage à distance n'est pas évident....La plupart des postes demandent un étudiant d'une université locale....http://www.indeed.ca/jobs?q=intern&l=Vancouver%2C+BC&sort=date
  15. Le plus facile est de prouver votre relation. Pour immigrer en CB, il faut une offre d'emploi préalable. Ou sinon, venir en tant qu’étudiant si tu peux justifier des ressources financières demandées.