• Annonces

    • Laurent

      Ajoutez-vous sur la carte   17.02.2017

      Vous pouvez maintenant visualiser la position géographique des membres : https://www.forum.immigrer.com/membermap/ tout ce que vous avez à faire est de d'indiquer votre position.

Cherrybee

Habitués
  • Compteur de contenus

    15577
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    44

Cherrybee a gagné pour la dernière fois le 10 janvier 2015

Cherrybee a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Cherrybee

  • Rang
    Abeille de compétition
  • Date de naissance

Informations du profil

  • Genre
    Femme
  • Statut
    Canadien(ne)
  • Pays de résidence
    Canada

Pour me contacter

  • Site web
    http://www.forum.immigrer.com/user/97173-cherrybee/
  • ICQ
    0

Visiteurs récents du profil

18691 visualisations du profil
  1. Et s'ils ne travaillent pas pour des raisons diverses ou évidentes comme la sacro-sainte maîtrise du français, comment vont-ils payer leurs impôts? À moins que, venant des USA, ils maitrisent parfaitement l'anglais? Bravo la défense de la Francophonie! Et s'ils arrivent à payer des impôts, c'est qu'ils ont trouvé à travailler. Ils vont être contents les étudiants qui ont besoin de travailler pour payer leurs études et les immigrants réguliers tout frais arrivés qui doivent trouver n'importe quelle job à tout prix en attendant.
  2. Sauf que cette aide est réservée aux résidents permanents et aux citoyens canadiens. Avec votre métier de service à la clientèle qui n'est pas du tout en pénurie et votre bac en Mathématiques qui ne peut vous mener à grand chose ici, vous devrez reprendre des études. Et pour obtenir un permis d'études ici, il faut que vous prouviez , avant votre départ, des capacités financières pouvant assurer votre subsistance durant vos études.
  3. Oh ben si! Quand même !
  4. On a autant besoin de l'un que de l'autre. Après, c'est un choix de vie. Il faut faire ce que vous aimez. Travailler toute sa vie dans un métier qu'on n'aime pas, c'est pas vivable. Dans les liens "Métiers-Québec" que je vous ai donnés plus haut, les activités de chaque profession sont bien détaillées. En tout cas, votre formation de médecin ne vous fera pas sauter les étapes de l'apprentissage d'un métier tout à fait différent. Dans le meilleur des cas, ce sera juste un peu plus facile pour vous. À vous de voir ce qui vous attire le plus.
  5. 1) http://www.cmq.org/page/fr/les-examens-requis.aspx 2) Toute personne qui répond aux exigences du cégep peut s'inscrire en inhalothérapie: http://www.metiers-quebec.org/sante/inhalotherapeute.htm http://www.opiq.qc.ca/devenir-inhalotherapeute/ 3) Idem pour les études d'infirmier : http://www.oiiq.org/admission-a-la-profession/choisir-sa-formation http://www.metiers-quebec.org/sante/infirmier.htm
  6. Et encore! C'est vraiment juste un résumé très résumé. Ca peut être pas mal plus compliqué. En clair, lorsqu'on n'est pas en urgence à l'hôpital, dès qu'on a une prescription autre qu'un médicament, checker chaque détail du remboursement proposé par l'assurance de l'employeur avant de prendre RDV.
  7. Oui. C'est ridicule. Disons que ça rapporte encore du cash au Québec. Ceci dit, ce n'est pas un emploi en pénurie. Des vétérinaires, on en trouve à tous les coins de rue.
  8. C'est vrai que c'est pas évident. La RAMQ n'est pas l'exact équivalent de la sécu. Je vais essayer de vous expliquer. Si vous avez un accident de la voie publique, vous êtes transportée à l'hôpital en urgence et là, tout est pris en charge à 100% ( urgence, radios, IRM, électrocardiogrammes, etc.) et vous êtes soignée vite et bien. C'est la même chose lorsqu'après des examens d'investigation on vous découvre une maladie grave ( également pour les enfants). Mais, si vous avez un intestin qui joue la samba, une oreille qui ne fonctionne plus, une douleur à un poignet ou une jambe, des vertiges, un mal de tête récidivant, là, il vous faudra aller à la clinique d'urgence qui prescrira les examens nécessaires. À ce moment-là, vous avez deux choix: - Vous apportez votre ordonnance à l'hôpital ........ Et vous attendez qu'on vous convoque . L'attente peut être d'un an. - Vous allez dans un centre privé ( radiologie, ostéo, chiro, Biron pour les prises de sang, optique, etc.) , vous payez et on vous rembourse ... Ou pas, dépendamment de ce que couvre votre assurance d'employeur. - Vous allez au CLSC pour les prises de sang, c'est gratuit mais .... Faut encore attendre. Vous comprendrez donc que, pour tout ce qui concerne la vie quotidienne nécessitant une simple prescription de médicaments, la RAMQ pour les hospitalisations en urgence ou les accouchements, pour les visites en clinique médicale etc. est largement suffisante. Elle se complique pour les personnes qui arrivent ici avec déjà une pathologie importante. Il leur faut savoir s'ils seront prioritaires à l'accession d'un médecin de famille. Enfin, pour certains soins et achats ( optique ou dentaire), c'est à ce moment-là qu'il faut évaluer le coût RAMQ/complémentaire incomplète de l'employeur + paiement annuel d'une autre assurance complémentaire par rapport au fait de payer une seule fois, de ne pas être remboursé et de le déclarer au moment de la déclaration d'impôts.
  9. Doctorat en médecine vétérinaire = 0 point. Par contre, si vous venez faire votre doctorat au Québec, ce sera 16 points https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/liste-formation.pdf
  10. Après la RAMQ, l'assurance de l'employeur, rien ne l'empêche de prendre une troisième assurance pour compléter soizic83, vous ne vous demandez pas pourquoi nous n'avons pas choisi cette option géniale ? . J'ai l'air de plaisanter, mais je crois que vous comprendrez mieux une fois que vous serez ici.
  11. Exactement. J'ai passé aussi une nuit l'hiver dernier sur une civière dans le couloir à Anna Laberge (Châteauguay) en Montérégie. 30 décembre 2015. Crise de spasmophilie qui dure depuis 5 heures et grosse douleur. Transportée à minuit par ambulance à l'urgence. Après triage et une bonne dose de Tylenol, j'ai été "rangée" dans un couloir sur une civière. Faut dire qu'une civière, c'est un lit un peu dur à roulettes. On m'avait donné oreiller et couverture. La lumière du couloir était éteinte ( juste les veilleuses) , le couloir silencieux jusqu'à 6h30 et j'ai eu de l'aide immédiate d'un infirmier pour aller à la salle de bain ( il m'a emmenée avec un fauteuil roulant). Le lendemain, je sortais à 10 h après une radio avec un diagnostic de fracture de côtes, une médication et un arrêt de travail de 2 semaines. Je ne sais pas si la Montérégie est privilégiée en ce moment, mais je n'ai rien à redire sur la prise en charge. Comme en France, tous les infirmiers/infirmières sont des anges gardiens.
  12. Attention, vous aussi êtes un cas particulier. Toutes les assurances santé du travail ne prennent pas forcément en charge les dépenses au secteur privé. Ni la mienne ni celle de mon chum ne les prennent. C'est pour ça que nous avons déclaré les sommes en déduction de la déclaration d'impôts.
  13. C'est ce que je faisais pour certains examens. Mon gygy par exemple
  14. Oui, c'est vrai. Avant d'avoir un médecin de famille, je trouvais toujours une solution. Pour les urgences pures ( lumbago et douleur), je suis allée voir 2 fois un médecin au privé ( RDV 3 heures après) et j'ai passé mes factures sur ma déclaration d'impôts. Pour les suivis annuels ou un RDV ponctuel, j'avais trouvé sur Montréal une clinique d'urgence qui acceptait les malades sur RDV pour le lendemain ou le surlendemain. Je ne suis pas sur Montréal, mais je pouvais y être en 15 minutes. Aujourd'hui, avec mon médecin de famille ( prise en charge par une IPS plutôt), j'ai RDV à 3 jours max. Exemple, en octobre, elle m'a référé pour une IRM non urgente (vérification), j'ai eu mon RDV pour le 30 décembre. Chacun trouve ses trucs.
  15. Ceci dit, la sensibilité individuelle au stress est propre à chacun. Si elle se sent insécure avec le fait qu'il faut être pas mal débrouille au Québec, c'est sûr qu'il vaut mieux qu'elle réfléchisse à deux fois. Une immigration implique tellement en efforts, en argent, en système D, qu'il vaudrait mieux qu'elle n'ait pas à réaliser une fois arrivée sur place que cela ne se passe pas comme dans ses rêves et que oui, c'est difficile. Je voulais juste mettre l'accent sur le fait que nous n'avons sur ce forum que des perceptions individuelles et qu'elles peuvent être plus ou moins positives. Trèfle n'a pas inventé ce dont elle témoigne, et moi non plus.