Cherrybee

Des réfugiés fuient les États-Unis et traversent au Canada

122 messages dans ce sujet

Un nombre croissant de demandeurs d'asile affrontent le climat des prairies pour traverser des États-Unis vers le Canada, affirme le préfet d'une localité manitobaine qui demande l'aide du fédéral pour gérer l'arrivée de réfugiés

 

Seulement en fin de semaine, 22 personnes ont traversé la frontière à partir du Dakota du Nord jusqu'à Emerson-Franklin, a confirmé mardi la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Dix-neuf d'entre elles ont été accueillies dans une salle communautaire et ont été surveillées et nourries par les autorités et des bénévoles de la localité de quelque 2000 résidants.

 

Le préfet de la municipalité, Greg Janzen, a dit commencer à croire qu'il «faudrait davantage de sécurité ou faire les choses différemment». Il a indiqué que la localité allait envoyer des demandes au gouvernement fédéral relativement aux coûts pour les contribuables.

Le nombre de demandeurs d'asile traversant dans le secteur a augmenté considérablement au cours des dernières semaines à la suite des restrictions annoncées sur les réfugiés par l'administration du président Donald Trump.

Plusieurs des gens traversant la frontière sont originaires de pays africains comme la Somalie, et ont vécu aux États-Unis, a indiqué Cliff Graydon, qui représente le secteur à l'Assemblée législative du Manitoba. Ils avaient l'habitude d'arriver seuls ou en groupe de deux ou trois, mais débarquent ces temps-ci en plus grands groupes après avoir été amenés en voiture près de la frontière.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a dit mardi que des postes frontaliers dans d'autres régions du pays avaient aussi enregistré des hausses, tout en affirmant que la quantité totale était moindre qu'il y a plusieurs années.

Le ministre a affirmé à des journalistes à Ottawa que le nombre avait augmenté au cours des trois ou quatre dernières années, mais qu'il était en baisse significative par rapport à ce qui prévalait il y a une dizaine d'années.

M. Goodale a dit qu'il envisagerait d'offrir plus de ressources à Emerson-Franklin et d'autres secteurs, mais n'a pas pris d'engagement ferme.

 

http://www.lapresse.ca/actualites/national/201702/07/01-5067203-des-refugies-fuient-les-etats-unis-et-traversent-au-canada.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi se prendre la tête a monter tout un dossier d'immigration et payer des frais ,on prends un billets d'avion pour les Etats-unis et on franchis la frontière,affaire réglée 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pourquoi se prendre la tête a monter tout un dossier d'immigration et payer des frais ,on prends un billets d'avion pour les Etats-unis et on franchis la frontière,affaire réglée 

Faut il encore y rentrer aux US...
Moi, je me demande quelle est l' association derrière ça.
kamillo aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, kamillo a dit :

Pourquoi se prendre la tête a monter tout un dossier d'immigration et payer des frais ,on prends un billets d'avion pour les Etats-unis et on franchis la frontière,affaire réglée 

Et tu penses qu'on entre comme ça aux États-Unis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, bencoudonc a dit :

Et tu penses qu'on entre comme ça aux États-Unis ?

 

Ben ils y sont rentrés, sinon ils passeraient pas au Canada depuis là bas ;)

 

Moi je trouve ça drôle par exemple. On le voit même sur ce forum, tout ce monde qui rêve de grandeur etats-unienne, qui rêve que d'y habiter parce que soi-disant c'est le plus merveilleux pays du monde et les anglophones sont tous plus accueillants, ouverts, formidables, que - oh disons - les francophones. Vraiment?

Merga aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un réfugié en est un selon la loi et plusieurs critères.  N'est pas réfugié qui veut.  

Ceux qui réclament ce titre et ne le sont pas sont souvent retournés à une frontière.  

 

Modifié par jo19963

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Cherrybee a dit :

 

Seulement en fin de semaine, 22 personnes ont traversé la frontière à partir du Dakota du Nord jusqu'à Emerson-Franklin,

Pres de cinq millions de syriens sont réfugiés ans les pays limitrophe , dont 2.7 millions sont en Turquie 

houhou007 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Moos0006 a dit :

Pres de cinq millions de syriens sont réfugiés ans les pays limitrophe , dont 2.7 millions sont en Turquie 

 

5 000 000 - 2 700 000 = 2 300 000 Tu dis dans les pays limitrophes,lesquels parle tu ??? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, kamillo a dit :

 

5 000 000 - 2 700 000 = 2 300 000 Tu dis dans les pays limitrophes,lesquels parle tu ??? 

Liban,Jordanie,Irak,Egypte...a l'éxepetion des hypocrites de monarchies du golf  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Moos0006 a dit :

Liban,Jordanie,Irak,Egypte...a l'éxepetion des hypocrites de monarchies du golf  

 

Commentaire ultra objectif :rofl:

Bah oui voyons ils fuient la guerre de syrie pour aller en irak,pays réputé pour stabilité :rofl::rofl::rofl:

Et bien entendu aucun de ces 5 000 000 ne sont en Europe,les images des médias sont des montages vidéos avec des hologrammes mdrrrrrrr

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, kamillo a dit :

 

Commentaire ultra objectif :rofl:

Bah oui voyons ils fuient la guerre de syrie pour aller en irak,pays réputé pour stabilité :rofl::rofl::rofl:

Et bien entendu aucun de ces 5 000 000 ne sont en Europe,les images des médias sont des montages vidéos avec des hologrammes mdrrrrrrr

 

249 726 en Iraq :spiteful::spiteful:

http://www.unhcr.org/fr/news/press/2015/7/559e2ca6c/hcr-nombre-refugies-syriens-depasse-millions-premiere-fois.html  :lazy::lazy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Moos0006 a dit :

 

Et 1 805 255 en turquie il en manque un peu comparé au nombres que tu me disait plus haut :rofl::rofl::rofl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on fait la guerre partout, il faut s'attendre à des conséquences.

Quand on détruit la maison de quelqu'un, il faudrait penser à le loger. La guerre a  ses dommages collatéraux. 

Tshimil86 et Moos0006 aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euhhh. Le sujet référencé ne concerne que les réfugiés qui ont passé la frontière USA - Canada. Pas ce qui concerne des pays étrangers comme l'Europe ou autres. 

kamillo, Moos0006 et Merga aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le Canada n'est pas la france , pour les amis francais qui ne veulent pas voir ici, sachez que le fédéral va étudier les dossiers pour ceux qui ont réussit à passer les frontières et ils aideront ceux qui sont éligibles.

Vous êtes immigrés comme eux.

Merci.

Moos0006 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, bengiste a dit :

le Canada n'est pas la france , pour les amis francais qui ne veulent pas voir ici, sachez que le fédéral va étudier les dossiers pour ceux qui ont réussit à passer les frontières et ils aideront ceux qui sont éligibles.

Vous êtes immigrés comme eux.

Merci.

Heuuuu, en France le pourcentage de réfugiés est plus important qu'au Canada dans les chiffres de l'immigration... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, kuroczyd a dit :

Heuuuu, en France le pourcentage de réfugiés est plus important qu'au Canada dans les chiffres de l'immigration... 

Bonsoir à tous, la France a 200 ans d'expérience dans le domaine d'immigration par contre le Canada je dirais 30 ans, on ne peut pas faire une comparaison là.

je voudrais vous rafraichir un peut la mémoire à quelque uns d'entre vous que le Grand physicien Allemand Albert Einstein été un réfugié lui aussi.

houhou007 et Moos0006 aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, houhou007 a dit :

je voudrais vous rafraichir un peut la mémoire à quelque uns d'entre vous que le Grand physicien Allemand Albert Einstein été un réfugié lui aussi.

Wow Albert Einstein dis donc! LOL, Einstein est venu aux US pour travailler et y resté à cause des nazi...

 

la France a 200 ans d'expérience dans le domaine d'immigration par contre le Canada je dirais 30 ans, on ne peut pas faire une comparaison là.

Justement tu devrais le dire à ton concitoyen qui veut bâcher la France mais clairement ne connait pas le sujet de l'accueil de réfugiés en France

 

... et 30 ans pour le Canada, tu n'est pas non plus très renseigné apparemment ....

Modifié par kuroczyd
Moos0006 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut avoir plus d'expérience qu'un autre mais si on ne se remet pas en question et qu'on reste figé...

 

Moos0006 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, kuroczyd a dit :

Heuuuu, en France le pourcentage de réfugiés est plus important qu'au Canada dans les chiffres de l'immigration... 

Je parle pas de l'expérience mais plutôt de votre position par rapport à ces réfugiés, vous oubliez , vous avez laisser votre pays d'origine pour le Canada , une manière de bien gagner votre vie , eux ont laisser leur à cause de la guerre ou de mauvaise gouvernance dans leur pays. Il y'a des réfugiés parmi eux qui ont besoin de l'aide , si vous ne pouvez pas apporter cette aide , arrêter vos jugements . 

Canada va accueillir ces réfugiés et choisira de garder les bons qui sont dans une situation critique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par immigrer.com
      Quand la mort frappe l'immigrant
      Un ouvrage s'intéresse au processus de deuil des personnes immigrantes. Par Valérie Martin
      9 MAI 2017 À 15H39
       
      Le deuil est difficile à vivre pour tous, mais compte tenu des embûches particulières auxquels ils doivent faire face, ce processus peut devenir encore plus douloureux pour les immigrants.Photo: istockphoto.com Comment les immigrants vivent-ils le deuil d'un être cher? Où souhaitent-ils mourir? Et selon quels rituels funéraires? Publié aux éditions des Presses de l'Université de Montréal, l'ouvrage collectif Quand la mort frappe l'immigrant. Défis et adaptations fait suite à une recherche menée par la professeure de l'École de travail social Lilyane Rachédi. «Il existe très peu d'études sur la mort des migrants et pourtant c'est une réalité de plus en plus marquée au Canada et ailleurs dans les sociétés occidentales», remarque la chercheuse, qui codirige l'ouvrage en collaboration avec la diplômée Béatrice Halsouet (Ph.D. sciences des religions, 2016).
      L'étude, qui s'est déroulée de 2013 à 2016, visait à mieux comprendre le vécu de personnes immigrantes installées à Montréal ayant vécu le deuil d'un être cher survenu en terre d'accueil ou dans le pays du défunt. Afin de mieux documenter ces processus de deuil, la chercheuse et ses collègues ont réalisé des entrevues auprès d'immigrants endeuillés de confession musulmane, hindoue et chrétienne.
      Le deuil est difficile à vivre pour tous, mais compte tenu des embûches particulières auxquels ils doivent faire face, ce processus peut devenir encore plus douloureux pour les immigrants. Contrairement aux natifs, les immigrants doivent composer avec le contexte culturel et juridique de leur société d'accueil qu'ils ne connaissent pas toujours très bien. «Les lois et les règlements québécois ont été conçus pour une société blanche, francophone et judéo-chrétienne, rappelle Lilyane Rachédi. C'est le contexte de la majorité. On n'a pas pensé que les immigrants allaient vieillir et mourir ici.»
      La mort d'un être cher peut même remettre en cause le projet migratoire. «Avec la migration, l'immigrant fait le choix de quitter son pays, explique la chercheuse. Certains endeuillés vont se sentir coupables d'avoir laissé leur famille et regretter leur choix, poursuit-elle. Pourtant, où que l'on se trouve, on ne protège pas les gens de la mort…»
      Voyager à l'étranger pour assister aux funérailles du défunt peut être un projet plus coûteux que prévu, ce qui vient du coup amplifier la douleur de la perte. Il y aussi le manque de temps et de souplesse des conditions de travail. «Les employés endeuillés ne peuvent pas toujours prendre de longs congés pour se déplacer, souligne Lilyane Rachédi. Il peut aussi être difficile pour un réfugié de voyager à l'étranger, puisqu'il n'a pas toujours de documents valides pour le faire.»
      Nouveaux rituels
      Heureusement, les nouvelles technologies mettent un baume sur la souffrance. «Grâce à Skype, par exemple, les endeuillés peuvent se sentir plus proches de leur famille, participer à l'organisation des funérailles et y assister en ligne», illustre la professeure. Via les médias sociaux, ils peuvent aussi participer à des groupes de soutien en ligne ou à des plateformes commémoratives telles que blogues ou forums en hommage au défunt.
      Les pratiques funéraires associées à la mort et au deuil sont flexibles et modulables, en fonction des contextes ou pour mieux respecter les lois en vigueur dans la société d'accueil. Certains endeuillés prendront part à des funérailles au pays d'accueil et au pays du défunt tandis que d'autres organiseront des funérailles différées lorsqu'ils auront accumulé assez d'argent pour se rendre au pays du défunt. Les personnes immigrantes endeuillées réussissent ainsi à bricoler différents arrangements funéraires pour honorer leurs êtres chers.

      suite et source: http://www.actualites.uqam.ca/2017/quand-la-mort-frappe-l-immigrant
    • Par Cloeylou
      ,,Bonjour à tous j'aimerai vraiment avoir des réponses mais avant de commencer je vais me présenter je suis cloey  je vis au Cameroun .
      je me mari au Cameroun en septembre 2017et mon fiancé est canadien 
      mon soucis est le suivant j'aimerai avoir la procedure la plus fiable et la plus rapide pour apres le mariage retrouver mon mari car je ne supporte plus vivre loin de lui .
      j entend mil et une procedure par lesquelles je peux passer mais j aimerai que vous me partagiez vos espériéces .
      merci 
    • Par ValentinD
      Bonjour a tous,
       
      J'ai grand besoin de l'aide de la communaute, car voila des jours que je recherche une solution a ce casse-tete qu'est mon projet d immigration. 
       
      Je m'appelle Valentin, 21 ans et recemment diplome universitaire. Je suis francais et resident des etats unis avec green card. Ma conjointe francaise (non-mariee/sans vie commune) et moi souhaitons nous installer a Montreal. Elle a deja un dossier pour rejoindre UQAM et etudier, donc elle sera en possession d'un permis d etude. Mais moi je n'ai pas encore trouve mon pass pour immigrer. J'ai deja une entreprise dispose a m'engage a Montreal, mais le poste ne qualifie pas pour que je vienne en tant que travailleur qualifie. A ma comprehension, tout travail necessitant l'études d’impact sur le marché du travail (EIMT) me discalifie directement, car l entreprise ne peux pas prouver que la position propose est suffisament qualifie (la main-d oeuvre locale est innexistante et l'entreprise doit faire appel a la main d oeuvre etrangere.)
       
      Alors me voila sans reelle solution, et je m embourbe entre les visas quebecois, canadiens, les pvt et autres. J'ai deja soumis un permis travail-vacance, mais il semble que cela se joue a la chance, et apres un mois d attente toujours rien. 
       
      Si nous pouvions en discuter et trouver une solution a cette impasse, je vous en serais tous infiniment reconnaissant. N'hesitez pas a me poser des questions si ma situation n'est pas clair.
       
      Valentin 
    • Par Pajamo
      Bonjour tout le monde,
       
      Je n'espère pas faire avec ce ticket un doublon avec quelqu'un d'autre. J'ai vu quelques sujets similaires mais je n'ai pas trouvé l'information tant recherchée alors je me lance!
       
      J'habite en France et ai la volonté de partir depuis un petit bout de temps. Ma target principale était le Quebec. J'ai reçu il y a un mois une confirmation de résident permanent pour le canada (hors Quebec) que je dois activer avant le 17 Décembre 2017. J'y vais donc cet été.
       
      But du voyage de cet été (3 semaines): Road trip pour redécouvrir mon futur pays/ Séjours dans 4 villes (Quebec City, Montréal, Ottawa, Toronto) pour identifier la meilleure ambiance et décider où je m'implante (même si je suis tombé en amour avec Montréal!)
       
      Activation D'après ce que j'ai compris: Je passe un entretien à la frontière de 3h, j'amène tous les papiers (diplômes, ce que j'ai sur moi, ce qui arrivera à mon emménagement etc.), ils me valident mon statut. J'ai après 6 mois pour leur donner une adresse canadienne pour qu'ils m'envoient sous 1 mois ma carte de RP  
      Question 1: Faut-il produire un justificatif de domicile en donnant cette adresse ou peut-on indiquer résider chez un ami/connaissance?
      Question 2: Si je bouge dans le canada/que je quitte le territoire. Vont-ils envoyer quand même cette carte RP à cette adresse?
      Question 3: L'envoient-ils en recommandé ou mes amis pourraient la réceptionner?
       
      Installation En raisons de problèmes familiaux, ça va être compliqué pour moi de m'installer d'ici Janvier 2018. Question 4: Une fois la carte RP reçue, je peux me la faire envoyer en France et revenir au Canada plus tard?
      Question 5: Si je trouve un boulot au Quebec, je peux toujours obtenir le CSQ ou c'est mort et je devrais m'installer d'abord ailleurs au Canada?
       
      Merci pour votre aide. Je vous avoue que je ne sais pas trop comment faire et n'aimerais pas perdre mon statut de RP. Donc j'essaie d'activer les trucs et de pouvoir décaler un peu mon départ d'un an max pour être là pour ma famille tant que je peux encore!
       
      Bien à vous,
       
      Pierre-Alexandre
    • Par dicky206
      Bonjour,
      j'ai l'intention d'allé rendre visite a ma sœur au Quebec et je voudrai savoir si il ne manque rien a cette lettre d'invitation rédigée par ma sœur. et si le fait de mettre des tableaux est une bonne idée?
      merci d'avance 
       
      Lettre d’invitation
       
       
      Hôte au Canada
       
      Nom complet           
      xxxxxxxxxx Date de naissance
      xxxxxxxxx Statut au Canada
      Citoyenne
      Adresse
      xxxxxxxxxxx
      Nombre de personnes résidant avec moi à cette adresse
       3
      -xxxxxxxx(époux) né le xxxxxx
      -xxxxxxxx (fille) née le xxxxxxx
      -xxxxxxxx(fils) né le xxxxxxx
      N° de téléphone
      xxxxxxxx Fonction
      Surveillante d’élèves 
       
      La personne invitée
       
      Nom complet
      xxxxxxxx Date de naissance
      Adresse
       xxxxxxx
      N° de téléphone
       xxxxxxx
      Fonction
      Biochimiste
      Lien
      Frère
      Durée du séjour prévu
      21 jours
      Dates du voyage
      15 octobre 2017 au 10 novembre 2017
      But du voyage
      Visite de la famille
       
      Par la présente, j'invite mon frère, xxxxxxx à venir nous visiter, moi et ma famille et par la même occasion à lui faire découvrir notre belle région. Il sera hébergé chez moi et je lui offrirai tout l’aide et tous les biens nécessaires dont il aura besoin durant son séjour au Québec. Je m'engage également à ce que cette personne retourne dans son pays au terme de son séjour.
      Vous trouverez ci-joint :
      Les preuves de ma citoyenneté canadienne Les preuves de revenus Espérant le tout conforme, je vous prie d’agréer nos sentiments distingués.
       
      Signature du déclarant :
    • Par dicky206
      Bonjour a tous,
      j'ai l’intention d'aller rendre visite a ma sœur  et sa famille a Montréal, et je voudrai savoir si il est obligatoire d'avoir un compte bancaire en dollars canadiens ou bien juste un compte en dinars? et si c'est le cas, que devrais-je mettre dans la case "fonds disponible pour mon séjour ($cad)"? dois-je convertir la somme du compte du dinar au dollar?
      merci d'avance
    • Par immigrer.com
      Une histoire de l’immigration française
        PHOTO COURTOISIETransposer la France — L’immigration française au Canada (1870-1914)
      Paul-André Linteau, Yves Frenette, Françoise Le Jeune
      Éditions du Boréal   JACQUES LANCTÔT Samedi, 29 avril 2017 18:03MISE à JOUR Samedi, 29 avril 2017 18:03 L’immigration a toujours été au cœur des préoccupations du Québec. Après la défaite de 1760, le Québec se retrouvera orphelin. Nombreux seront ceux, parmi les plus cultivés, à retourner en France, abandonnant le petit peuple à son triste sort. Suivra une période de repli qui s’étalera sur une centaine d’années.
      Entre 1765 et 1865, à peine 1487 immigrants français s’établiront ici, «soit une moyenne d’une quinzaine par année», dont plus du quart proviendra des communautés religieuses. Il s’agit surtout de religieux qui fuient la Révolution française. Ils propageront leurs idées contre-révolutionnaires, lors des insurrections patriotiques de 1837-1838, en luttant contre le laïcisme et le républicanisme des patriotes. Pour mieux contrôler corps et esprits, ils investiront dans l’assistance aux pauvres, les ­hôpitaux et l’éducation. Leur influence ­perdurera jusqu’à la Révolution tranquille.
      Selon les auteurs, il faut distinguer trois vagues importantes d’immigration française. On connaît bien la première, qui commence avec la Nouvelle-France et se termine en 1760, mais la seconde, qui ­débute une centaine d’années après la ­défaite, soit en 1870, et s’étendra jusqu’à la Première Guerre mondiale, est moins connue. C’est à cette époque, soit après l’imposition de la constitution canadienne de 1867, que le Québec perdra ses principales prérogatives en matière d’immigration. «Dans les faits, les provinces perdent tout droit de regard dans le recrutement et la sélection et doivent se contenter de jouer un rôle d’accueil, en ­aidant les immigrants à s’installer.»
      Attirer les français
      Le gouvernement canadien n’est pas très empressé de promouvoir l’immigration française, préférant celle des colonies britanniques. D’ailleurs, en Europe, le bureau d’immigration française sera basé à... Londres! Cependant, on multipliera les ­efforts pour inciter les Français de tous les horizons à venir s’installer ici. Même le curé Labelle, «le roi du Nord», ira vanter en France les mérites de la colonisation.
        Malheureusement, tous ne prennent pas souche ici et ils sont nombreux à retourner dans leur patrie, à la suite d’échecs professionnels, ou en raison de difficultés à s’adapter au climat. Cela vaut encore pour aujourd’hui: on estime qu’au moins le quart des immigrants français quittent le Québec quelques années à peine après leur arrivée.
      L’immigration française aura un impact direct sur la société québécoise. Elle contribuera à l’épanouissement de la langue ­française, toujours menacée, mais aussi au resserrement des liens culturels, à travers les livres, le théâtre, les arts visuels, le ­cinéma, le journalisme, entre autres.
       
      suite et source: http://www.journaldemontreal.com/2017/04/29/une-histoire-de-limmigration-francaise

    • Par kayne
      bonjour,
      je suis débutant dans les démarches, je viens donc de m'inscrire dans ce forum pour apprendre, découvrir et comprendre comment immigrer au canada. beaucoup de choses m'interpelle, comme des appellations ou cigles (midi, pvt, 5000 premiers , etc)
      je vais donc commencer par le début, sur le questionnaire à remplir(pour avoir des points), je passe actuellement une formation BPJEPS qui n'est pas issu du format scolaire, mais format professionnel (réorientation).Je ne sais donc quoi mettre, (quelle équivalence, formation professionnelle, etc)
      ps : suis je au bonne endroit pour poster ce genre de sujet?
    • Par Julien801
      Bonjour,
       
      Je suis Canadien et souhaite entamer une procédure de parrainage pour que ma copine (qui vit en France) puisse s'installer au Québec et y vivre avec moi. J'ai lu tous les guides disponibles (incluant le guide complet : http://www.cic.gc.ca/francais/information/demandes/guides/5289FTOC.asp) mais il y a un point sur lequel je n'arrive pas à obtenir de réponse et je ne voudrais pas me lancer sur une fausse piste.
       
      On peut parrainer dans les cas suivants:
      A) Si nous sommes des "époux"
      B) Si nous sommes "conjoints de fait"
      C) Si nous sommes "partenaires conjugaux"
       
      Les cas A et B ne nous concernent pas. Reste le C, qui semble parfait à première vue pour nous, mais il contient le critère suivant:
       
      Notre relation est authentique et dure depuis au moins 12 mois (nous pouvons le prouver), mais techniquement, nous pourrions nous marier (aucune loi ne nous en empêche). Nous pourrions aussi vivre ensemble si je partais habiter en France pendant un an ou deux. Mais cela ne fait pas partie de nos plans pour le moment.
       
      Alors, notre question est : est-ce que la catégorie des "partenaires conjugaux" peut s'appliquer à nous? J'ai appelé le CIC, qui n'a pas répondu à ma question. L'agent m'a dit d'envoyer ma demande et d'attendre qu'une décision soit rendue.
       
      Merci à toutes et tous.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.