Laurent

Comment jugez-vous la politique française ?

459 messages dans ce sujet

Le premier tour des élections françaises approche à grand pas. Autour de 1,3 million d’expatriés français pourront voter ce samedi, un jour avant la date officielle des élections en France de ce dimanche.

Le Québec est un endroit stratégique pour le vote des expatriés français car c’est à Montréal qu’on retrouve le plus grand nombre de Français inscrit sur les listes électorales, soit près de 60 000 même si on estime au double le nombre de Français installés à Montréal.

Frémissez-vous à l’idée qu’un parti ou un autre l’emporte au premier et deuxième tour? Est-ce que vous avez peur de certains candidats assez pour considérer de quitter définitivement votre pays natale ou ne plus vouloir rentrer pour un certain temps au pays? Est-ce que les résultats de l’élection pourraient propulser ou encore éteindre votre envie de vous s’installer au Québec ou au Canada?

 

Voici les résultats de 2012 à Montréal:

Au premier tour: 33% pour François Hollande, Nicolas Sarkozy (26,37%), François Bayrou (13,44%), Jean-Luc Mélenchon (10%) et Marine Le Pen (6,82%).
Au second tour: François Hollande (57,74%) et Nicolas Sarkozy (42,26).
Le taux de participation des Français à Montréal au premier tour en 2012 était de 39,59%.

 

Bon vote!

 

MAJ : 

 

 

Source: Radio-Canada, Journal Métro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis en procédure d'immigration vers le Nouveau-Brunswick. Pour l'heure, je vis en France. J'ai vraiment beaucoup de difficultés à imaginer en quoi, le résultat des élections peut avoir une influence sur un projet d'immigration. La société  française ne changera pas d'un coup de baguette magique. Quelque soit le résultat, ceux qui veulent agresser, manifester, casser (et piller au passage) continueront à le faire en trouvant le bon prétexte. Il y a des émeutes depuis des années ; elles sont minimisées malgré l'augmentation de leur nombre et les citoyens subissent. Ceux qui se sentent persécutés et discriminés continueront à se sentir persécutés et discriminés..etc. etc..

Plus sérieusement, ceux qui ont le véritable projet de quitter la France, la quitteront, si leur procédure d'immigration aboutit, bien-sûr. Je pense qu'on ne quitte pas son pays sur une impulsion ou une humeur, ou encore une déconvenue politique. C'est le fruit d'une décision réfléchie.

kamillo et Diana aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Laurent a dit :


Le taux de participation des Français à Montréal au premier tour en 2012 était de 39,59%.

 

Bon vote!

 

 

Le taux de participation des Français à Montréal inscrits sur les listes au premier tour en 2012 était de 39,59%.

De suite, ça remet les choses en place . :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme pour le référendum turc: on hurle que 70% des des participants Turcs installés en Allemagne ont voté pour Erdogan, mais le taux de participation est de 13%.

 

Il faut raison garder, comme disait Jacques... 

kamillo et Cherrybee aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Nous, notre projet de retour si c'est Mélanchon, Macron, Hamon c'est hors de question.  

 

Si c'est Fillon oui, on vera.

 

Si c'est Marine, c'est encourageant.

sandra1967 et Ivy Bijou aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, MicheldeMtl a dit :

Pour Nous, notre projet de retour si c'est Mélanchon, Macron, Hamon c'est hors de question.  

 

Si c'est Fillon oui, on vera.

 

Si c'est Marine, c'est encourageant.

Pour moi ce sera Philippe Poutou, candidat anticapitaliste

 

Hey on est fait pour s'entendre MichelMTL :lol:

 

Totale aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a 52 minutes, MicheldeMtl a dit :

Pour Nous, notre projet de retour si c'est Mélanchon, Macron, Hamon c'est hors de question.  

 

Si c'est Fillon oui, on vera.

 

Si c'est Marine, c'est encourageant.

 

Elle ne sera pas présidente, en tout cas pour 2017. Elle pourrait passer au second tour, mais ils seront là pour voter utile. On en reparlera dimanche 30 avril.

 

Moi, j'ai passé beaucoup de temps en France, et je me suis toujours dit qu'on devrait essayer le FN. Ca se peut qu'il a pas mal de choses à proposer aux Français.

Modifié par Othmac
Ivy Bijou, Diana et kamillo aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour Johnny :-)

IMG_1449.JPG

NAKANO66 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a 4 minutes, MicheldeMtl a dit :

Pour Johnny :-)

IMG_1449.JPG

cool :-)

 

ps.pis c'est pas Johnny, c'est Jimmy tabarnouche

 

 

Modifié par jimmy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les résultats de 2012 à Montréal:
Au premier tour: 33% pour François Hollande, Nicolas Sarkozy (26,37%), François Bayrou (13,44%), Jean-Luc Mélenchon (10%) et Marine Le Pen (6,82%).
Au second tour: François Hollande (57,74%) et Nicolas Sarkozy (42,26).
Le taux de participation des Français à Montréal au premier tour en 2012 était de 39,59%.

 

>>> et on a vu le résultat au bout de 5 ans....!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une immigration c'est une décision qui doit se mûrir et qui se prend pas à la légère. Les résultats de l'élection je doute que ça puisse influencer une décision comme ça.

 

Pour le retour c'est différent. Enfin moi toute façon j'ai aucune intention de rentrer, qui que ce soit qui est élu. Alors ça changera rien du tout pour moi.

 

Toute façon, on va avoir droit au scénario habituel: les Français vont voter avec leurs pieds, dans 3 mois ils vont commencer à chialer que c'est pas ce qu'ils pensaient et dans 1 an ils vont regretter sévère leur vote. 

sossoetstef et Valimate aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouai ben aller pas voter tout de suite il y a une file d'attente... monstrueuse!

IMG_20170422_081211.jpg

IMG_20170422_081220.jpg

Laurent aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai ben finalement c'est juste la moitié de la file... ça fait le tour complet du lycée ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

je suis curieuse, les français qui ne résident plus en France et qui n'ont pas l'intention d'y retourner dans un avenir proche ou lointain, vous allez quand même voter?

(je parle ici des résidents permanents et des citoyens canadiens et pas des temporaires) 

Modifié par Automne
PACAtoQC aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon mari est Français Automne et,  depuis son arrivée ici il y aura bientôt 10 ans,  il ne vote pas car,  selon lui,  il se voit mal influencer par son choix l'avenir des français qui vivent la bas alors qu'il est ici.

 

Mais d'autres tiennent absolument à voter pour toutes sortes de raisons qui leurs appartiennent.

 

 

 

 

kamillo, Laurent et Cherrybee aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais voter mais toujours pour des petits candidats, on est à une époque où même un vote ''centriste'' va avoir un impact considérable sur le quotidien des gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, juetben a dit :

Ouai ben finalement c'est juste la moitié de la file... ça fait le tour complet du lycée ! 

 

Arrivés à 9h, on a voté à 11h ... Et en sortant on a vu la file presque 2 fois plus longue qu'à notre arrivée !!

 

Et d'ailleurs, pour faciliter l'organisation au bureau de vote de Montréal, le consulat demande aux électeurs du FN d'aller voter demain plutôt qu'aujourd'hui!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, rayjean a dit :

Je vais voter mais toujours pour des petits candidats, on est à une époque où même un vote ''centriste'' va avoir un impact considérable sur le quotidien des gens.

mais est-ce que ça va avoir un impact sur ton quotidien à toi ici?

Si je comprend, tu votes pour ceux qui sont là bas. C'est pas à eux là bas de voter pour leur propre quotidien? :lol:

kamillo aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi arrivé a 8:00, voter a 9:30.

Trois choix pour cette élection

1- Pour la fondation d'une union bolivarienne, chasser les riches, plus de taxes et impôts, plus de nouveaux francais plein d'amour pour cette culture :-)

2 - Pour un Trudeau.FR qui sera la continuité, pour que rien ne change.

3. - Pour le retour d'une France qui s'affirme.

sandra1967 aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien évidemment, toi tu as opté pour la 3ème :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par immigrer.com
      PAS DE CHASSE AUX MILLIONS BLANCHIS AU CANADA
          HUGO JONCAS   Avec la collaboration d’EMMANUEL FREUDENTHAL, journaliste indépendant Des proches et des collaborateurs de despotes africains ont investi des dizaines de millions de dollars dans le marché immobilier du Québec. Alors que la France tente de poursuivre les dirigeants corrompus de trois pays, la chasse aux millions suspects semble bien poussive au Canada.
      Un ministre du dictateur congolais Denis Sassou Nguesso a bien reçu une hypothèque légale de Revenu Canada pour impôts impayés, mais trois ans plus tard, Ottawa n’a toujours pas fait de démarches pour saisir ses appartements à Gatineau.
        PHOTO HUGO JONCAS L’immeuble d’appartements du ministre congolais Jean-Jacques Bouya n’a toujours pas fait l’objet d’une saisie de Revenu Canada, trois ans après le dépôt d’une hypothèque légale. Le fils adoptif de Nguesso, Wilfrid, s’est vu refuser l’entrée au pays pour son appartenance à un «clan familial mafieux» qui aurait détourné des millions, selon le ministère de l’Immigration. Mais aucun procureur n’a accusé le fiscaliste montréalais qui l’aurait aidé, Stéphane Saintonge, qu’Ottawa associe pourtant à cette «organisation criminelle».
      PHOTO COURTOISIE
      Stéphane Saintonge, un avocat fiscaliste montréalais, a aidé le clan Nguesso à détourner des millions de dollars, selon un juge fédéral. PHOTO COURTOISIE Wilfrid Nguesso, fils adoptif du dictateur congolais Denis Sassou Nguesso et beau-frère de l’ancien dictateur gabonais Omar Bongo. Pour l’instant, seules la Tunisie et l’Ukraine ont obtenu le gel d’actifs au pays en vertu de la Loi sur le blocage des biens de dirigeants étrangers corrompus, indique le ministère des Affaires mondiales du Canada. Et cette loi ne serait d’aucune utilité pour saisir des biens d’un dirigeant africain à la demande d’un autre gouvernement, comme la France.
      À la demande d’États étrangers, le ministère de la Justice peut recueillir de la preuve et geler des biens issus d’actes criminels, comme la corruption. «Les demandes de saisie d’actifs sont relativement rares», mentionne toutefois un porte-parole, Ian McLeod.
      Le Ministère n’a d’ailleurs aucune statistique précise à communiquer à ce sujet, et ne peut donner aucun détail sur les démarches en cours, s’il y en a. «Les demandes d'entraide juridique constituent des communications confidentielles entre États», écrit le porte-parole. La Gendarmerie royale du Canada, responsable des enquêtes sur les crimes économiques transfrontaliers au pays, n’a pas répondu à nos questions.
       
      suite et source: http://www.journaldemontreal.com/2017/06/03/pas-de-chasse-aux-millions-blanchis-au-canada
    • Par JulianFr
      Bonjour,
       
      Je suis étudiant dans une école secondaire au Québec. Je souhaite poursuivre mes études en France après avoir terminé mes études secondaires au Québec.
       
      Les études secondaires au Québec durent 5 ans. J'ai terminé la 4ème année et il me reste donc un an avant d'obtenir mon DES (diplôme d’études secondaires). L'obtention de mon diplôme d’études secondaires est prévue pour la fin de Juin 2018. Si j'ai bien compris,  il faudra que je m'inscrive au lycée français pour faire un BAC... comment dois-je faire pour poursuivre mes études en France avec un DES québécois?
       
      J'ai la possibilité d'aller vivre chez un ami de la famille, je voudrais connaître les étapes générales pour m'installer en France (visa etc)
       
      Merci d'avance!
       
      PS: J’écris ce poste pour une amie québécoise
    • Par ValentinD
      Bonjour a tous,
       
      J'ai grand besoin de l'aide de la communaute, car voila des jours que je recherche une solution a ce casse-tete qu'est mon projet d immigration. 
       
      Je m'appelle Valentin, 21 ans et recemment diplome universitaire. Je suis francais et resident des etats unis avec green card. Ma conjointe francaise (non-mariee/sans vie commune) et moi souhaitons nous installer a Montreal. Elle a deja un dossier pour rejoindre UQAM et etudier, donc elle sera en possession d'un permis d etude. Mais moi je n'ai pas encore trouve mon pass pour immigrer. J'ai deja une entreprise dispose a m'engage a Montreal, mais le poste ne qualifie pas pour que je vienne en tant que travailleur qualifie. A ma comprehension, tout travail necessitant l'études d’impact sur le marché du travail (EIMT) me discalifie directement, car l entreprise ne peux pas prouver que la position propose est suffisament qualifie (la main-d oeuvre locale est innexistante et l'entreprise doit faire appel a la main d oeuvre etrangere.)
       
      Alors me voila sans reelle solution, et je m embourbe entre les visas quebecois, canadiens, les pvt et autres. J'ai deja soumis un permis travail-vacance, mais il semble que cela se joue a la chance, et apres un mois d attente toujours rien. 
       
      Si nous pouvions en discuter et trouver une solution a cette impasse, je vous en serais tous infiniment reconnaissant. N'hesitez pas a me poser des questions si ma situation n'est pas clair.
       
      Valentin 
    • Par immigrer.com
      Une histoire de l’immigration française
        PHOTO COURTOISIETransposer la France — L’immigration française au Canada (1870-1914)
      Paul-André Linteau, Yves Frenette, Françoise Le Jeune
      Éditions du Boréal   JACQUES LANCTÔT Samedi, 29 avril 2017 18:03MISE à JOUR Samedi, 29 avril 2017 18:03 L’immigration a toujours été au cœur des préoccupations du Québec. Après la défaite de 1760, le Québec se retrouvera orphelin. Nombreux seront ceux, parmi les plus cultivés, à retourner en France, abandonnant le petit peuple à son triste sort. Suivra une période de repli qui s’étalera sur une centaine d’années.
      Entre 1765 et 1865, à peine 1487 immigrants français s’établiront ici, «soit une moyenne d’une quinzaine par année», dont plus du quart proviendra des communautés religieuses. Il s’agit surtout de religieux qui fuient la Révolution française. Ils propageront leurs idées contre-révolutionnaires, lors des insurrections patriotiques de 1837-1838, en luttant contre le laïcisme et le républicanisme des patriotes. Pour mieux contrôler corps et esprits, ils investiront dans l’assistance aux pauvres, les ­hôpitaux et l’éducation. Leur influence ­perdurera jusqu’à la Révolution tranquille.
      Selon les auteurs, il faut distinguer trois vagues importantes d’immigration française. On connaît bien la première, qui commence avec la Nouvelle-France et se termine en 1760, mais la seconde, qui ­débute une centaine d’années après la ­défaite, soit en 1870, et s’étendra jusqu’à la Première Guerre mondiale, est moins connue. C’est à cette époque, soit après l’imposition de la constitution canadienne de 1867, que le Québec perdra ses principales prérogatives en matière d’immigration. «Dans les faits, les provinces perdent tout droit de regard dans le recrutement et la sélection et doivent se contenter de jouer un rôle d’accueil, en ­aidant les immigrants à s’installer.»
      Attirer les français
      Le gouvernement canadien n’est pas très empressé de promouvoir l’immigration française, préférant celle des colonies britanniques. D’ailleurs, en Europe, le bureau d’immigration française sera basé à... Londres! Cependant, on multipliera les ­efforts pour inciter les Français de tous les horizons à venir s’installer ici. Même le curé Labelle, «le roi du Nord», ira vanter en France les mérites de la colonisation.
        Malheureusement, tous ne prennent pas souche ici et ils sont nombreux à retourner dans leur patrie, à la suite d’échecs professionnels, ou en raison de difficultés à s’adapter au climat. Cela vaut encore pour aujourd’hui: on estime qu’au moins le quart des immigrants français quittent le Québec quelques années à peine après leur arrivée.
      L’immigration française aura un impact direct sur la société québécoise. Elle contribuera à l’épanouissement de la langue ­française, toujours menacée, mais aussi au resserrement des liens culturels, à travers les livres, le théâtre, les arts visuels, le ­cinéma, le journalisme, entre autres.
       
      suite et source: http://www.journaldemontreal.com/2017/04/29/une-histoire-de-limmigration-francaise

    • Par UBRANE
      Je ne sais pas si l'info a déjà été postée ici, mais voici les résultats officiels du Premier tour de l'élection présidentielle par villes au Canada :
      http://www.consulfrance-toronto.org/spip.php?article4169
       
      Bonne lecture !
    • Par Veit
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je suis présentement en Acadie, au Nouveau-Brunswik où je réside depuis Juillet 2016 en tant que "Volontaire International en Service Civique". 
      J'ai un permis de travail de Jeune Professionnel et celui-ci prends fin en Juillet prochain (2017). J'apprécie beaucoup la vie ici, les gens et après de longues réflexions, j'aimerais revenir au Canada avec un contrat PVT pour continuer ma découverte du pays pour m'y établir éventuellement à l'avenir.
      Je suis intéressé par aller tenter ma chance comme beaucoup de francophone dans la province du Québec, que j'ai pu visiter à plusieurs occasions durant mon année ici, en Acadie. Je me suis inscris sur le forum car je souhaite avoir vos retours et conseils sur cette nouvelle immigration. Je souhaiterais connaître les démarches et éventuellement des contacts pour m'aider à réaliser ce cheminement.
      J'ai pu acquérir de bonnes expériences professionnelles et personnelles au sein de différents organismes ici, qui s'ajoutent à un certain nombres d'autres en France et ailleurs en Europe. J'ai lu beaucoup sur le PVT et je pense que c'est ce qui conviendrait le mieux pour moi. Qu'en est-il lorsque l'on est déjà présentement au Canada en tant que service civique et que l'on souhaite "enchaîner" sur un PVT? Merci à tout le monde d'avance de votre aide et j'apporterais sans soucis des éléments complémentaires à ma présentation si vous me le demandé. A bientôt!
    • Par Laurent
      Nous vous avons parlé récemment que le Canada était le deuxième meilleur pays au monde selon un classement du magazine américainU.S. News & World Report, tout juste derrière la Suisse. Le Canada a obtenu une note de 9.7 sur 10, bon pour la seconde place derrière la Suisse qui a obtenu un résultat parfait de 10 sur 10.
      Mais, dans ce même palmarès, le Canada a obtenu la meilleure note en ce qui attrait à la qualité de vie. En effet, le pays arrive au 1er rang dans la catégorie de la «qualité de vie», qui mesure la stabilité économique, politique et la qualité des systèmes de santé et d’éducation.
      Le Canada a obtenu une note parfaite grâce à son système d’éducation et de santé hors pair, une économie et une démocratie stable, un sentiment de sécurité et de bons emplois, selon 21 000 répondants.
      Aussi le sentiment de sécurité, la stabilité économique, l’environnement favorable aux familles et le système de santé publique ont pesé lourd dans les réponses de ce sondage comparant plus de 80 pays. La France quant à elle se classe à la 16ème position pour sa qualité de vie, loin devant la plupart des pays développés.
      Voici une capture d’écran du U.S. News & World.
      US News Ranking  
      classement mondial France : 16ème position Classement US News Ranking
      Archives
       


    • Par Isa78
      Plus d'infos ici :
       
      http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170306.OBS6169/cyberattaques-les-francais-de-l-etranger-prives-de-vote-electronique-aux-legislatives.html
    • Par Laurent

       
      Pourquoi ? Pourquoi un pays riche comme la France, avec une population diplômée, avec des infrastructures, et des moyens énormes, pourquoi est-ce que ce pays laisse-t-il un sentiment aussi amer, un mélange de frustration et de désarroi ? Je me suis posé cette question une multitude de fois et bien que je comprenne l’origine de ces sentiments, je reste dubitatif devant ces jeunes gens, diplômés, motivés, passionnés, mais qui développent de tels ressentiments envers leur propre nation. Si vous avez la réponse, je suis preneur, n’hésitez pas à commenter en bas de cet article. C’est une question qui me taraude depuis que j’ai mis le pied au Québec il y a déjà plus de 20 ans.
      Ainsi, si vous avez le sentiment que vous perdez votre temps en France ou d’avoir un avenir bouché ? En répondant oui à l’une ou l’autre de ces interrogations, ou encore aux deux, ne cherchez plus, vous êtes atteints du même désir de vous prendre en charge qui m’a frappé également alors que j’étais dans le début de la vingtaine.
      La France est un pays qui mène la vie dure à tout le monde mais particulièrement aux jeunes. Taux de chômage élevé, perspectives de carrières incertaines, qualité de vie laissant à désirer, insécurité, morosité chronique, voici quelques arguments que n’importe qui pourrait énumérer facilement pour expliquer cet engouement que les jeunes ont à vouloir quitter la France.
       
      J’étais comme vous, pris dans un pays qui vous siphonne vos batteries, entre des politiques malsaines et une ambiance sociale déprimante et contagieuse. Alors, voilà, je l’ai quitté cette France, celle qui m’a vu naître et grandir. J’ai osé la quitter il y a 22 ans, pour poser mes valises sur ce fameux sol canadien. Ce sol que je ne connaissais que très peu finalement, pour y être allé seulement quelques fois en touriste, tantôt l’été, tantôt l’hiver. Mais ces séjours ont alors été une révélation.
      Je constatais qu’il était possible de vivre autrement, de ne pas avoir à porter le fardeau de cette vieille France, parsemée de pensées rétrogrades où le passé occupe une place pharaonique. Il était donc possible de voir les choses positivement sans se faire traiter de naïf ou d’insouciant, il était possible de vivre en harmonie et en respect avec la société et ses citoyens, il était possible de ne pas se faire juger du premier abord, d’être apprécié simplement pour ce que l’on est, ou ce que l’on fait. Il était possible d’avoir tout simplement confiance. Quel soulagement, enfin je compris que j’allais pouvoir consacrer mes énergies à ce qui me passionne le plus et ainsi pouvoir m’épanouir librement et contribuer de façon constructive à mon nouveau pays.
      Si vous ressentez ce que je viens de décrire, le seul choix qui s’offre alors à vous est de repenser votre vie en centrant vos efforts sur votre besoin d’épanouissement personnel.
       

       
      Vous le savez, j’ai opté pour cette option, et je ne l’ai jamais regretté, pas une seconde. Pire, en étant loin de la France vous allez l’apprécier pour de bonnes raisons lorsque vous y séjournerez en tant que touriste ou de passage: la famille, les amis, le pinard, et pour y faire du tourisme. En sorte, le meilleur de la France finalement.
       

       
      Mais voilà que j’entend déjà les mauvaises langues me souffler à l’oreille qu’il n’existe pas de paradis sur terre, que tout ceci n’est que du rêve et que finalement on est pas si mal que ça en France. Il n’y a pas de réponse simple à ces arguments, mais je commencerais par dire que si vous pensez que vous êtes bien en France, pourquoi avez-vous lu cet article ? Le Québec, et par extension le Canada, n’est pas un paradis pour tout le monde, ça dépend de vos aspirations personnelles et c’est pour cette raison que j’ai essayé de détailler mon propre vécu afin de vous faire votre propre opinion en fonction de mon expérience relatée. Et enfin, n’oubliez jamais cette phrase d’Oscar Wilde : « J’aime mieux avoir des remords que des regrets. »
      Je vous souhaite une bonne chance dans toutes vos démarches pour votre nouvelle vie dans cet immense pays qui ne demande pas mieux que de vous accueillir, vous et vos talents.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.