Aller au contenu
Kyofire

Au Québec, 10 ans après, je suis dans une drôle de situation

Messages recommandés

sacacomie.jpg

 

J'avais quelque peu déserté le site après mon installation au Québec en 2007, mais une furieuse envie de renouer avec mes origines m'a prise. Je me suis aperçue que mon profil était probablement un peu long et entrerait plutôt dans le cadre du forum sur les bilans de l'immigration. Alors voilà, je le remets ici.

 

Je n'ai rien d'autre à ajouter si ce n'est que, 10 ans après, je suis dans une drôle de situation. Mes amis français me disent : ah oui mais toi tu es canadienne, donc tu n'as rien à dire sur la France. Mes amis canadiens me disent au contraire : tu n'es pas née ici, tu ne peux pas comprendre ... Aucun ne comprend le principe de la double citoyenneté. Alors oui, je m'informe : TV5 pour les nouvelles de la France, Radio Canada pour le local, en passant par les news américaine. Je suis de partout et de nulle part. Et même si certains ne veulent pas le comprendre, je revendique ma double citoyenneté, qui me donne une ouverture sur le monde particulière.

 

Le Québec et moi, c'est une grande histoire d'amour et de haine. Depuis mon premier séjour d'une année dans les années 90, je ne rêvais que d'une chose : y retourner. Ce qui fut fait en 2007, après quelques voyages de reconnaissance et l'aide d'internet et de quelques amis pour y tisser de nouveaux liens. Le 1er juillet nous débarquions en tribu avec  enfants et chien à Dorval. Depuis nous avons pas mal roulé notre bosse : 8 emplois pour moi, 5 pour mon conjoint, 3 déménagements, 2 chevaux et 2 chiens. Le tout en seulement 10 ans.

 

Nous avons réalisé notre rêve : nous nous sommes installés en campagne à une heure de la ville la plus proche, et nous avons construit un ranch. Un vrai ranch, avec des chevaux et 40 hectares de terrain. Nous avions juste oublié une chose : notre âge. Eh oui, le compteur tourne ... Nous sommes aujourd'hui dans la cinquantaine avancée et me lever le matin à 5h30 pour faire les boxes et nourrir les animaux, ce n'est plus de mon âge. Surtout quand on tombe sur l'hiver du siècle !  Je me souviendrai toute ma vie du 15 mars 2017 et de la neige qui bloquait la porte de l'écurie. Nous avons du mettre à peu près 2 heures à déneiger ce jour là... À 40 ans, même 45, c'est amusant. Après, c'est fatigant. Ou alors il faut avoir du matériel : un tracteur, des équipements de ferme. Du stock. L'idéal c'est de vivre en communauté, de pouvoir compter sur la famille et les amis et de s'y mettre tous ensembles. Heureusement, la solidarité campagnarde est grande : nous avons toujours pu compter sur notre voisin, que ce soit pour déneiger en hiver ou faire les foins en été. C'est important.

 

Nous avons donc pris la décision de retourner vivre en ville. C'était le projet d'une vie, mais nous l'avions juste démarré un peu trop tard. Aujourd'hui nous passons le relais à d'autre pionniers, prêts à se lancer dans une nouvelle aventure. Ouvrir un ranch ou une activité d'éco-tourisme, avec des chiens de traineaux par exemple ... C'est l'endroit idéal pour ça. Il y a de quoi faire de belles randos sur notre forêt privée. C'est important parce qu'au Québec la notion de droit de passage n'existe pas. La propriété privée c'est sacré. Donc, impossible de traverser un champ à cheval ou avec son chien sans autorisation (en général un contrat avec monnaie sonnante et trébuchante). Vous risquez de vous faire courser en 4 roues ou, pire, de voir votre chien pris dans un piège à loups. C'est pour cela que nous avions acheté un aussi grand terrain : pour être chez nous. Mais c'est une aventure terminée, et nous passons à présent à une autre étape de notre vie.

 

Nous habitons désormais à Québec, avec juste un cheval et, quand même, deux chiens. Impossible de nous passer de nos compagnons à quatre pattes, ils nous donnent tellement !

 

Moi, l'artiste peintre - écrivaine - cow girl, j'ai repris un emploi de bureau. Ce n'est pas ce dont je rêvais, loin de là, mais ça paie les factures et cela me libère l'esprit pour créer sereinement sans craindre l'avenir. Je participe à des symposiums de peinture, j'expose, je peins, j'écris et je monte à cheval. La belle vie, quoi !

 

Le bilan de ces 10 années, c'est que le grand défi de la vie au Québec n'est pas ce que l'on croit. L'hiver et le froid ne posent aucun problème. Sérieusement. Les maisons sont isolées, on a des pneus neige sur les voitures, et on s'habille en conséquence. Non, le froid, ce n'est rien. Le défi, ce sont les québécois eux-mêmes. Bien sûr nous avons des amis québécois, on est n'est pas des sauvages. Mais il faut comprendre une chose : le français, même celui qui s'intègre et se fond dans la masse, sera toujours un étranger. Même après 10 ans, même après 20 ans. Les québécois vivent entre eux en famille et ne sortent jamais. Il n'y a qu'à regarder les jardins, même en été : il n'y a personne dehors. En France les gens s'invitent, on prend facilement l'apéro chez l'un ou chez l'autre. Ici on va au resto. En 10 ans nos amis se comptent sur les doigts d'une main. En France nous avions des amis chez nous tous les samedi soirs, c'était porte ouverte. Ici non, ce n'est pas possible. Ou alors il faut faire un grand ménage avant de recevoir du monde. Parce que les maisons sont aseptisées.  On reçoit quand on a un intérieur digne d'un magasine de décoration, ou alors on ne reçoit pas.

 

Il y a aussi une chose qui m'horripile : quand on me précise au resto que le pourboire n'est pas compris. Bien sûr que je sais que le pourboire n'est pas compris, ça fait 10 ans que je vis ici et d'ailleurs, j'ai même la citoyenneté canadienne !!! Ah oui ? Ça fait longtemps que vous êtes au Québec ? Pourquoi êtes vous venus ici ? (regard vide d'incompréhension chez mon interlocuteur). J'ose à peine imaginer quelqu'un en France qui poserait les mêmes questions à un noir ou un arabe. D'ailleurs on n'oserait pas. On est quand même plus ouverts en France. Ici un français fait figure d'extra-terrestre. Alors un africain ou un asiatique ... Ça doit vraiment être dur pour eux.

 

Il ne faut pas oublier que le Québec, c'est aussi le Canada. C'est pour ça que nous restons ici. Nous sommes canadiens, pays de la diversité et du multiculturalisme. C'est vrai, et nous le revendiquons. Et nous avons quand même quelques bons amis québécois, qui nous ont accueilli à bras ouverts. Mais nous souhaitons aujourd'hui nous tourner un peu plus vers la communauté française à Québec. Pas ceux qui vont et viennent, les bobos qui repartiront dans 2 ans. Non, les vrais expat, ceux qui s'installent et prennent racines. Parce que passé un certain âge, retourner en France est tout simplement impossible. Nous sommes trop américanisés à présent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'avais quelque peu déserté le site après mon installation au Québec en 2007, mais une furieuse envie de renouer avec mes origines m'a prise. Je me suis aperçue que mon profil était probablement un peu long et entrerait plutôt dans le cadre du forum sur les bilans de l'immigration. Alors voilà, je le remets ici. Je n'ai rien d'autre à ajouter si ce n'est que, 10 ans après, je suis dans une drôle de situation. Mes amis français me disent : ah oui mais toi tu es canadienne, donc tu n'as rien à dire sur la France. Mes amis canadiens me disent au contraire : tu n'es pas née ici, tu ne peux pas comprendre ... Aucun ne comprend le principe de la double citoyenneté. Alors oui, je m'informe : TV5 pour les nouvelles de la France, Radio Canada pour le local, en passant par les news américaine. Je suis de partout et de nulle part. Et même si certains ne veulent pas le comprendre, je revendique ma double citoyenneté, qui me donne une ouverture sur le monde particulière.
Le Québec et moi, c'est une grande histoire d'amour et de haine. Depuis mon premier séjour d'une année dans les années 90, je ne rêvais que d'une chose : y retourner. Ce qui fut fait en 2007, après quelques voyages de reconnaissance et l'aide d'internet et de quelques amis pour y tisser de nouveaux liens. Le 1er juillet nous débarquions en tribu avec  enfants et chien à Dorval. Depuis nous avons pas mal roulé notre bosse : 8 emplois pour moi, 5 pour mon conjoint, 3 déménagements, 2 chevaux et 2 chiens. Le tout en seulement 10 ans.

Nous avons réalisé notre rêve : nous nous sommes installés en campagne à une heure de la ville la plus proche, et nous avons construit un ranch. Un vrai ranch, avec des chevaux et 40 hectares de terrain. Nous avions juste oublié une chose : notre âge. Eh oui, le compteur tourne ... Nous sommes aujourd'hui dans la cinquantaine avancée et me lever le matin à 5h30 pour faire les boxes et nourrir les animaux, ce n'est plus de mon âge. Surtout quand on tombe sur l'hiver du siècle !  Je me souviendrai toute ma vie du 15 mars 2017 et de la neige qui bloquait la porte de l'écurie. Nous avons du mettre à peu près 2 heures à déneiger ce jour là... À 40 ans, même 45, c'est amusant. Après, c'est fatigant. Ou alors il faut avoir du matériel : un tracteur, des équipements de ferme. Du stock. L'idéal c'est de vivre en communauté, de pouvoir compter sur la famille et les amis et de s'y mettre tous ensembles. Heureusement, la solidarité campagnarde est grande : nous avons toujours pu compter sur notre voisin, que ce soit pour déneiger en hiver ou faire les foins en été. C'est important.

Nous avons donc pris la décision de retourner vivre en ville. C'était le projet d'une vie, mais nous l'avions juste démarré un peu trop tard. Aujourd'hui nous passons le relais à d'autre pionniers, prêts à se lancer dans une nouvelle aventure. Ouvrir un ranch ou une activité d'éco-tourisme, avec des chiens de traineaux par exemple ... C'est l'endroit idéal pour ça. Il y a de quoi faire de belles randos sur notre forêt privée. C'est important parce qu'au Québec la notion de droit de passage n'existe pas. La propriété privée c'est sacré. Donc, impossible de traverser un champ à cheval ou avec son chien sans autorisation (en général un contrat avec monnaie sonnante et trébuchante). Vous risquez de vous faire courser en 4 roues ou, pire, de voir votre chien pris dans un piège à loups. C'est pour cela que nous avions acheté un aussi grand terrain : pour être chez nous. Mais c'est une aventure terminée, et nous passons à présent à une autre étape de notre vie.

Nous habitons désormais à Québec, avec juste un cheval et, quand même, deux chiens. Impossible de nous passer de nos compagnons à quatre pattes, ils nous donnent tellement !

Moi, l'artiste peintre - écrivaine - cow girl, j'ai repris un emploi de bureau. Ce n'est pas ce dont je rêvais, loin de là, mais ça paie les factures et cela me libère l'esprit pour créer sereinement sans craindre l'avenir. Je participe à des symposiums de peinture, j'expose, je peins, j'écris et je monte à cheval. La belle vie, quoi !

Le bilan de ces 10 années, c'est que le grand défi de la vie au Québec n'est pas ce que l'on croit. L'hiver et le froid ne posent aucun problème. Sérieusement. Les maisons sont isolées, on a des pneus neige sur les voitures, et on s'habille en conséquence. Non, le froid, ce n'est rien. Le défi, ce sont les québécois eux-mêmes. Bien sûr nous avons des amis québécois, on est n'est pas des sauvages. Mais il faut comprendre une chose : le français, même celui qui s'intègre et se fond dans la masse, sera toujours un étranger. Même après 10 ans, même après 20 ans. Les québécois vivent entre eux en famille et ne sortent jamais. Il n'y a qu'à regarder les jardins, même en été : il n'y a personne dehors. En France les gens s'invitent, on prend facilement l'apéro chez l'un ou chez l'autre. Ici on va au resto. En 10 ans nos amis se comptent sur les doigts d'une main. En France nous avions des amis chez nous tous les samedi soirs, c'était porte ouverte. Ici non, ce n'est pas possible. Ou alors il faut faire un grand ménage avant de recevoir du monde. Parce que les maisons sont aseptisées.  On reçoit quand on a un intérieur digne d'un magasine de décoration, ou alors on ne reçoit pas.

Il y a aussi une chose qui m'horripile : quand on me précise au resto que le pourboire n'est pas compris. Bien sûr que je sais que le pourboire n'est pas compris, ça fait 10 ans que je vis ici et d'ailleurs, j'ai même la citoyenneté canadienne !!! Ah oui ? Ça fait longtemps que vous êtes au Québec ? Pourquoi êtes vous venus ici ? (regard vide d'incompréhension chez mon interlocuteur). J'ose à peine imaginer quelqu'un en France qui poserait les mêmes questions à un noir ou un arabe. D'ailleurs on n'oserait pas. On est quand même plus ouverts en France. Ici un français fait figure d'extra-terrestre. Alors un africain ou un asiatique ... Ça doit vraiment être dur pour eux.

Il ne faut pas oublier que le Québec, c'est aussi le Canada. C'est pour ça que nous restons ici. Nous sommes canadiens, pays de la diversité et du multiculturalisme. C'est vrai, et nous le revendiquons. Et nous avons quand même quelques bons amis québécois, qui nous ont accueilli à bras ouverts. Mais nous souhaitons aujourd'hui nous tourner un peu plus vers la communauté française à Québec. Pas ceux qui vont et viennent, les bobos qui repartiront dans 2 ans. Non, les vrais expat, ceux qui s'installent et prennent racines. Parce que passé un certain âge, retourner en France est tout simplement impossible. Nous sommes trop américanisés à présent.



Vous avez vécu votre aventure Québécoise pleinement. Çà semblait chouette ce projet de ranch et surtout courageux, félicitations ! Un retour en ville c'est aussi une bonne décision, il y a des bons côtés.

Petite parenthèse, je lis souvent que les immigrés sont gênés par la question "pourquoi êtes vous venus ici ?". Les québécois que je rencontre me posent souvent la question mais je ne ressent aucun manque de respect mais plutôt de l'intérêt. Et je trouve ça plutôt sympa un interlocuteur qui s'intéressent à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour. J'ai lu votre histoire en effet une bien belle aventure que la votre. Concernant le fait que vous resterez toujours un Français même en étant bien intégré au Canada sites vous qu'en France vous faites la même chose avec ceux ayant une autre origine. On nous la renvoie toujours à la figure même quand né et élevé ici. Quand à dire qu'on ne poserait pas les mêmes questions en France car plus ouvert je vous rassure nous y avons droit au "ah mais vous êtes française " et les "ben dans votre pays ".... vous n'êtes simplement pas habitué à être de ce côté là de racisme....


Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour. J'ai lu votre histoire en effet une bien belle aventure que la votre. Concernant le fait que vous resterez toujours un Français même en étant bien intégré au Canada sites vous qu'en France vous faites la même chose avec ceux ayant une autre origine. On nous la renvoie toujours à la figure même quand né et élevé ici. Quand à dire qu'on ne poserait pas les mêmes questions en France car plus ouvert je vous rassure nous y avons droit au "ah mais vous êtes française " et les "ben dans votre pays ".... vous n'êtes simplement pas habitué à être de ce côté là de racisme....


Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Le problème c est qu' en France le fait de demander l origine de quelqu'un c' est considéré comme insultant. Ne as être honteux de ses origines c' est mal. Le fameux creuset français qui a depuis longtemps montré ses limites...
Donc forcément quand un français se fait dire qu' il est français ca le met mal à l aise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 34 minutes, kuroczyd a dit :


Le problème c est qu' en France le fait de demander l origine de quelqu'un c' est considéré comme insultant.

 

Tellement bizarre pour un Québécois de lire des commentaires comme ceux de Kyofire

 

Comme je l'ai écrit souvent sur ce forum cette attitude de certains Français est incompréhensible pour un Québécois

 

Je vais en France plusieurs fois par année, j'y suis resté plusieurs mois a l'occasion.

 

J'ai évidemment l'accent Québécois, ce qui fait qu'en France on voit tout de suite que je suis Québécois....et on m'en parle...et j'en suis fier.

Je suis toujours heureux de parler de mon pays du Québec en France et je n'y vois aucune trace de racisme

 

C'est quoi qui se passe dans votre tête de Français ?

Mon ex Française est pareil....a cause de son accent elle est tout de suite identifié comme étant Française...et cela l'agace au plus haut point

 

Voyons donc, c'est quoi votre problème ? Vous n'êtes pas fiers d'être Français ?

Moi je suis fier d'être Québécois et quand des Français en France me pose des questions sur le Québec j'en suis très heureux...touché et même reconnaissant

 

Quand a demander pourquoi vous êtes ici au Québec, c'est tout simplement que les Québécois ont une grande admiration pour la France et donc trouve cela surprenant que l'on veuille la quitter. On comprend que quelqu'un veut quitter la Syrie, le Zimbabwe ou le Sri Lanka....mais pas la France

 

Alors ce qui est de la simple convivialité au Québec passe pour du racisme selon certains Français

 

Franchement les copains, faites un examen de conscience, grow up,  c'est ridicule votre attitude a ce sujet

 

 

 

Modifié par jimmy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, jimmy a dit :

Voyons donc, c'est quoi votre problème ? Vous n'êtes pas fiers d'être Français ?

C'est très vrai mais en même temps ce n'est pas très grave c'est plutôt générationnel. Comme les relations entre français et Québecois sont aussi conditionnées par l'âge et je pense par la région.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 14 minutes, rayjean a dit :

C'est très vrai mais en même temps ce n'est pas très grave c'est plutôt générationnel. Comme les relations entre français et Québecois sont aussi conditionnées par l'âge et je pense par la région.

 

Ah ca c'est intéressant, je n'y avait pas pensé

 

Peux tu élaborer ? 

Les plus jeunes n'ont pas de problème a se faire demander d'ou ils viennent et pourquoi ils sont ici....ou si c'est le contraire, les jeunes ont un problème a se faire reconnaitre comme Français  ?

 

 

 

 

Modifié par jimmy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 52 minutes, jimmy a dit :

 

Tellement bizarre pour un Québécois de lire des commentaires comme ceux de Kyofire

 

Comme je l'ai écrit souvent sur ce forum cette attitude de certains Français est incompréhensible pour un Québécois

 

Je vais en France plusieurs fois par année, j'y suis resté plusieurs mois a l'occasion.

 

J'ai évidemment l'accent Québécois, ce qui fait qu'en France on voit tout de suite que je suis Québécois....et on m'en parle...et j'en suis fier.

Je suis toujours heureux de parler de mon pays du Québec en France et je n'y vois aucune trace de racisme

 

C'est quoi qui se passe dans votre tête de Français ?

Mon ex Française est pareil....a cause de son accent elle est tout de suite identifié comme étant Française...et cela l'agace au plus haut point

 

Voyons donc, c'est quoi votre problème ? Vous n'êtes pas fiers d'être Français ?

Moi je suis fier d'être Québécois et quand des Français en France me pose des questions sur le Québec j'en suis très heureux...touché et même reconnaissant

 

Quand a demander pourquoi vous êtes ici au Québec, c'est tout simplement que les Québécois ont une grande admiration pour la France et donc trouve cela surprenant que l'on veuille la quitter. On comprend que quelqu'un veut quitter la Syrie, le Zimbabwe ou le Sri Lanka....mais pas la France

 

Alors ce qui est de la simple convivialité au Québec passe pour du racisme selon certains Français

 

Franchement les copains, faites un examen de conscience, grow up,  c'est ridicule votre attitude a ce sujet

 

 

 

Jimmy, tu vas tomber en bas de ta chaise mais je suis d'accord avec toi !  Pendant des générations et des générations, la France était en quelque sorte LA référence pour les Québécois (je crois que ce n'est plus le cas pour les plus jeunes) et il est tout à fait normal que des gens s'étonnent qu'un Français veuille quitter son pays pour s'installer ici.  Il n'y a rien de raciste là-dedans...

 

Quant au fait qu'une personne d'origine française restera toujours "la Française" aux yeux des gens - ben, ouais, c'est possible.  Tout comme le Montréalais qui va s'installer en Gaspésie continuera d'être vu comme "le Montréalais" même vingt ans plus tard.  Et je parie que ce serait la même chose si je m'installais en France.

Modifié par bencoudonc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jimmy, tu vas tomber en bas de ta chaise mais je suis d'accord avec toi !  Pendant des générations et des générations, la France était en quelque sorte LA référence pour les Québécois (je crois que ce n'est plus le cas pour les plus jeunes) et il est tout à fait normal que des gens s'étonnent qu'un Français veuille quitter son pays pour s'installer ici.  Il n'y a rien de raciste là-dedans...

 

Quant au fait qu'une personne d'origine française restera toujours "la Française" aux yeux des gens - ben, ouais, c'est possible.  Tout comme le Montréalais qui va s'installer en Gaspésie continuera d'être vu comme "le Montréalais" même vingt ans plus tard.  Et je parie que ce serait la même chose si je m'installais en France.

 

Oui bien sûr....et donc si tu t'installais en France et que même après plusieurs années ont te disait : "hey bonjour la petite Québécoise "

Est-ce que cela t'insulterais ?

 

Moi non, au contraire

 

En plus être Québécois en France ça pogne au boute avec les petites Françaises....Mais bon va c'est une autre histoire

 

 

 

 

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, jimmy a dit :

 


Oui bien sûr....et donc si tu t'installais en France et que même après plusieurs années ont te disait : "hey bonjour la petite Québécoise "
Est-ce que cela t'insulterais ?

 

 

Pantoute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, bencoudonc a dit :

Jimmy, tu vas tomber en bas de ta chaise mais je suis d'accord avec toi !  Pendant des générations et des générations, la France était en quelque sorte LA référence pour les Québécois (je crois que ce n'est plus le cas pour les plus jeunes) et il est tout à fait normal que des gens s'étonnent qu'un Français veuille quitter son pays pour s'installer ici.  Il n'y a rien de raciste là-dedans...

 

Quant au fait qu'une personne d'origine française restera toujours "la Française" aux yeux des gens - ben, ouais, c'est possible.  Tout comme le Montréalais qui va s'installer en Gaspésie continuera d'être vu comme "le Montréalais" même vingt ans plus tard.  Et je parie que ce serait la même chose si je m'installais en France.

 

 

Moi je me questionne toujours : ils s'attendaient à quoi au juste? 

 

Nous immigrons à l'âge adulte, nous n'avons pas l'accent local, ni les habitudes. Et en ce qui me concerne, pas la couleur de peau de l'entourage. Alors, même avec les gens qui me connaissent bien, pour qui je fais partie des meubles (comme mes collègues), je serais toujours d'ailleurs. On me le rappelle , souvent en bien, parfois en mal mais c'est le risque à prendre. 

 

C'est sûr que c'est parfois tannant. Mes enfants qui ont grandi à Québec sont parfois tannés et répondent à la question "Tu viens d'où" par "Québec". Et à la question suivante "mais tes parents?" ils disent: "de Québec aussi". 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

J'avoue que se faire dire que les pourboires ne sont pas inclus ça m'horripile aussi à chaque fois. Comme si en 8 ans ici j'avais pas encore compris comment ça fonctionne. En fait quand on me dit ça j'ai tendance à moins donner de pourboires, par principe. Ça ruine l'expérience pour moi.

 

Ça m'est arrivé que 2 fois de laisser 0$, mais c'était dû au service dégueulasse et aucunement à la réflexion sur la non inclusion des pourboires.

 

Pour se faire poser les questions sur pourquoi on est parti...ça arrive. Et je vois ça plus comme de la curiosité. Dans l'imaginaire des gens, la France est admirée alors c'est difficile de comprendre qu'on veuille la quitter. En tout cas je le prends jamais mal, même si j'ai aucune intention de rentrer en France, j'aime bien expliquer rapidement pourquoi je suis parti et ce que j'ai trouvé ici que j'avais pas là bas. 

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Kweli a dit :

 

C'est sûr que c'est parfois tannant.

Oui, je peux l'imaginer. Mais en même temps, je suis pas mal certaine que les gens posent plus souvent la question par curiosité que par malice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, crazy_marty a dit :

J'avoue que se faire dire que les pourboires ne sont pas inclus ça m'horripile aussi à chaque fois.

Ça oui, ça doit être ch**** pas à peu près !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, bencoudonc a dit :

Ça oui, ça doit être ch**** pas à peu près !

 

 

Une bonne raison de ne pas en donner cette fois-là. Rien. Zéro. Nada. Et de leur dire pourquoi ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, jimmy a dit :

 

T....

Je vais en France plusieurs fois par année, j'y suis resté plusieurs mois a l'occasion.

 

J'ai évidemment l'accent Québécois, ce qui fait qu'en France on voit tout de suite que je suis Québécois....et on m'en parle...et j'en suis fier.

Je suis toujours heureux de parler de mon pays du Québec en France et je n'y vois aucune trace de racisme

 

C'est quoi qui se passe dans votre tête de Français ?

Mon ex Française est pareil....a cause de son accent elle est tout de suite identifié comme étant Française...et cela l'agace au plus haut point

 

Voyons donc, c'est quoi votre problème ? Vous n'êtes pas fiers d'être Français ?

Moi je suis fier d'être Québécois et quand des Français en France me pose des questions sur le Québec j'en suis très heureux...touché et même reconnaissant

 

...

Franchement les copains, faites un examen de conscience, grow up,  c'est ridicule votre attitude a ce sujet

 

 

 

Certes, mais tu y vas pour les vacances, pas pour immigrer et tenter de t'intégrer ! Et ça fait une sacrée différence.

Quant à être fier sans conditions d'être français, et bien j'ai du mal !

il y a 23 minutes, jimmy a dit :

 

Oui bien sûr....et donc si tu t'installais en France et que même après plusieurs années ont te disait : "hey bonjour la petite Québécoise "

Est-ce que cela t'insulterais ?

 

Moi non, au contraire

 

...

Oui, au début, c'est amusant ! Mais au bout d'un moment, c'est lourd !

C'est comme d'appeler "bouboule" une personne qui a été ronde un jour, et de continuer.

N'oublie pas que quand on quitte la France, c'est pour une bonne raison, pas juste pour le fun.

 

Il n'y a aucune animosité dans mes propos, j'écris ça calmement. Mais il faut aussi penser à l'aspect psychologique. La France, c'est pas tout rose et on se traine des casseroles, et "bizarrement", c'est les casseroles qu'on nous ressort le plus souvent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Kweli a dit :

 

 

Une bonne raison de ne pas en donner cette fois-là. Rien. Zéro. Nada. Et de leur dire pourquoi ... 

...ou de militer pour que change le mode de rémunération des travailleurs de la restauration : salaire correct, conditions correctes et pas de pourboires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, bencoudonc a dit :

Oui, je peux l'imaginer. Mais en même temps, je suis pas mal certaine que les gens posent plus souvent la question par curiosité que par malice.

 

En effet. Mais quand c'est la troisième fois que la personne te pose la question ... 

 

Mais le plus agaçant c'est lorsque la personne les as entendus au téléphone avant, qu'elle déduit leur apparence à leur accent et qu'elle fait un saut en les voyant. Priceless ... Des décennies de loi 101 et les gens ont encore de la misère à réaliser qu'on peut être issu de l'immigration et avoir l'accent québécois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 9 minutes, bencoudonc a dit :

...ou de militer pour que change le mode de rémunération des travailleurs de la restauration : salaire correct, conditions correctes et pas de pourboires.

 

Ah non surtout pas...si plus de pourboires, le service va devenir aussi dégueulasse qu'à Paris où on te jette les assiettes sur la table et tu as toujours l'impression de déranger.

 

Puis tu sais, je pense pas que tous les travailleurs de la restauration veuillent couper les pourboires. En gros rush du jeudi 5@7, à mon avis, ils touchent ben plus avec des pourboires que si ils avaient un salaire fixe plus important que leur salaire horaire actuel.

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Kweli a dit :

 

Mais le plus agaçant c'est lorsque la personne les as entendus au téléphone avant, qu'elle déduit leur apparence à leur accent et qu'elle fait un saut en les voyant. Priceless ... Des décennies de loi 101 et les gens ont encore de la misère à réaliser qu'on peut être issu de l'immigration et avoir l'accent québécois.

:lol::lol::lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×